Lettre ouverte aux élèves de Brébeuf

« Le Collège vous a préparé à avoir une... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

« Le Collège vous a préparé à avoir une carrière stimulante et enrichissante. Est-ce une façon de le remercier que de commettre des actes criminels à l'intérieur de ses murs  ? », demande l'auteur à ceux qui ont participé aux événements du 10 mai dernier.

Photo Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre-Marc Gervais

Le 10 mai dernier, La Presse a publié un article relatant des événements troublants qui se sont déroulés lors d'une fête célébrant le conventum.

Le conventum, c'est le fait de faire sept années d'études au collège Jean-de-Brébeuf : cinq années de niveau secondaire et deux années de niveau collégial. Un conventum, c'est l'occasion de partager des souvenirs avec un groupe de garçons devenus hommes. Ce groupe est uni à jamais par un parcours unique.

Le collège Jean-de-Brébeuf permet à des élèves doués d'étudier et d'évoluer dans un milieu enrichissant. Il s'agit d'une institution qui travaille sans relâche depuis 1928 pour former l'élite de demain.

Tout au long du parcours, les élèves se font rappeler sans cesse qu'ils sont privilégiés et qu'ils devront se placer au service de la société.

Les élèves deviendront les leaders de demain. Ils seront des modèles pour beaucoup de gens. Ce n'est pas un hasard si le collège a fourni plus de premiers ministres canadiens que toute autre institution canadienne.

Vous, élèves, croyez-vous que vos agissements soient ceux de leaders de demain  ? Vos actions sont-elles dignes du riche héritage de Brébeuf  ? Vos comportements portent un ombrage sur tous les anciens du collège. Ce qui s'est passé nuira à ceux qui vous suivront. Le collège a toujours été généreux pour accueillir ses élèves - actuels et anciens -, pour permettre à ceux-ci de fraterniser. Croyez-vous que le Collège ait la même tolérance pour les cohortes qui vous suivront  ?

INGRATITUDE

Non, le Collège Jean-de-Brébeuf n'est pas une école normale comme toutes les autres. Non, vos agissements ne sont pas banals. Le collège est une institution qui vous ouvrira les portes des meilleurs programmes universitaires à travers le monde. Le collège vous a préparés à avoir une carrière stimulante et enrichissante. Est-ce une façon de le remercier que de commettre des actes criminels à l'intérieur de ses murs  ?

Peut-être que ce ne sont que quelques trouble-fêtes. Mais la marque d'un meneur, c'est de savoir dire non fermement. C'est de savoir s'imposer lorsque cela est nécessaire. C'est de se respecter dans son entièreté -  une valeur que l'on nomme intégrité. Les réseaux sociaux ne sont pas une excuse. Comme ancien du Collège, j'ai honte de vos agissements. Le Collège vaut mieux que cela. Et vous, valez-vous mieux que cela  ?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer