Les modernes et les archaïques

L'auteur se réjouit que la vision archaïque de... (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

L'auteur se réjouit que la vision archaïque de la société québécoise soit « en train de disparaître peu à peu pour laisser place à une jeunesse ouverte sur le monde, qui comprend l'importance de la rigueur budgétaire et qui est prête à embrasser les bénéfices de la nouvelle technologie ».

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Meterissian

Consultant senior, HATLEY Conseillers en stratégie

Lundi, je me dirigeais au dîner de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain pour entendre la conférence du ministre des Finances, Carlos Leitao. Je m'attendais à rencontrer des manifestants au dîner, mais ce qui s'est passé avant mon arrivée m'a choqué bien davantage.

J'ai commandé un UberX pour me rendre au Hilton Bonaventure. En deux minutes, le véhicule est arrivé, angle Saint-Laurent et Sherbrooke, au coeur de la communauté technologique de Montréal. À peine 15 secondes après que j'ai pris place dans la voiture, un taxi est sorti de nulle part et nous a presque heurtés de plein fouet. Le chauffeur a abaissé sa fenêtre et nous a crié des injures indignes d'un adulte civilisé. Quelques instants plus tard, un deuxième taxi nous a bloqué la route à l'arrière.

Imaginez ça: deux chauffeurs de taxi ont décidé de faire justice eux-mêmes et de punir un simple citoyen qui voulait gagner sa vie en offrant un meilleur service à meilleur prix! Je n'ai jamais vu une telle virulence dirigée vers un simple automobiliste.

Après 15 minutes, j'ai débarqué de mon UberX et j'en ai commandé un autre après avoir traversé la rue. Les mêmes chauffeurs de taxi sont venus m'intimider une deuxième fois, mais mon chauffeur a pu les déjouer.

En arrivant à l'hôtel, j'ai eu la chance d'être accueilli par des manifestants d'extrême gauche qui s'opposaient à presque toutes les mesures du gouvernement Couillard. Après avoir traversé un deuxième groupe de manifestants à l'intérieur de l'hôtel qui scandaient «Stop Couillard», comme s'ils avaient subi un lavage de cerveau, j'ai pu entrer dans la salle pour entendre le ministre des Finances.

Ces événements m'ont fait réfléchir aux deux Québec qui sont en train d'émerger. D'un côté, il y a les personnes résistantes au changement. De l'autre, des Québécois jeunes et ouverts au changement, surtout technologique, qui sont prêts à faire les choses autrement. Le gouffre entre ces deux groupes ne cesse de se creuser.

Depuis plusieurs années, on parle beaucoup des inégalités de revenus, mais il ne s'agit pas du coeur du problème; ce n'est qu'une conséquence d'une situation qui s'aggrave. Il y a de plus en plus de gens qui ne veulent tout simplement pas se joindre au monde moderne.

La séparation traditionnelle des Québécois entre fédéralistes et souverainistes est en train de laisser place à une séparation entre Québécois modernes et archaïques. Nous n'avons qu'à penser à ceux qui appuyaient la «charte des valeurs», à ceux selon lesquels nous vivons une situation d'austérité et à ceux qui s'opposent à l'arrivée des nouvelles technologies.

Fort heureusement, cette vieille société est en train de disparaître peu à peu pour laisser place à une jeunesse ouverte sur le monde, qui comprend l'importance de la rigueur budgétaire et qui est prête à embrasser les bénéfices de la nouvelle technologie.

Et aux chauffeurs qui nous ont bloqué la route, merci de m'avoir convaincu d'utiliser le service UberX encore plus souvent qu'avant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer