Réalisatrices aux commandes

Radio-Canada reconnaît depuis longtemps le talent de ces... (Photo André Tremblay, archives La Presse)

Agrandir

Radio-Canada reconnaît depuis longtemps le talent de ces professionnelles et s'emploie activement à favoriser leur essor.

Photo André Tremblay, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louise Lantagne
Directrice générale de la Télévision de Radio-Canada
, l'auteure réagit à la chronique d'Hugo Dumas intitulée « Réalisatrices télé : où sont les femmes ? », publiée mardi dernier.
La Presse

Une erreur manifeste contenue dans l'étude Les réalisatrices du petit écran publiée pour le compte de l'Association des réalisateurs et réalisatrices du Québec a été largement rapportée dans la presse le 20 novembre. On a pu lire un peu partout: «À Radio-Canada, dans la grille de 2010-2011, seule l'émission Tout le monde en parle était réalisée par une femme.»

 

 

 

 

Nous considérons que cette affirmation erronée fait ombrage au travail remarquable des réalisatrices de Radio-Canada. C'est pourquoi nous tenons à rétablir les faits.

Pour la seule saison 2010-2011 visée par l'étude citée dans la presse, la majorité des émissions du secteur Culture, variétés et société, produites à l'interne, étaient pilotées par des réalisatrices dont les quotidiennes Des kiwis et des hommes, diffusée de septembre à décembre, Les lionnes, Les docteurs et C'est ça la vie. Au chapitre des productions extérieures, Manon Brisebois, mentionnée pour Tout le monde en parle, réalisait aussi Le moment de vérité, également en heure de grande écoute. Des réalisatrices copilotaient les émissions Pour le plaisir et 3600 secondes d'extase.

Ce document affirme aussi qu'aucune femme seule n'est aux commandes d'une dramatique. Or, la populaire série L'Auberge du chien noir est sous l'autorité de Carole Desjardins en tant que réalisatrice-coordonnatrice, puis responsable du contenu depuis le début de la saison 2007. En outre, en 2010-2011, la moitié des épisodes de La Galère et Providence ont été confiés à des réalisatrices. Au fil des ans, celles-ci ont signé bon nombre de nos téléromans les plus célèbres. On notera par ailleurs que la nouvelle série dramatique Mémoires vives, qui prendra l'affiche en janvier, sera pilotée par Brigitte Couture.

On peut aussi lire dans l'étude en question: «Aucune émission d'information n'est réalisée par une femme seule, ni aucune émission d'affaires publiques.» Pourtant, en 2010-2011, les trois émissions-phares Découverte, Enquête et Une heure sur terre étaient toutes confiées à des réalisatrices-coordonnatrices.

Radio-Canada reconnaît depuis longtemps le talent des réalisatrices et s'emploie activement à favoriser l'essor de ces professionnelles qui contribuent à sa programmation distinctive dans tous les secteurs. Nous en sommes très fiers!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer