Un week-end aux urgences

Ma mère, âgée de 90 ans, est restée... (Photo: David Boily, archives La Presse)

Agrandir

Ma mère, âgée de 90 ans, est restée assise sur une chaise durant plus de 14 heures, sans voir de médecin. Est-ce normal ?

Photo: David Boily, archives La Presse

Denise Richer

Employée de bureau.

Ma mère, âgée de 90 ans, fait une chute. Son poignet droit est enflé et le pouce de sa main gauche est enflé et tout bleu. La première phalange est disloquée.

Jeudi soir, 19h, nous nous rendons à l'hôpital Fleury, ma mère souffre, nous voulons savoir s'il y a fracture. Minuit, nous n'avons vu aucun médecin, je décide de l'amener se reposer et dormir.

Vendredi matin, de retour à l'hôpital Fleury, il est 11h, il y a beaucoup de monde, et plus de chaises pour accueillir ceux qui se présentent.

Nous avons beaucoup de temps pour observer. Il est malheureusement remarquable de constater la piètre qualité des soins offerts et, aussi, la malpropreté des lieux. Une dame âgée avec un bandage ensanglanté autour du front doit attendre au moins une dizaine d'heures avant d'être vue par un médecin.

On réévalue les patients qui attendent depuis plus de quatre heures. J'appelle le 811 afin de trouver une clinique sans rendez-vous qui offre un service de radiologie. Elles sont toutes bondées et n'acceptent plus de patients. Nous continuons à attendre.

Le concierge fait sa tournée, un torchon à la main, le même pour nettoyer la rampe du corridor et la salle de bain. L'endroit du triage est tellement sale que vous ne voulez pas vous y attarder trop longtemps et expliquer votre état.

Nous avons donc décidé de quitter les urgences, totalement écoeurés, à 20h, toujours sans avoir vu de médecin. Ma mère ne peut bouger ses mains. Je communique avec le 811, ils sont stupéfaits qu'une femme de son âge n'ait pas été vue plus rapidement.

Hôpital sale, clinique propre

Les cliniques « sans rendez-vous » qui offrent un service de radiologie sont rares et débordées. Nous nous rendons donc à la clinique médicale de Saint-Laurent, sur Marcel-Laurin, samedi matin. Une clinique extraordinairement propre et efficace. Deux heures plus tard, nous en ressortons avec le diagnostic d'un médecin emphatique et professionnel, et un résultat de radiologie.

Pourquoi avons-nous eu à attendre des heures aux urgences d'un hôpital sale et sans accès à un médecin ?

Il est primordial d'informer la population des lieux où se rendre lorsque des soins médicaux sont nécessaires. Par exemple, nous avons vu un monsieur attendre plus de 12 heures pour une infection à l'oreille... Franchement, un pharmacien aurait pu lui offrir les premiers soins et il aurait pu ensuite se rendre dans une clinique sans rendez-vous. Pourquoi aller aux urgences ?

C'est décourageant. Nous n'avions à ce moment aucun choix, nous avions besoin d'une radiologie. Ma mère, 90 ans, est restée assise sur une chaise durant plus de 14 heures au total, sans voir de médecin. Est-ce normal ?




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer