Et si Gabrielle éclipsait PKP...

Le sacre du film Gabrielle et de Gabrielle Marion... (Photo Chris Young, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le sacre du film Gabrielle et de Gabrielle Marion Rivard risque d'être éclipsé par l'arrivée de Pierre Karl Péladeau en politique.

Photo Chris Young, La Presse Canadienne

Jean-Paul Plante

L'auteur est un retraité du Conseil national de recherches Canada. Il réside à La Malbaie, dans Charlevoix.

Pendant que chroniqueurs et analystes de la scène politique n'en ont, et pour cause, que pour l'entrée en scène de Pierre Karl Péladeau comme candidat du Parti québécois, la palme que vient de recevoir le film Gabrielle lors du 24e gala du cinéma canadien ainsi que la nomination de Gabrielle Marion-Rivard comme meilleure actrice risquent de passer sous silence au moment même où se tient, du 9 au 15 mars, la Semaine de la déficience intellectuelle.

Au lieu d'ergoter sur les chances que PKP devienne le négociateur en chef d'une éventuelle séparation du Québec ou sur l'impact de sa candidature sur le retour des Nordiques, ne pourrions-nous pas profiter de la Semaine de la déficience intellectuelle pour interpeler le gouvernement sortant sur son bilan en matière de soutien aux personnes atteintes d'une différence intellectuelle et à leurs familles?

Le ministre Hébert est-il en mesure de nous démontrer que le PQ a su faire une différence par rapport aux libéraux, dont les ténors n'en ont toujours que pour l'économie et qui ont néanmoins réussi, lors de leur dernier mandat, à faire porter par les fonds publics le fardeau des frais de procréation assistée alors que des besoins pressants et des disparités significatives existent entre les différentes régions du Québec en matière de services de soutien aux familles des personnes qui présentent une déficience intellectuelle?

Avant de nous précipiter dans un projet de pays, le PQ devrait s'attacher à nous faire la preuve que, comme collectivité, nous sommes en mesure de prendre soin des plus démunis de notre société. Pour l'instant, il semble bien que la principale réalisation à ce chapitre soit celle de la politique québécoise sur l'itinérance pilotée par la ministre Véronique Hivon.

Ainsi, à la faveur de la semaine de la déficience intellectuelle, l'occasion est belle de laisser, ne serait-ce que l'espace d'un instant, à Gabrielle et toute la communauté qu'elle représente avec fierté et dignité, la chance d'éclipser PKP en incitant nos chroniqueurs politiques à interpeler le ministre de la Santé sur sa vision et ses réalisations en matière de soutien aux personnes atteintes d'une déficience intellectuelle et leurs familles...




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer