Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip

Encore le sport!

Georges LeSueur
 

Georges LeSueur

Les négociations entre l'association des joueurs et les propriétaires représentés par Bettman se continuent par petites séquences intenses, interrompues et reprises comme une grippe qui ne veut pas lâcher.

De chaque côté, le souci principal est de sauvegarder les acquis, tant pour les joueurs que les propriétaires des clubs.

Il a été considéré le fossé - devrais-je dire le précipice? - qu'il y a entre les moins payés d'entre eux et les vedettes «enrobées» de plusieurs millions annuels. N'a-t-on pas affirmé que Crosby, absent pour commotion, avait gagné 900 mille dollars par partie jouée l'année dernière?

Il est clair que tous ceux qui participent à créer le spectacle devraient éviter des disparités aussi manifestes et indécentes. Cette indécence vient bien sûr, de ceux qu'on paie à des taux faramineux, au détriment de l'ensemble des joueurs, des spectateurs surtout, et du sport lui-même.

Quels qu'en soient les résultats, il est clair que sont en jeu les seuls intérêts des joueurs et de leurs boss.

À aucun moment, il n'a été question de faire intervenir un arbitre/responsable des tarifs d'admission aux arénas. Un ministre des sports ne peut-il pas faire pression sur des clubs privés dans l'intérêt national?

Le sport d'équipe professionnel qu'est le hockey est en train de pasticher la fable de la poule aux oeufs d'or.

À force de vouloir lui faire pondre le trésor qu'elle amène, la LNH agit à l'envers de la logique et se révèle le premier ennemi de son sport. Un jour, les admirateurs, fatigués de se faire exploiter, bouderont les guichets.

On a vu de quelle manière Lucian Bute a été accueilli par Carl Froch dans le ring anglais. La défaite de Bute était sans équivoque et complète.

Un KO eut été moins dommageable à l'image du boxeur roumain que la vision du combattant craintif et sans réactions. Un KO peut survenir à la suite d'un «lucky punch» d'un puissant adversaire; et cette éventualité peut arriver à tous, comme l'a expérimenté «le roi» Alcine !

Lucian Bute est un néo-Québécois sympathique et talentueux. Il a su atteindre un inespéré titre mondial de sa catégorie avec un tempérament prudent sinon craintif, et sans avoir un punch dévastateur.

À son premier combat face à Andrade, sa victoire très peu convaincante nous avait mis la puce à l'oreille, au dernier round, sur ses capacités d'encaisseur.

Sa «victoire» devant Gratchev nous a démontré que son retour n'avait pas effacé en son esprit la perte de confiance de son humiliation londonienne.

Je suis persuadé qu'en abandonnant son titre à Carl Froch, nous avons été témoins d'une remise à l'heure logique des pendules. Le prochain combat - appelé à tort combat revanche - est inutile et même nuisible.

Froch le sait, le sent. Et il a hâte de venir le démontrer à Montréal avant de s'attaquer à plus fort. Kessler.

Si les miracles existent, les retours ne sont souvent pour un ancien champion que l'occasion de vérifier et de se prouver qu'il est temps de raccrocher ses gants. Notre sympathique Éric Lucas le sait !

À moins qu'ils soient prêts à lancer rapidement la serviette, en permettant à leur poulain de ramasser une dernière bourse avantageuse, il est souhaitable que les promoteurs et entraineurs de Lucian y pensent à deux fois avant de l'envoyer se faire massacrer par Froch.

Mais si le combat a lieu, croisons-nous les doigts. On ne sait jamais!

Partager
Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip


Commentaires (2)

Commenter cet article »

  • J'voulais vérifier ! Le Cercle est fermé (dit-on) depuis le 25 déc. mais les commentaires passent encore ?
    Rien de réglé pour la LNH. Bettman a proposé 6% d'augmentations annuelles. Avez-vous compté ? 6% à des millionnaires c'est pas des peanuts ! Refusé par les joueurs ?
    Et les prix des tickets dans tout ça ? On en parle pas ! Là est la grossière erreur !
    Faut-il que les fans paient une fortune pour assister à un match et payer ce monde-là ?
    La LNH ? Ligue des Nantis Horripilants ! G.L.

  • Mes prévisions s'avèrent justes.
    À force de vouloir lui faire pondre le trésor qu'elle amène, la LNH agit à l'envers de la logique et se révèle le premier ennemi de son sport.
    18 jours après la sortie de cet article, les négociations de la LNH sont au point mort.
    Le combat Bute/Froch est reporté. Il risque de l'être plusieurs fois ; un tel combat risque de marquer la fin de la carrière de Bute. Georges LeSueur

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

la liste:9856:liste;la boite:1830524:box; Le tpl:300_op-articles-photos.tpl:file;

LE CERCLE LA PRESSE >

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Un groupe de commentateurs citoyens qui profitent d'une vitrine exceptionnelle sur l'accueil du site web. Les membres sont sélectionnés par la salle de rédaction pour la pertinence de leur propos, leur expertise, le style et la qualité de leur écriture.

Participez

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

image title
Fermer