Pour un vrai legs du 375e

Le 25 février dernier, la Ville de Londres rendait publics plus de 70 projets,... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Léon Minjau

Citoyen de Montréal

Le 25 février dernier, la Ville de Londres rendait publics plus de 70 projets, parmi lesquels plusieurs sont spectaculaires, dans le cadre d'un concours international d'architecture pour la construction d'un nouveau pont pour piétons et cyclistes au-dessus de la Tamise.

Montréal a l'occasion à son tour de lancer ce genre de concours international afin de doter la métropole d'un pont au design d'exception. Je ne parle pas du pont Champlain - il est malheureusement déjà trop tard dans son cas -, mais plutôt de la construction d'un pont mobile réservé aux piétons et aux cyclistes entre le Vieux-Port et le parc de la Cité-du-Havre. Celui-ci permettrait ensuite de rejoindre le parc Jean-Drapeau et l'île Sainte-Hélène via le pont de la Concorde.

L'idée n'est pas nouvelle, mais le contexte a évolué et semble plus propice à la réalisation de projets d'envergure pour faire rayonner Montréal. À l'approche du 375e anniversaire de la fondation de notre ville, en 2017, nous avons besoin d'un projet-phare (pas du même style que le Phare de Québec), qui constituera un véritable legs dans le cadre de ces festivités. Un pont piétonnier et cycliste au design singulier et spectaculaire dans le Vieux-Port représenterait un legs unique pour la ville et s'imbriquerait très bien à d'autres projets déjà en marche.

Le maire Denis Coderre dévoilait récemment un projet de promenade urbaine. C'est un projet intéressant qui serait complété à merveille par la construction d'un pont à partir du quai King-Edward ou du quai Alexandra. Lors de l'annonce de la promenade urbaine, le maire Coderre disait «on veut redonner la ville aux citoyens». C'est bien, mais il faut aller plus loin, il faut redonner le fleuve aux Montréalais.

Tous les Montréalais partagent ce désir de se réapproprier le fleuve Saint-Laurent. Montréal jouit d'une géographie extraordinaire, mais, contrairement à d'autres villes qui vibrent au rythme de son fleuve et des ponts qui l'enjambent, comme Londres, Lyon ou Paris, ici, nous n'avons pas cette interaction avec notre fleuve.

Le Port de Montréal a un autre projet porteur pour le Vieux-Port, avec son terminal de croisières qui propose une nouvelle porte d'entrée sur la métropole. Au bout de la jetée Alexandra, le quai sera abaissé et un espace public rapprochera le public de l'eau. Pourquoi pas un lien mobile vers le parc Jean-Drapeau à partir de la jetée pour compléter ce projet et consacrer la vocation piétonnière du Vieux-Port?

Et il y a la Stratégie maritime du gouvernement du Québec, dont on ne connaît pas encore les détails, mais qui pourrait certainement soutenir un projet susceptible de revitaliser ce secteur du port de Montréal. Ce sont là plusieurs projets intéressants, mais qui semblent se développer en silo.

Nous avons besoin d'une vision d'ensemble. Le pont mobile pour piétons et cyclistes entre le Vieux-Port et le parc Jean-Drapeau pourrait être l'élément qui réunit tous ces projets dans le cadre des fêtes du 375e, afin de léguer aux citoyens une structure au design caractéristique, une signature visuelle pour Montréal.

Montréal est une métropole vibrante, une des plus belles villes du monde, qui n'exploite malheureusement pas tous ses atouts. Le parc Jean-Drapeau, situé au milieu d'un fleuve majestueux, est un site extraordinaire qui accueille plusieurs événements d'envergure, mais dont l'accès est fort difficile. J'envisage avec enthousiasme le 375e anniversaire de notre ville et, qui sait, peut-être qu'en 2017 nous pourrons nous rendre au festival Osheaga à pied ou en vélo depuis le Vieux-Port!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer