Chronique d'une amygdalite

Il y a quelques jours, ma fille de 16 ans fait une amygdalite. Elle souffre... (Photo François Roy, archives La Presse)

Agrandir

Photo François Roy, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Caroline MacLeay

Travailleuse autonome, Rosemère

Il y a quelques jours, ma fille de 16 ans fait une amygdalite. Elle souffre depuis quelques années d'infections récurrentes aux amygdales, mais n'a jamais voulu entendre parler d'opération; cette fois, elle s'y résigne, elle a vraiment trop mal. Nous avons besoin de voir un ORL.

Nous avions déjà un rendez-vous annuel avec son médecin de famille, le 5 décembre. La secrétaire nous dit qu'en cas d'urgence, nous n'avons qu'à prendre rendez-vous le matin à la clinique, le médecin pourrait alors la voir.

Puisque l'état des amygdales s'aggrave, j'essaie d'obtenir un rendez-vous par le service téléphonique à 5h du matin, comme indiqué, en vain. Le message téléphonique m'invite alors à consulter le site bonjoursanté.ca. Après avoir inscrit toutes les infos demandées dans le formulaire électronique, on m'informe qu'il y a trois cliniques près de chez moi qui ont de la place, mais que pour poursuivre, je dois payer 15$. Je refuse.

À 8h du matin, j'appelle à la clinique du médecin de famille de ma fille. Je réussis à obtenir la ligne après 10 minutes d'essai continu. Une vraie chance! La secrétaire me dit qu'elle vient d'attribuer les deux seuls rendez-vous d'urgence que le médecin offre pour la journée. Je veux prendre un rendez-vous pour le lendemain. Impossible, ce n'est pas comme ça que ça fonctionne. Il faut rappeler le lendemain matin.

J'argue que ça fait 13 ans que c'est son médecin, qu'elle la connaît bien, que d'obtenir la ligne à la clinique relève de l'exploit, etc. Rien à faire. Je ne veux quand même pas me présenter à l'urgence de l'hôpital pour une amygdalite, quand ce dont ma fille a besoin, c'est d'être référée à un ORL.

Je me résigne donc à prendre rendez-vous pour le lendemain dans une clinique privée à Boisbriand. Nous voyons un omnipraticien qui constate (c'était certain!) que ma fille doit voir un ORL; la clinique nous obtient un rendez-vous pour le surlendemain dans une clinique de Fabreville. Coût de la consultation privée: 120$.

L'ORL nous fait entrer dans son bureau, nous lui racontons l'histoire des amygdales, il ne lui regarde même pas la gorge, rien du tout, il nous écrit une ordonnance pour consulter un collègue chirurgien à l'hôpital St-Mary's. Cinq minutes en tout dans le bureau. Est-ce de la fraude de voir ainsi des patients sans vraiment faire d'acte médical, mais en facturant le gros prix? Je ne sais pas, mais cela vient de me coûter et de coûter à l'État beaucoup d'argent pour simplement rendre ma fille à la porte du médecin qui pourra réellement faire quelque chose pour elle. Quel gaspillage éhonté!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer