Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip

La guerre aimée et partagée

Thierry De Greef
 

Thierry De Greef

Chroniqueur et expert en communication éthique

Tsahal, l'armée de défense d'Israël, a sa page Facebook, elle y fait sa guerre de communication créativement comme nous l'explique Avital Leibovitch, la porte-parole de l'armée israélienne.

«Nous voulons toucher le public partout dans le monde. Nous voulons l'influencer autant que possible et nous allons l'abreuver d'informations et autres... Il y a une différence entre une organisation militaire et les réseaux sociaux. Pourquoi? Un militaire est plus carré, le langage est plus dur, c'est différent. Le réseau social est exactement le contraire, il appelle à des interactions, il est ouvert, il touche beaucoup plus à l'émotionnel. Mais notre gros avantage est que nous avons des gens comme Topaz et ses amis. Ils ont 18 ans. C'est pourquoi ils peuvent être très créatifs et nous pouvons bénéficier de leur créativité», ajoute la porte-parole de l'IDF sur les ondes d'Euronews.

La guerre de Facebook et Twitter en fait partie. L'émotionnel de la guerre qui fait peur. La terreur liée au marketing expérientiel et à nos modes de communication d'aujourd'hui.

Les tracts lancés sur la bande de Gaza sont immédiatement relayés. «Tout est mis en ligne en même temps en anglais, français et espagnol. Voici un exemple des tracts que nous diffusons à la population civile dans la bande de Gaza. C'est un exemple de ce que nous faisons, je vous montre bien sûr comme vous le voyez la page Facebook en français», explique Topaz.

Le risque est la banalisation de la guerre, commente Yuval Dror toujours sur les ondes d'Euronews, expert en nouveau média à Tel-Aviv, Facebook n'est pas la bonne plateforme pour cet événement conclut-il.

Voilà où le doigt blesse, à la différence que ce n'est pas le doigt qui blesse. Il ne s'agit pas d'un événement. C'est une guerre, pas la promotion d'une bière locale sur la plage à Metsisim, au nord de Tel-Aviv. La souffrance d'une mère israélienne n'est pas différente de celle d'une mère palestinienne, tend à nous le rappeler Alain Gresh, directeur adjoint du Monde Diplomatique sur les ondes de la RTBF la radio belge lors de l'émission Face à l'info. Celui-ci souligne aussi l'impasse et le refus total d'une reconnaissance d'un État Palestinien par Israël et son gouvernement de droite ajoute-t-il.

On converse, on parle, on échange. Pas juste des mots. Être sur Facebook a le but, presque avoué de contourner la presse critique et visée. Les attaques controversées et «accidentelles» contre des journalistes des immeubles abritant la presse, nous confirment qu'Israël ne veut pas perdre la guerre de l'opinion.

La tour dans laquelle se trouve le bureau de l'Agence France-Presse à Gaza a été touchée mardi soir par une frappe israélienne et mercredi un nouveau bombardement a visé le même immeuble faisant un mort, un enfant palestinien, selon les services d'urgence. La déclaration du Quai d'Orsay est intervenue avant cette nouvelle attaque contre l'immeuble où travaillent les journalistes de l'AFP, nous rappelle le site de l'AFP.

1 milliard de personnes ont leur page Facebook dans le monde et j'y ai vu que 13 580 d'entre eux ayant «aimé» et partagé la page de Tsahal.

Les règles de modération du réseau social interdisent de mettre en ligne des photos d'allaitement maternel. Facebook et la censure puritaine, ce n'est pas une nouveauté, il n'est pas rare qu'une page ou qu'un compte soit supprimé sans préavis, et sans autre information que «vous n'avez pas respecté les conditions d'utilisation».

Cacher ce sein que je ne saurais voir, mais voir un enfant déchiqueté ou Ahmad Jaabari liquidé...

Tout est dans la modération.

Partager
Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip


Commentaires (10)

Commenter cet article »

  • @Doobie

    Vous ne connaissez pas les projets du réalisateur qui tournent autour de la Shoah?Moi je trouve que c'est un travail historique très louable,sauf que ça pourrait déplaire à certaines personnes,puisque ce genre de travail contribue encore davantage à mettre Israël et le peuple juif sous le radar médiatique.
    Bon je vous laisse,j'en ai assez de vos bibites mutantes.

  • @disto-bob
    Qu'est-ce que Steven Spielberg a à voir là-dedans?
    Il a réalisé E.T., je crois?
    Vraiment, il est dans une conspiration?

  • @Observador
    Et vous,vous ne savez pas lire.Je répondais à votre question,à savoir pourquoi les médias parlent tant de ce conflit.Mon but n'était pas de vous faire une leçon d'histoire,mais d'essayer de comprendre pourquoi les médias accordent autant d'importance à ce dossier-je sais très bien qu'il date d'avant la deuxième guerre mondiale,mais c'est surtout depuis le plan de partage de 47 et la médiation de tous les supplices de la Shoah qu'il a pris l'ampleur qu'on lui connait.
    Ai-je besoin de le mentionner?
    Et oui,à ce que je sache,les américains sont toujours la première puissance actuellement,et les médias du monde accordent une grande tribune au président des Usa,à la politique étrangère des américains et par le biais,au dossier palestinien/israélien-qui est d'une grande importance pour les États-Unis.
    Ai-je besoin de la mentionner?
    Et si vous en avez marre d'entendre parler de ce conflit,qu'est-ce que vous voulez qu'on vous dise?Essayez d'appeler le président des États-Unis pour le soumettre au silence sur cette question(!),écrivez des lettres à monsieur Harper qui n'arrête pas d'utiliser toutes les tribunes internationales pour prôner sa position israélienne,dénoncez le lobby juif qui a son influence aux États-Unis et ailleurs,appelez Steven Spielberg pour qu'il abandonne sa Shoah fondation!Je sais pas,mais arrêtez de perdre votre temps ici:ce n'est pas dans dans enceinte que l'on va y changer quelque chose,que l'on va refaire le monde...
    Ai-je besoin de le mentionner?
    On voit bien que vous en dites beaucoup,pour finalement ne rien dire du tout.
    Ai-je besoin de le mentionner?
    Non,ça tout le monde l'a bien vu!

  • @Observador.
    «Et toi? Tu habites sur terres ancestrales indienne,non? Vas revoir ton histoire. Tes origines sont d'Europe. Tu veux donner une leçon aux juifs de vouloir habituer sur leurs terres ancestrales?»
    Oui, cela s'est produit chez nous et tu présumes de façon méprisante que je l'avais oublié. Cela ne veut pas dire que c'était bien. C'est encore mal et c'est mal de le refaire aujourd'hui.
    « La colonisation? Toujours ce vieux disque... »
    Ce n'est pas un vieux disque; c'est toujours d'actualité. Ça se passe maintenant.
    «Pourquoi? Peur de se mouiller? Je vais me faire un plaisir de répondre; c'est parce les israéliens sont juif. Point finale. »
    Oui, l'antisémitisme existe encore etc cela me préoccupe. Mais je ne vous crois pas, vous, dans votre manière d'interpeller les autres sur le sujet. C'est seulement un levier pour vous.
    - Jean-Marc Chevalier
    Montréal

  • @disto-bob
    Vous êtes dans l'erreur. Cessez d'associer la deuxième guerre et Israël. Le projet de l'état d’Israël et l'immigration as débuté bien avant cette guerre. Le monde n'est pas dominé par les américains. Bien d'autres états se positionne aussi sur ce conflit et prennent le partis des arabe de Palestine. Est-ce besoin des mentionner?
    @jmchevalier
    Non, Israël ne nous rends pas responsable de qu'ils font. Territoire qui étaient déjà occupés?! Et toi? Tu habites sur terres ancestrales indienne,non? Vas revoir ton histoire. Tes origines sont d'Europe. Tu veux donner une leçon aux juifs de vouloir habituer sur leurs terres ancestrales? La colonisation? Toujours ce vieux disque...
    Des conflits territoriaux existent à la grandeur de la planète. Des conflits armés encore plus sanglants que celui du conflit israélo-palestiniens se produisent mais les yeux du monde sont toujours fixés au même endroit.
    Personne n'a répondu à la question de la surmédiatisation de ce conflit. Pourquoi? Peur de se mouiller? Je vais me faire un plaisir de répondre; c'est parce les israéliens sont juif. Point finale.
    "Pourquoi est-il si important pour vous que personne ne critique Israël? Vous, que voulez-vous au juste?"
    J'ai rien contre la critique. Je suis contre l’acharnent et la critique faite de manière hypocrite. Personne ne parleraient de ce conflit si les israéliens seraient des musulmans qui serait en conflit avec d'autres musulmans. Tout cette histoire serait aux oubliettes comme les Kurdes et autres. Désolé pour ceux crèvent en Afrique comme au Darfour et à d'autres endroits, vos assassins ne sont pas israéliens. Alors "sécher"...
    J'en n'ai marre d'entendre parer de ce conflit alors qu'il se produit pire ailleurs. J'en n'ai marre d'entendre parler des "pauvres petits palestiniens" bien dodu et armé alors que je vois des squelettes noir entouré de mouches sur vision mondiale. J'achète pas la bullshit pro-palestinienne, point finale. Trouve mieux.

  • @Observador. Parce que ça dure depuis 60 ans? Parce qu'Israël est un pays amis et allié et que cela nous rend responsables de tout ce qu'ils font? Parce qu'ils agrandissent leur pays dans les faits sur des territoires qui étaient déjà habités?
    Je ne suis pas optimiste sur le sort éventuel d'Israël. Même si Israël montrait patte blanches, son existence serait quand même menacée par ceux qui veulent le voir disparaitre, mais ce n'est pas une justification pour ignorer leur politique de colonisation, au contraire. Il serait beaucoup plus aisé de trouver d'autres appuis pour les défendre s'ils s'étaient abstenus d'installer leurs citoyens, protégés par leurs lois, dans les territoires conquis. C'est comme si la ville de Plattsburgh décidait de s'agrandir jusqu'au sud de Montréal avec la protection de l'armée des États-Unis.
    Pourquoi est-il si important pour vous que personne ne critique Israël? Vous, que voulez-vous au juste?
    - Jean-Marc Chevalier
    Montréal

  • @Observador

    Pourquoi donc?
    Parce que l'état d'Israël est un projet hautement médiatisé depuis le départ,parce que le projet est lié à la souffrance que le peuple juif a vécu pendant la deuxième guerre mondiale,parce que ce conflit est d'une importance capitale pour la région-Israël seule démocratie,entourée d'états qui veulent la détruire!Et pour continuer,parce que le monde est dominé par les américains-dont on parle tout le temps-et que ces derniers supportent l'état d'Israël et ont toujours eu le nez dedans.Parce que plusieurs états,dont le Canada,n'arrêtent pas de parler et de se positionner sur ce conflit,et j'en passe.
    Mais à quoi vous jouez au juste?Ignorez-vous donc tous les relents politiques et historiques de ce dossier?C'est drôle,parce que quelque chose me dit que ce n'est pas le cas.
    Soyons donc plus clair dans vos interventions,au lieu de tourner autour du pot.

  • Cela me fait penser à la guerre en Irak ou plusieurs journalistes étaient invités à monter dans des ''tank'' pour voir le gars peser sur le bouton, mais on n'avait pas vraiment idée de ce qui était arrivé à l'autre extrémité ou la bombe a sauté, une bonne façon pour l'armée de contrôler l'information.... Israel va encore plus loin en bombardant les hôtels ou logent les journalistes.

  • Il est intéressent de voir la sur médiatisation de conflit. Est-ce les autres conflits, qui sont pire sous tous les points, attirent autant d'attention? Hélas non. Avec Israël, c'est le monde à l'envers. Mais pourquoi donc?

  • Texte très intéressant! Ça me fait un peu penser à la propagande outrancière pour l'armée dans le film Starship Troopers. C'était un film exagéré et, à la limite, humoristique. Mais Tsahal semble emprunter la même voie pour faire la promotion de ses troupes avec tout le sérieux du monde...

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

la liste:9856:liste;la boite:1830524:box; Le tpl:300_op-articles-photos.tpl:file;

LE CERCLE LA PRESSE >

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Un groupe de commentateurs citoyens qui profitent d'une vitrine exceptionnelle sur l'accueil du site web. Les membres sont sélectionnés par la salle de rédaction pour la pertinence de leur propos, leur expertise, le style et la qualité de leur écriture.

Participez

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

image title
Fermer