Croyez-vous les victimes d'agressions sexuelles ?

Le mouvement #AgressionNonDénoncée a permis à des milliers de... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

Le mouvement #AgressionNonDénoncée a permis à des milliers de femmes de briser le silence entourant des agressions sexuelles qu'elles ont subies.

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sophie Labrie

Agente de prévention responsable des communications, CALACS de Granby

Avez-vous déjà douté ? Avez-vous déjà remis en question les agissements d'une femme qui dévoile une agression sexuelle ?

Vous savez, ce genre de phrases : « Mais pourquoi t'es allée là ? Mais pourquoi tu t'es habillée comme ça ? Mais pourquoi tu n'as pas crié ? Mais pourquoi tu ne t'es pas débattue ? Mais pourquoi tu n'as pas porté plainte à la police ? Mais es-tu vraiment sûre que c'est une agression ? » Toutes ces phrases assassines qui nous blessent quand nous avons été victimes d'agression sexuelle. Toutes ces phrases injustes, qui nous envoient comme message que nous sommes en fait responsables de notre agression. Toutes ces phrases qui, à nos yeux, reflètent une seule chose :  « Je ne te crois pas. »

Vous souvenez-vous de la grande vague de dévoilement qui a eu lieu, il y a un an, avec le mot-clic #AgressionNonDénoncée ? Ce mouvement qui a permis à des milliers de femmes de briser le silence ?

Ce mouvement qui a aussi ouvert les yeux de beaucoup de monde sur l'ampleur des agressions sexuelles ?

Eh bien, le Regroupement québécois des CALACS lance une campagne afin d'honorer le courage de toutes ces femmes qui ont choisi de raconter et de dénoncer la violence sexuelle qu'elles ont subie.

Pourquoi donc ? Parce qu'il est important d'envoyer un message clair et sans équivoque aux victimes : « Vous êtes crues. » Parce qu'il est important d'envoyer un message clair et sans équivoque aux proches et à l'entourage : « Croyez-les. »

La campagne #OnVousCroit vise à souligner l'importance pour les survivantes d'être crues au moment où elles décident de briser le silence. Ces trois petits mots collés ensemble représentent des mots presque magiques quand on a été victime d'agression sexuelle. Être crue est la condition essentielle au dévoilement des victimes et, ultimement, à leur rétablissement.

Nous devons continuer de défaire tous ces mythes et ces préjugés qui entourent la violence sexuelle. Nous devons prendre position personnellement et collectivement, afin de démontrer notre solidarité envers toutes les victimes d'agressions sexuelles.

Sachant qu'une femme sur trois est victime d'agression sexuelle au cours de sa vie, il y a de fortes chances qu'une de ces femmes fasse partie de votre entourage. Ce n'est pas écrit sur leur front, mais elles sont là, tout près de vous. Vous voir prendre position contre les agressions sexuelles ne peut que les encourager à briser le silence.

Parce que les petites actions mènent à de grandes réalisations, faites entendre votre voix : exprimez-vous sur la page Facebook On vous croit ou encore sur Twitter avec le mot-clic #OnVousCroit.

Alors, qu'allez-vous faire ?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer