La peste ou le choléra

Le pipeline est-il vraiment une alternative sécuritaire au... (Photo La Presse canadienne)

Agrandir

Le pipeline est-il vraiment une alternative sécuritaire au transport ferroviaire du pétrole?

Photo La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Généreux

L'auteur est retraité

Le déraillement du train de la compagnie MMA survenu à Lac-Mégantic est un drame inqualifiable pour cette communauté. De plus, alors que tous les morts ne sont même pas encore identifiés, certains se prononcent en faveur du transport de ce type de produit par pipeline. C'est répugnant.

Bien sûr, on nous dira qu'on ne cessera pas de consommer ces hydrocarbures du jour au lendemain; qu'il y aura une transition, etc. Mais je ne vois pas l'ombre du commencement du début d'une telle transition. Le bolide de la pétro-dépendance ne ralentit pas, au contraire, il accélère. C'est de la boulimie énergétique qu'il s'agit ici.

Ultramar nous informe de son étude concluant qu'il y a 40 fois moins de risque de déversements lorsque le pétrole est transporté par pipeline que par train. Mentir ce n'est pas dire toute la vérité, comme dirait l'autre. S'il y a 40 fois moins de risque, tant mieux, car les fuites de pétrole par oléoduc sont 210 fois plus importantes selon une autre étude, celle-là de l'Association of American Railroads. 

Je veux avoir autre chose comme choix que ce qui est offert dans ce drame, à savoir train ou pipeline. Choisir entre la peste ou le choléra? Non merci.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer