Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip

Autochtones et Inuits

Georges LeSueur
 

Georges LeSueur

Les plus récentes données sur les conditions sociales des femmes inuit démontrent notamment que le taux de violence est 14 fois plus élevé dans ces communautés que dans le reste de la société canadienne, alors que seulement 29 % des cas de violence conjugale sont signalés à la police.

Ce commentaire pigé d'un article de Hugo Pilon-Larose n'est pas le premier du genre. Les Autochtones et peuples Inuit suscitent depuis fort longtemps des rapports accablants de violences de toutes sortes et abus sexuels, viols et incestes.

Pourquoi ? et comment ? sont les questions qui nous viennent à l'esprit.

On pourra prétendre que le mode de vie inuit n'est plus ce qu'il était. Que ses membres sont restés déstabilisés et socialement inaptes pour certains, à adopter un mode de vie plus conforme aux normes nord-américaines.

Les Blancs par le biais des gouvernements et des ententes anciennes et nouvelles, distribuent des sommes considérables - est-ce vrai ?- pour leur permettre de sortir de leur dénuement continuel.

On se garde bien de dévoiler le per capita accordé annuellement. Ce mutisme alimente les préjugés.

Qui reçoit et administre ces sommes ? Où vont-elles ? Il est incompréhensible qu'année après année, les rapports se suivent et se ressemblent sans qu'on puisse disposer d'énoncé clair.

Amnistie internationale a publié un rapport accablant pour le gouvernement canadien concernant les Premières Nations. Est-ce justifié ?

Pour m'être occupé de l'accueil de réfugiés du Sud-est asiatique, (des Cambodgiens) j'ai été à même de constater combien ces gens, arrachés au régime des Kmers Rouges, se sont adaptés rapidement.

À leur arrivée, il a suffi de modestes dons d'argent et divers meubles usagés pour leur permettre de s'installer dans des loyers du Saguenay. Nous leur donnions des cours de Français, divers conseils et support.

En quelques mois ils ont émigré à Montréal, Laval, ont travaillé, acquis des biens.

Peu d'années plus tard, ils avaient acheté un dépanneur. Quelque temps encore et ils agrandissaient leur commerce et embauchaient des employés.

Aujourd'hui ils sont prospères et aident les familles restées à Phnom Pen.

Puis-je faire un parallèle avec la situation des Autochtones et Inuits ? Sommairement, 700 mille représentants des Premières Nations, 400 mille Métis et à peine plus de 52 mille Inuits.

Peut-on considérer ce million deux cent mille Aborigènes avec le même oeil ? À quel niveau se situe la différence entre eux et les autres peuples ?

Nombre d'entre eux se sont intégrés et vivent comme vous et moi.

Mais la majorité vivant en réserve n'a pu créer, organiser, entretenir des conditions de vie acceptables.

Peut-on en rejeter la faute sur les gouvernements comme le font si aisément les observateurs étrangers?

Le problème autochtone a été soulevé maintes fois. Le suicide, l'alcool et la drogue sévissent.

Les Blancs ont mauvaise conscience en considérant les terres conquises et les ressources exploitées.

Tous les continents ont connu des vagues de conquérants et d'envahisseurs qui ont bouleversé les pays envahis. Mais avec le temps il se crée une nouvelle identité, mêlant les cultures, voire les langues des uns et des autres. Un peuple nouveau nait.

En 5 siècles, Autochtones et Inuits n'ont pas encore acquis l'équilibre souhaité.

Faute de temps ? Non intégrés, ils n'ont pas su établir une communauté homogène dynamique.

Est-ce dû à la diversité inconciliable des peuples autochtones. Où est la vérité ?

Serait-ce parce qu'on a arbitrairement parqué les uns dans des réserves, alors qu'on expédie les autres plus au nord afin d'occuper et de matérialiser un vaste territoire canadien trop peu couvert ?

Un sujet à creuser. J'y reviendrai. Joyeux Noël à tous !

Partager
Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip


Commentaires (11)

Commenter cet article »

  • Il y a quand même des parallèles entre autochtones et québécois. Lâchez là votre maudite langue française, reniez là votre culture latine pis intégrez-vous. Fermez Radio Can français ça coûte cher, trouvez vous des chums pis des bondes anglophones pis pondez nous des petits anglos. Après il y en aura plus de problèmes de société distincte, de loi 101, de gouvernance.
    Après vous allez être "intégré".
    Mais vous savez quoi ? Ça arrive à tous les jours. Comme pour les autochtones. Ma soeur est complètement "intégrée". Elle reste à Granby, 3 enfants, quand même scolarisée, elle a sa petite entreprise, oncles, tantes, cousin-ines habitent Manawan, je ne crois pas que ma soeur y retourne un jour, excepté lorsqu'on enterrera notre mère.
    Je lis qu'en 500 ans ils n'ont pas su s'intégrer. Ça ne s'est pas passé comme ça. Je bâtis une ville que nous appelons Québec. Pourriez-vous reculer un peu ? J'agrandis, j'ai besoin de bois, de terres pour faire des fermes, pourriez-vous reculer encore ? Pendant très longtemps il n'a jamais été question d'intégration. Ensuite ça été le grand oubli jusque dans les années 50. Bon on va les casser ces indiens là, on va envoyer leurs enfants dans des pensionnats. Et là il s'est passé quque chose, une cassure, une génération d'enfants plus éduqués qui n'ont plus la même vie que leurs parents.
    Faut nous accorder le droit d'être encore un peu fucké. Même si on parle de peuples millénaires les gros changements datent de tout récemment. Je lis entre les lignes et je comprends que vous désirez une intégration qui est une assimilation à peu près instantanée. Le cambodgien qui arrive ici, il vient avec l'intention de s'assimiler, le québécois francophone ne désire pas s'assimiler dans la mer d'anglophones. C'est pour ça qu'il se "ghettorise" dans des frontières qu'on appelle Qc. Parce que le Qc c'est une grosse réserve.
    Ce serait bien triste que les gens délaissent leur village pour s'intégrer, ce serait la fin d'un livre.

  • Les Cambodgiens aussi auraient eu du trouble à s'intégrer, si on leur avait dit d'aller s'installer à 300 kilomètres au fond de la forêt, et d'attendre le chèque du gouvernement au lieu de se prendre en main.
    Si les Amérindiens attendent le retour de l'Amérique version 1491, ils vont attendre longtemps.
    Pour ce qui est des crimes de l'homme blanc, le Canada sera bientôt un pays à majorité non-blanc. Il faudra que les Amérindiens se trouvent d'autres boucs-émissaires.

  • Oups! J'ai oublié de signer de mon vrai nom.
    Marc Tremblay
    Québec
    Politologue à la retraite

  • Une légère majorité de Québécois ne croient pas que les autochtones sont mal traités. Ils n'accordent donc pas de crédibilité au récent rapport négatif de l'ONU sur les conditions de vie des autochtones au Canada.
    Face à cette donnée, les gouvernements ont moins de marge de manoeuvre pour améliorer la situation des autochtones. De plus, les argents gouvernementaux destinés aux autochtones transitent par les poches de leurs dirigeants et autres bureaux d'avocats. Ces gens là ont intérêt au maintien du statu-quo. L'assiette au beurre, quoi!

  • @julienne126
    vous dites: ''De plus les Autochtones ont été dépossédés de leurs terres, de leur identité, ont du en l'espace de 300 ans passer d'un mode de vie millénaire basé sur la survie et le nomadisme à notre mode de moderne sédentaire.''
    ils ont justement eu plus de 300ans pour s'y habituer. et de plus,comme vous dites, ils etait nomades, alors l'histoire de leurs terres dépossedées ..s'ils veulent les memes services que l'homo-modernsis bien qu'ils payent taxes et impots . et c'est eux qui ont fait de l'homme blanc un consommateur de tabac, vas t'on les blamer?

  • @gisr2012, si les Autochtons demandaient l'indépendance tout court,qui serait contre ?
    @ loubia,les vices des blancs ne veut pas sous-entendre que tous les blancs sont des vicieux.
    C'est vrai, personne ne les a obligés a y adhérer mais, nous les leur avont fait connaître.
    L'ignorant (remarquez, tous, on ignore quelque chose), que je suis, je ne jamais écrit et je ne pense même pas ce que vous voulez me fair dire.Je considere les Prémiéres Nations un peuple fier, qui se bat pour sa survie,tout comme les Québécois pour leur Nation, c'était le parallèle que je voulais faire ressortir dans mon intervention.La seule difference ils n'ont pas volu adhérer au systeme de vie que nous voulions leur imposer.

  • Selon moi, la grande différence est que les Cambodgiens dont vous parler ont choisis de venir au Canada et d'adopter le mode de vie d'ici, ce qui n'est pas le cas des Autochtones qui ont été forcés d'abandonner leur mode de vie. De plus les Autochtones ont été dépossédés de leurs terres, de leur identité, ont du en l'espace de 300 ans passer d'un mode de vie millénaire basé sur la survie et le nomadisme à notre mode de moderne sédentaire. En tout cas, je crois que les deux n sont pas comparables.

  • La nature Autochtone s'accommode mal de certaines habitudes des Blancs, mais elle dispose de particularités qui lui donne des avantages uniques.
    Tous les hommes qui ont assemblé les poutres des gratte-ciels, sans crainte du vertige, étaient exceptionnels. C'est un avantage typiquement amérindien.
    La richesse d'un pays tient à la diversité de ses ressources humaines autant que de son sous-sol. L'important est de découvrir et developper le potentiel dont chacun dispose. G.L.

  • @ agaro
    Les Québécois seraient indépendants aujourd'hui si en 95 ils étaient restés unis et n'avaient pas eu contre eux un gouvernement fédéral qui a faussé injustement les résultats du référendum en insufflant des dizaines de millions.
    Si demain les Autochtones comme les Inuits voulaient plus d'indépendance et se prendre en mains pour amélorer la situation de tous, qui s'y opposerait ? Personne !
    Ils disposeraient de l'aide de tous.
    Comme disait Félix : « Donner de l'argent à un chômeur au lieu de le faire travailler, c'est le plu sûr moyen pour tuer un homme ! » Georges LeSueur

  • http://www.autochtonesaucanada.gc.ca/acp/site.nsf/fra/ao25340.html
    Vous ne verrez pas de montants d'argent mais une liste assez intéressante de bourses
    J'ignorais l'existence de celle-ci:
    http://www.aadnc-aandc.gc.ca/fra/1100100032350/1100100032351
    Une bricole ici:
    http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-quebecoise/201111/03/01-4464182-largent-dhydro-verse-aux-autochtones-souleve-les-passions-a-quebec.php
    Agaro: les "vices" des Blancs... d'une part, "tous" les Blancs n'en sont pas atteints et d'autre part rien n'oblige qui que ce soit à y adhérer.Votre réflexion vient d'insulter les Premières Nations qui passent souvent aux yeux des ignorants pour une totale bande d'alcooliques sans morale et trop lâches pour travailler.
    Pas fort.

  • Bonjour à tous,
    M. Lesueur écrie: tous les continents ont connu des vagues des conquerants et d'envahisseurs... mais avec le temps s'est créé une nouvelle identité,un peuple nouveau nait. je me permets de Vous poser une question,la diverisité inconciliable des Québecois qui pronent une separation avec le reste du Canada,ne vous donne pas une réponse? les Autochtons et les Inuits malheureusement ont adopté les vices des Blancs,je ne veux pas les excusés mais ils se sont resiliés de la mauvaise façon.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

la liste:9856:liste;la boite:1830524:box; Le tpl:300_op-articles-photos.tpl:file;

LE CERCLE LA PRESSE >

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Un groupe de commentateurs citoyens qui profitent d'une vitrine exceptionnelle sur l'accueil du site web. Les membres sont sélectionnés par la salle de rédaction pour la pertinence de leur propos, leur expertise, le style et la qualité de leur écriture.

Participez

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

image title
Fermer