LNH: êtes-vous content de la fin du lock-out?

Êtes-vous  surpris qu'une entente de principe  ait finalement été conclue entre... (Photo: archives AP)

Agrandir

Photo: archives AP

Partager

La Presse

Êtes-vous surpris qu'une entente de principe ait finalement été conclue entre la LNH et l'Association des joueurs après 112 jours de lock-out? Êtes-vous heureux que le Canadien reprenne ses activités sous peu? D'après vous, qui sort gagnant de ce conflit?

Nous vous remercions de nous avoir fait part de votre opinion. Voici une sélection de vos commentaires.

***

Honnêtement, j'ai beaucoup apprécié ce lock-out. Il était possible de lire des articles sur bien d'autres sports et les deux premières pages du cahier des sports nous présentaient des nouvelles bien plus intéressantes. Naïvement, j'espère qu'avec le retour du hockey nous ne serons pas inondes de nouvelles insignifiantes sur le sujet... Merci pour le lock-out.

Marco Prévost

***

Content? Oui. Est-ce que je vais me mettre à écouter le hockey assidûment? Non. Vais-je dépenser 200$ pour aller voir un match? Encore moins. Les fans ont fait les frais de ce lock-out, maintenant ils vont se faire refiler la facture.

Michel Lamarre

***

Personnellement, je n'ai aucune pitié pour les joueurs et les propriétaires. D'ici un an, les propriétaires tenteront de contourner les règles qu'ils se sont fixées pour s'en plaindre après (le plafond salarial, par exemple...). J'écouterai peut-être le hockey, mais je ne mets plus un sou dans la LNH et je saute les pubs...

Guillaume Deschênes

***

Je ne pourrai jamais exprimer ma totale frustration envers Gary Bettman. Quel être méprisant et suffisant. L'entente signée il y a 9 ans était la sienne. Il a voulu saigner encore plus les joueurs, à qui les propriétaires ont donné de grossiers contrats pour contourner ladite entente. À partir de maintenant, quels subterfuges trouveront les propriétaires pour contourner et encore donner à l'aveugle des sommes faramineuses, à des joueurs plus qu'ordinaires? Pathétique de voir que Bettman tente de sauver des concessions qui ne vont jamais fonctionner. Et on sait tous que ce sera encore pire. Y avait certains soirs 5000 personnes en Arizona, et maintenant? J'espère que les gens de Winnipeg bouderont la LNH quelque temps, pour les faire réfléchir un peu, ces grands gestionnaires arrogants.

Pierre-Yves Dumont

***

Les deux sont parties sont gagnantes, les seuls perdants dans cette affaire sont les partisans des équipes, ainsi que tous les commerces qui dépendent du hockey.

Khalid Rouass, Blainville

***

Une gang de millionnaires qui aiment l'argent plus que tout, autant les joueurs que les propriétaires, ils commençaient à être en manque. Vous n'avez qu'à aller au Centre Bell pour les voir jouer et vous verrez qu'ils n'aiment pas le hockey autant que l'argent. Du hockey bien ordinaire, avec un coup salaud de temps en temps pour réveiller la gang d'innocents (bancs rouges) qui payent les billets à des prix beaucoup trop chers.

Claude Richard

***

Je suis bien content que ça se termine. Les joueurs pourront recommencer à patiner et nous pourrons suivre d'autres dossiers plus importants comme la grève des ambulanciers paramédicaux qui sont essentiels et sans contrat de travail depuis trois ans. En tant que société, nous devrions savoir prioriser et c'est sûrement le hockey qui doit se retrouver en tête de liste.

Jean-Pierre Pilon

***

Je suis contente du retour du hockey, surtout pour le secteur du Centre Bell qui retrouvera son achalandage et sa fébrilité! Il sera intéressant de voir si le lock-out aura émoussé l'intérêt des partisans, que la LNH tient trop pour acquis.

Martine Brodeur, Montréal

***

Enfin! J'ai peine à y croire après tout ce temps. La deuxième moitié de l'hiver sera moins longue. Je suis contente, mais je garde quand même un goût amer dans la bouche après ce long lock-out....

Mélanie Fortin

***

Je m'en fous. Grands bébés gâtés! Ils ne méritent ni attention, ni investissement quelconque à l'avenir.

Marcel Blais

***

Dès la semaine prochaine ou la suivante, des joutes de hockey pour notre CH de Montréal, afin de pouvoir applaudir nos joueurs russes, américains et d'autres pays, plus deux plombiers québécois francophones, vu que les autres bons joueurs de chez-nous ont été boudés, aux divers repêchages, par NOTRE club national de Montréal, pour ne pas trop titiller le nationalisme québécois avec des «scoreurs» francophones, de goals par des joueurs dont les ancêtres viennent de La Gaule. Adieu les Richard, Béliveau, Geoffrion et Lafleur !

Gilles Bousquet, St-Hyacinthe

***

Trop tard pour moi, car j'ai déjà décroché et je passe à autre chose. J'étais un partisan depuis 50 ans déjà, mais je ne suis plus capable de suivre ces bébés pourris par les dollars.

Denis Mercier

***

J'en suis contente, surtout pour les travailleurs des commerces (restaurants, bars, etc.) qui ont vu leur chiffre d'affaires décliner depuis le début du lock-out, ce qui pouvait remettre en question le nombre d'heures travaillées pour ces personnes qui ont, comme tout le monde, besoin de travailler. Pour le reste, j'avoue que le débat entre millionnaires, d'une part, et, d'autre part, milliardaires ne m'a pas intéressé. Il y a des questions beaucoup plus importantes que celle-là, à mon point de vue, aussi bien au Québec, qu'en Amérique du Nord ou ailleurs dans le monde telles que le précipice fiscal aux États-Unis qui, s'il ne trouvait pas de solution à la fin de février serait susceptible d'influer sur la santé de l'économie canadienne, le contrôle des armes et la violence de toute sorte, le sort du Sommet sur l'enseignement supérieur qui se tiendra bientôt, etc. Attacher autant d'importance à du sport professionnel me fait penser que nous sommes en train de vivre « le confort et l'indifférence » pour paraphraser le titre d'un film de Denys Arcand, film des années 1980, fait, si je me souviens bien, à la suite du référendum de 1980.

Nicole Moreau

***

La ligue, avec en tête Gary Bettman et les 740 joueurs en lock-out, s'est tirée dans le pied avec cette grève injustifiable et inexcusable mené par les deux parties en cause. Premièrement, la ligue est riche à craquer et les joueurs sont de grands adolescents toujours insatisfaits. L'intraitable Gary B. devrait être flushé pour son incapacité d'offrir aux spectateurs leur sport national de façon juste et équitable pour les téléspectateurs. Pour ma part, je vous flush tous pour cette saison et celles à venir. Bon sport de grands bébés riches et gâtés. Bonne saison.

Serge Phillips

***

Je m'en fiche. Pour autant que je sois concerné, ils auraient pu continuer un autre 5 ans.

Guy Dumont

***

Ça reste que nous, les partisans, allons demeurer les dindons de la farce. Si les revenus ne correspondent pas aux attentes des parties, les propriétaires vont juste ajuster le prix des billets, du stationnement, etc. Pourquoi ces mêmes joueurs sont-ils capables de jouer dans d'autres ligues en Europe à des salaires ridicules, mais pas en Amérique du Nord? Sommes-nous aussi bêtes que ça? On travaille fort pour un jour, à notre retraite, avoir gagné 500 000$ alors que pour JOUER au hockey, on obtient 4 fois ce montant lors d'une première année.

Claude Duplessis, Maniwaki

***

Malheureusement, le Centre Bell va être rempli à pleine capacité lors du début de cette saison écourtée par un autre conflit entre propriétaires et joueurs. Imaginez si Céline Dion ou nos humoristes avaient fait une grève, est-ce que le public les aurait boudés? Le bon peuple peut bien se plaindre, tant qu'il aura les moyens d'aller voir des millionnaires JOUER et payer le gros prix, pas de problème. Rendez-vous au prochain lock-out!

Pierre Dionne, McMasterville

***

Les propriétaires font beaucoup d'argent avec le hockey. Les joueurs aussi. Et qui paye? Nous.

Pourtant je ne vois pas ce que nous avons retiré de ce conflit, ni une réduction du prix des billets, ni une modification au jeu qui pourrait améliorer le spectacle. Définitivement, personne ne s'est soucié du partisan dans toute cette histoire, et donc mon intérêt pour la reprise des matchs en est grandement diminué.

Martin-Louis Paquette, Pointe-Claire

***

Je suis contente, mais pas pour les joueurs. Je suis contente pour les commerçants, les travailleurs qui dépendent du hockey pour avoir un petit salaire, enfin pour tous ceux qui ont perdu des revenus, sans qu'ils aient un mot à dire ! À eux, je leur dis que je suis contente pour vous et je souhaite que les fans reviennent, pas pour les joueurs, mais pour vous, afin que vous puissiez avoir une vie normale. Un petit message au Club du Canadien. Vous devriez donner une bonne job et donner un meilleur salaire à Guy Lafleur (le plus grand ambassadeur du Canadien) pour qu'il n'ait plus à faire des publicités dans le style du dernier !

Claudette Préfontaine

***

Je suis content de la fin du lock-out. Cependant, je sens qu'il y a quelque chose de fondamental qui a changé de façon permanente en moi lorsque je pense aux joueurs de la LNH.

L'attitude générale des joueurs (surtout) et des proprios (c'est attendu de leurs parts) a été des plus "déconnectée" d'une réalité mondiale et surtout des amateurs qui financent cette industrie. L'attitude de "victimes maltraitées et non respectées" ouvertement affichée par les joueurs aura laissé des traces qui seront difficiles à effacer pour moi. Même si je vais recommencer à regarder le hockey, il va quand même y avoir une différence dans mon attitude pour le hockey de la LNH.

Cette différence va sûrement se traduire de la façon suivante:

Je vais regarder le hockey si le temps me le permet. Plus de modification de ma routine pour les matchs du CH. Je vais regarder les joueurs de hockey avec dédain et sarcasmes, car il n'y a plus rien qui nous ressemble et ils ont affiché un manque de respect envers les amateurs "ordinaires comme moi". Je vais sûrement moins apprécier les exploits des joueurs sauf s'ils se démarquent de façon importante des autres ou dans l'histoire. Je ne pense pas retourner participer à des "pools de hockey" ou faire d'autres dépenses pour ce sport.

En conclusion, le temps va encore faire foi de tout, mais ce lock-out est différent des autres pour moi. Il a laissé un goût amer au niveau personnel, c'est comme s'il avait confirmé publiquement quelque chose qui était silencieusement sous-entendu avant: pour les joueurs et la LNH, je ne suis de la M... qui ne sert qu'à les faire vivre sans nécessairement en avoir pour mon argent.

Marc Jetté

***

Le vaudeville est terminé. Depuis le début de ce conflit généré par les propriétaires milliardaires qui ne voulaient plus d'une entente qu'ils avaient eux-mêmes imposée lors du dernier lock-out, M. Bettman a négocié avec le même sérieux que Jean Charest lors du conflit étudiant. Il voulait, pour une raison que j'ignore, une saison de 48 matches commençant à la mi-janvier. L'intérêt du hockey et de ces amateurs dans tout cet épisode grotesque est tout au bas de l'échelle de priorité des proprios (et sans doute, d'une bonne partie des joueurs). Pour signaler leur insatisfaction, les amateurs n'ont qu'un seul moyen à leur disposition: le boycottage. En s'abstenant de se présenter, à tout le moins pour le premier match, les amateurs pourraient ainsi signaler leur écoeurement. Mais j'ai comme l'impression que la masse hurlante de 21 273 spectateurs sera présente et heureuse de se faire exploiter pour aller voir un spectacle le plus souvent médiocre.

Les premiers matchs seront du calibre d'un match pré-saison et les fans accepteront d'y payer 11$ pour une bière qui coûte quelques sous à produire (la plus chère de la LNH soit dit en passant, et l'équivalent de 20$ le litre). RDS et le Journal de Montréal vont nous inonder de détails insignifiants, les "joueurnalystes" vont recommencer à massacrer notre langue et écorcher nos oreilles. Ron Ron Ron pourra avoir ses orgasmes radiophoniques et Don Don Don pourra empocher son 700 000$ annuel à la CBC avec ses vestons laids, son homophobie et son "frog bashing" qu'il déverse dans le "Rest of Canada" qui en bave de contentement. Bref, le cirque est de retour et notre quiétude terminée. Mais pourquoi alors est-ce que j'ai quand même dans le fond de ma tête un petit cri qui essaie de manifester sa présence et de sortir... Je l'entends. Ça dit "GO HABS GO !".

Michel Paris, Montréal

***

Je suis en lock-out du hockey moi aussi. Peut-être qu'on devrait faire une levée de fonds les aider à payer leurs loyers. Les pauvres.

Daniel Lefebvre

***

Personnellement je crois que les amateurs devraient donner une bonne leçon à ces

privilégiés et ne plus retourner au hockey. C'est permis de rêver...

Léon Gaudreault, Sherbrooke

***

Un mot: dégoût.

Michel Albert

***

Si je me fie à votre court texte, les joueurs sont gagnants sur toute la ligne. Quant à moi, ils auraient pu rester chez eux toute la saison, ces enfants gâtés qui veulent tout avoir pendant que les propriétaires prennent tous les risques. Il y aura encore 13 équipes qui perdront de l'argent. Vivement le hockey junior!

Sylvain Morissette

***

Personne ne sort gagnant. Je crois qu'il y aura un certain pourcentage de partisans qui va décrocher. Il est malheureux que 740 joueurs en Amérique puissent avoir causé autant de dommage auprès des travailleurs dans l'entourage du hockey.

J'ai comme fervent amateur une très grosse retenue d'enthousiasme par rapport au retour du hockey. On verra la suite, il faudra certainement avoir une équipe compétitive sinon...

Yves Roch

***

Bien sûr que je suis content. Les joueurs ont perdu beaucoup en salaire, mais ils ont quand même fait quelques gains dans les négociations. Mathieu Darche est content et on se demande pourquoi puisqu'il n'a pas de contrat pour la LNH. Puis Kris Letang qui venait juste de partir doit aussitôt revenir. Mais on s'en fout de leurs petits problèmes. Le hockey de la LNH est revenu grâce à un certain médiateur.

Sylvain Chartrand, Gatineau

***

Je suis indifférent, car ce n'était qu'une question d'argent pour ces millionnaires trop occupés

à remplir leurs poches. Je serais satisfait si on avait négocié quelque chose en vue d'améliorer le jeu et de donner un meilleur spectacle à ceux qui paient le gros prix pour y assister.

Gabriel Riverin

***

Oui, je suis content, mais à l'avenir, je vais me contenter de les regarder seulement à la télé. Fini de débourser un montant de fou pour aller voir jouer une gang de gâtés qui gagnent des millions et qui se foutent de nous les petits travailleurs.

J. Nolet

***

Je suis très content qu'il y ait enfin eu une entente et que les matchs de la LNH recommenceront bientôt. Je suis convaincu que ça faisait partie de la stratégie au départ, d'obtenir le plus de concessions des joueurs avant la date butoir, ce qui me laisse un goût amer.

Richard Plamondon, Montréal

***

Je suis un peu consolé qu'il y ait une saison de hockey. Je suis très déçu que les négociations soient aussi hargneuses et que le lock-out ait duré aussi longtemps. Les deux parties ont utilisé au maximum la pression créée par ce lock-out, pression qui augmente plus ça dure. C'est pour ça qu'on se retrouve avec la saison la plus courte possible. Ça aurait été plus intéressant pour le fan que je suis s'ils avaient décidé de négocier durant (ou avant) la saison sans passer par un lock-out. Toutes les semaines sans négocier en espérant que les choses changent par le temps qui file! Pourquoi pas plus de compromis pour régler le conflit plus rapidement? Bref, ils ont négocié comme des gens qui se détestent! Comme à la guerre! Il me semble que c'est pire qu'entre les cols bleus et la Ville de Montréal. Encore là, ils viennent de réussir à renouveler la convention collective avant l'échéance: pas de grève, pas de moyen de pression. Quand va-t-on voir ça à la LNH? Qui sort gagnant? Les propriétaires ont pu boucher les trous de la dernière convention. Il y aura réduction des salaires, puisque la proportion des revenus allant aux joueurs passe de 57 % à 50%. Cela va-t-il aider les équipes faisant des pertes à faire des profits? Vont-ils être plus facilement compétitifs? Il y a au moins 4 équipes dont les canadiennes qui font trop d'argent pour être comparées aux autres équipes ,dont les Panthers de la Floride. Si ça n'empêche pas ces derniers d'être compétitifs, ça les empêchera de faire des profits. Ils auraient dû rendre les billets à un prix abordable partout dans la ligue pour réduire les écarts de revenus et stimuler la popularité du hockey aux É.-U.

Louis Lafond

***

Je suis content de la fin du lock-out.... Mais seulement pour les commerçants et les fans. Pour les joueurs et les proprios, je trouve que c'est de l'abus. Je trouve qu'en ces temps difficiles (surtout aux États-Unis), c'est un manque de respect total envers ceux qui dépensent de petites fortunes pour aller les voir évoluer. Tout ça pour que les milliardaires ne perdent pas trop de profits et que les joueurs puissent en rajouter sur leurs millions... c'est de l'abus et d'un ridicule désolant. Je ne veux pas que les joueurs deviennent socialistes, ou qu'ils gagnent moins... Mais je trouve seulement que dans un temps incertain et difficile pour plusieurs d'entre nous, le manque de compassion et de respect de la Ligue nationale et de l'Association des joueurs est flagrant... Alors qu'ils aient réussi à s'entendre ne me fait que plaisir pour les fans et les commerces qui ont besoin de ce groupe sélect pour gagner leur vie.....

Bertrand Guay, Prévost

***

Pour ce qui est des commerçants qui profitent de cette industrie, je m'en réjouis. Pour ce qui est des joueurs et propriétaires, j'en ai rien à faire, ils n'auront pas un cent de moi.

Pierre Dostaler, Blainville

***

Je suis évidemment content qu'une entente soit survenue, après une séance-marathon de négociations. Cependant, je ne comprends pas que cela ne soit pas survenu plus tôt ! Il est évident que la meilleure façon de régler un conflit, quand on veut VRAIMENT le régler, c'est d'être dans la même salle en acceptant de part et d'autre qu'on ne sortira pas de là tant que l'on n'en sera pas arrivé à une solution. C'est ce qui vient de se passer grâce à l'intervention du médiateur, mais j'ai le sentiment que si on les avait « enfermés » ensemble il y a 3 mois avec obligation de résultat, ça aurait marché alors et la saison aurait été sauvée. Pourquoi ne se sont-ils pas engagés dans des négociations de cette intensité dès le début du lock-out ? Qui avait quoi à gagner en faisant traîner ? J'aimerais qu'on m'éclaire là-dessus.

Daniel Laliberté, Québec

***

Oui, je me réjouis de la fin de ce ridicule lock-out. J'ai hâte au début de la saison, je me propose de regarder les matchs a la télévision , je ne veux pas jouer à l'hypocrite qui fait semblant de bouder et qui reviendra rapidement un adepte du hockey.

Serge Leblanc, Anjou

***

Je suis très content que le conflit dans la Ligue Nationale de hockey soit terminé. Oui, le conflit fut long et probablement débattu avec un peu trop d'ego d'un côté comme de l'autre, mais c'est un droit dans toutes les business que celui de la négociation entre patronat et syndicat. Maintenant, place au hockey, ce sport que j'aime tant et place au CH, cette équipe dont je suis fan!

Normand Pelletier

***

On vivait très bien sans la LNH et nous pourrions très bien vivre sans! J'étais un fan des Nordiques mais depuis, la Ligue nationale a beaucoup baissé dans mon estime. Je suis un fan de hockey mais je ne suis plus un fan de la LNH. Je suis maintenant les Remparts de Québec et j'ai une paire de billets de saison. Avec la qualité du spectacle que les Remparts nous donnent et au prix que nous payons payons pour voir évoluer ces jeunes talents, ce n'est pas demain le jour que je vais encourager à nouveau une équipe de la LNH. 14$ du billet versus 150$ du billet avec un écart de 136$ entre Junior et LNH il n'y a jamais pour cette différence en qualité de spectacle! Le printemps passé durant les séries éliminatoires j'ai essayé à plusieurs reprises de regarder un match de la LNH et après une période de jeu, je changeais de canal dû au spectacle exécrable qu'offre la LNH. Des erreurs de base que l'ont voit avec les jeunes qui arrivent du Midget AAA . En toute sincérité on peut se passer de la LNH. Et je ne serai pas parmi les fans des Nordiques s'ils reviennent.

Michel Rheault

***

La LNH est un circuit mineur et va le demeurer. La médiocrité s'est installée dans ce sport dominé par un commissaire qui a beaucoup de pouvoir et qui s'entête à vouloir développer le hockey dans des villes du Sud où les gens ne sont tout simplement pas intéressés. Le hockey de la LNH ne peut pas être mis en valeur par quelqu'un dominé par une vision chimérique des affaires qui s'effectue aux dépens du développement du sport. La LNH persiste avec une saison trop longue et un nombre de séries éliminatoires interminables; jusqu'à 28 matchs de séries sont requis pour gagner la Coupe Stanley en juin, c'est carrément ridicule. J'aime beaucoup le format des éliminatoires des grands tournois de foot et celui de la NFL qui concluent rapidement les enjeux: chaque match est réellement éliminatoire et contrairement au hockey l'intérêt de tous les amateurs y est soutenu. J'ai déjà été un grand fan de hockey mais je suis devenu indifférent au fil des ans.

Daniel Proulx, Gatineau

***

Suis-je vraiment content? Content pour tous les gens qui travaillent en périphérie du hockey. Les placiers, les guichetiers, le chauffeur de la Zamboni. Les petits salariés qui travaillent dans les concessions, les boutiques de souvenirs, et cetera. Aussi content pour les restaurateurs, tenanciers de bars et autres propriétaires de ces fameux lieux ou le fan aime se retrouver avant, pendant et après le hockey. Ces gens-là emploient beaucoup de monde qui eux aussi sont contents du retour du hockey. Mais ce lock-out me laisse un goût amer. Aussi amer que les deux autres lock-out de 1994-1995 et 2004-2005. Les deux parties s'entendent sur plein de points de principes qui les accommodent, mais il y a une chose qui est laissée en plan à chaque fois, le spectateur. Sans amateurs de hockey, le hockey de la LNH n'existe pas. À chaque fois que propriétaires et joueurs s'entendent, l'amateur de hockey peut s'attendre à ouvrir bien grand son portefeuille. Même ceux qui ne suivent pas le hockey peuvent s'attendre à payer plus cher certains services. Vous avez le câble, mais ne regardez pas RDS, l'augmentation va quand même vous toucher. Les propriétaires n'accepteront jamais de perdre de l'argent, pas plus que les joueurs d'ailleurs. Si les frais d'opération augmentent, il n'y a qu'un seul moyen de compenser et c'est en allant chercher le fric là où il est, c'est-à-dire dans votre poche. Je ne me suis pas ennuyé du hockey tel qu'il nous est vendu aujourd'hui. C'est une business qui se joue à un autre niveau. Je suis plutôt nostalgique du hockey tel qu'il nous était présenté à Radio-Canada dans ma jeunesse.

Patrick Bardoul

***

Je suis content que le conflit soit terminé, mais je garde un goût amer de ces millionnaires du hockey qui ne semblent pas trop se préoccuper des effets secondaires néfastes que causent leur quête de plus et plus d'argent sur tout ces gens travailleurs qui oeuvrent dans leur milieu et tout ces petits commerces et restos qui risquent leur existence lorsqu'il n'y a pas de hockey, sources importantes de leurs revenus. Le conflit aurait pu être réglé en deux semaines si les parties l'auraient vraiment voulu, mais, les comptes en banque des deux parties étant plutôt bien garnis, ils se sont payé de belles vacances sans trop souffrir et sans se soucier de qui que se soit. Plus on a de l'argent, plus on en veux davantage. Les amateurs devraient se rallier pour les bouder quelques temps un peu pour leur démontrer leur mécontentement.

Jean-Paul Thomas

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • LNH: la saison est sauvée

    Hockey

    LNH: la saison est sauvée

    Après presque quatre mois, le lock-out de la Ligue nationale de hockey est enfin terminé. »

  • LNH: soulagement pour les tenanciers de bars

    Hockey

    LNH: soulagement pour les tenanciers de bars

    L'entente de principe intervenue dans la Ligue nationale de hockey pour mettre un terme au lock-out réjouit les propriétaires de bars de Montréal. »

  • Gorges: «Il faudra regagner l'appui des amateurs»

    Hockey

    Gorges: «Il faudra regagner l'appui des amateurs»

    Comme tout le monde, Josh Gorges s'est levé dimanche avec une bonne nouvelle qui l'attendait sur son téléphone portable. Il pourra retourner au... »

  • Un joli casse-tête attend Marc Bergevin

    Hockey

    Un joli casse-tête attend Marc Bergevin

    Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, n'a pas encore eu l'occasion de consulter l'entente de principe conclue dimanche entre la Ligue... »

  • Fin du lock-out: les amateurs ont des réactions mitigées

    Hockey

    Fin du lock-out: les amateurs ont des réactions mitigées

    Les amateurs de hockey ont réagi de façon mitigée à l'annonce d'une entente de principe entre la Ligue nationale de hockey (LNH) et ses joueurs,... »

  • Bettman a gagné la guerre

    François Gagnon

    Bettman a gagné la guerre

    Il était 7h15, hier matin, lorsque le téléphone a vibré. Après une nuit blanche passée à négocier et à célébrer sobrement l'entente de principe... »

  • Philippe Cantin | Bettman doit partir

    Philippe Cantin

    Bettman doit partir

    Arrogance, mépris et menaces: le plan de match de Gary Bettman durant le lock-out a miné le prestige de la LNH. Le conflit est terminé, mais personne... »

  • Un lock-out qui pourrait doubler les profits de la LNH

    Hockey

    Un lock-out qui pourrait doubler les profits de la LNH

    Le lock-out a été long, mais il en valait la peine pour les propriétaires de la Ligue nationale de hockey (LNH), qui pourraient essentiellement... »

  • Ronald King | Retour à la Cage...

    Ronald King

    Retour à la Cage...

    «Je n'ai pas paniqué, mais disons qu'il était temps que ça finisse...» »

  • LNH: fin du supplice pour les bars

    Hockey

    LNH: fin du supplice pour les bars

    Les bars et restaurants de Montréal peuvent enfin respirer. Après avoir été pendant des mois les victimes collatérales du conflit de travail dans la... »

  • LNH: des partisans entre joie et amertume

    Hockey

    LNH: des partisans entre joie et amertume

    L'heure est aux célébrations pour bon nombre d'amateurs de hockey après l'annonce d'une entente de principe entre les joueurs et la LNH. Mais tous... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer