Innover, pas si simple que ça !

« Bien des organisations ont des idées, font preuve... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

« Bien des organisations ont des idées, font preuve de créativité, savent comment en tirer les bénéfices, mais ne se rendent pas jusqu'au bout », explique David Crête.

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Crête

Le mot innovation est partout. On semble y voir une espèce de Saint-Graal devant résoudre tous les maux.

Il est étonnant, par contre, que le mot créativité, lui, soit moins courant. Pourtant, la créativité est la base de toute innovation, le premier pas. La créativité est synonyme d'idée nouvelle et utile. L'innovation, elle, capture les bénéfices de cette idée et la concrétise.

Lors de son plus récent passage à Washington, Justin Trudeau a fait un vibrant plaidoyer en faveur de l'innovation. Mais concrètement, nos organisations et nos gestionnaires ont-ils ce qu'il faut pour créer ? Pour installer une culture de la créativité ? Car sans elle, point d'innovation. La créativité a besoin d'un environnement qui lui est favorable pour s'épanouir.

Grosso modo, l'organisation doit favoriser la liberté et l'autonomie de ses employés, mettre en place une atmosphère propice, valoriser les individus tout en ayant un leader stimulant. Est-ce le cas dans votre organisation ? Installer un climat de confiance est plus que nécessaire tout en développant aussi une certaine tolérance au risque. Malheureusement, bien des gestionnaires ont une grande difficulté à favoriser ce climat.

On retrouve l'environnement contraire dans trop d'organisations.

Être obnubilé par la bonne réponse, avoir une peur excessive de l'échec, un respect obsessif des règles, survaloriser la logique et la rationalité tout en laissant peu de place à la fantaisie sont des comportements plus que courants.

Ces façons de penser et de se comporter agissent comme une véritable guillotine qui tue dans l'oeuf toute tentative de créativité. On peut montrer du doigt la pression liée au rendement, le manque de temps, la nécessité de produire encore et encore. Pourtant, la créativité est possible malgré les contraintes.

Mais le défi ultime demeure l'exécution. Bien des organisations ont des idées, font preuve de créativité, savent comment en tirer les bénéfices, mais ne se rendent pas jusqu'au bout. Une innovation qui n'aboutit pas est inutile. Établir un climat propice à la créativité et à l'innovation est une chose, mais posséder ce qu'il faut pour mener à bien un projet, dont la volonté, en est une autre. Est-ce peut-être la qualité manquant à nos entreprises qui sont vendues à l'étranger ? Elles ont les idées, savent ce qui devrait être fait pour croître, mais, pour de multiples raisons, n'exécutent pas ? Le processus créatif est souvent stimulant, alors que l'exécution est longue et parfois ennuyante. Pourtant, la route est claire : créativité, innovation et exécution.

Innover est nécessaire. Mais ce n'est pas une recette miracle. Il faut de nombreuses qualités pour y arriver. Le discours ambiant laisse entrevoir un mirage qui sera trop souvent impossible à atteindre.

«Être obnubilé par la bonne réponse, avoir une peur excessive de l'échec, un respect obsessif des règles, survaloriser la logique et la rationalité tout en laissant peu de place à la fantaisie sont des comportements plus que courants.»


Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer