Courrier des lecteurs

Le comédien Claude Préfontaine.... (PHOTO AGENCE ROBITAILLE)

Agrandir

Le comédien Claude Préfontaine.

PHOTO AGENCE ROBITAILLE

Partager

La Presse

L'indépendantiste oublié

À la suite du décès soudain de Claude Préfontaine, on oublie de rappeler que sa carrière dépassait les limites du cinéma, du théâtre et de la télévision. Une de ses réalisations majeures se trouve en effet passée sous silence par les dépêches. En 1960, avec d'autres jeunes comédiens, Claude Préfontaine a été un des fondateurs du Rassemblement pour l'indépendance nationale (RIN). Au Châtelet, dans les Laurentides, il a été de la réunion des fondateurs du mouvement en septembre 1960. Il appartient au petit groupe initial qui se réunissait autour d'André D'Allemagne, le premier président du mouvement. C'est d'ailleurs Claude Préfontaine qui a initié plus tard Pierre Bourgault à l'idée d'un nécessaire pays du Québec, qui lui a fait répéter ses premiers discours tout en le conduisant à fréquenter un monde social d'idées plus marquées à gauche. Pour Claude Préfontaine, l'idée qu'une société puisse résolument se prendre en main à travers ses institutions allait de pair avec un élan naturel vers les autres. À raison, il croyait toujours que sa société avait besoin de connaître un horizon politique nouveau pour se dégager des entraves de l'histoire.

Philippe Deschênes, Lac Ouareau

---

Et l'industrie forestière?

Le gouvernement Harper vient de débloquer 250 millions pour aider l'industrie de l'automobile. C'est évident que cette somme importante va rassurer les travailleurs de l'auto concentrés en Ontario. Même si l'industrie forestière a rapporté des milliards au gouvernement fédéral au cours du dernier siècle, il n'y a pas de fonds prévus pour la relancer dans d'autres créneaux que ceux du 2X4 ou des copeaux pour les panneaux qui entrent dans la construction. Pourtant, plusieurs pays investissent dans la nouvelle économie forestière. Le Québec fait-il toujours partie du Canada, M. Harper? Sinon, dites-le à ceux qui croient encore que c'est le cas, afin que nous disposions de tous nos outils économiques pour construire le Québec, un Québec partenaire du reste du Canada. Il y a beaucoup d'ouvriers au Québec qui se posent des questions sur le silence total du gouvernement du Canada concernant l'avenir de la forêt.

André Mainguy, Longueuil

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer