Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip

L'affaire Turcotte et la maladie mentale

Christian Dufour
 

Christian Dufour

Vous, cher public, avez probablement juré en écoutant les nouvelles sur l'heure du souper mercredi en apprenant la libération conditionnelle de Guy Turcotte. Vous étiez probablement outré, colérique en pensant que tous ceux comme lui doivent être privés de liberté, et mis sous sévères conditions.

Votre premier réflexe a sûrement été de penser que ces personnes ne devraient pas avoir le droit de toucher des prestations d'aide sociale parce que ce sont des personnes qui sont malhonnêtes et qui fraudent les contribuables. Vous n'avez sûrement pas fait la distinction entre les véritables malades et ceux qui, à l'occasion d'une exception, sont des criminels et ont profité d'une faiblesse du système. Il y en a pourtant une : ce ne sont pas tous les criminels qui ont des problèmes mentaux et ils sont rares ceux avec des problèmes mentaux qui commettent des crimes, surtout comme celui que Guy Turcotte a commis.

Alors, chers contribuables, sachez qu'il y en a qui voudraient travailler mais qui ne le peuvent pas.... il y en a qui sont aux prises avec une maladie qui souvent leur fait honte et qui ne sont pas capables de s'insérer socialement. Je suis une de ces personnes. Je vous demande de ne pas mêler tout,/! Plusieurs personnes vivent du rejet et sont hypersensibles à tout ce qui se dit sur la maladie mentale dans les médias. C'est de la stigmatisation. Ça ne veut pas dire que ces personnes ne veulent pas améliorer leur sort. Je peux en témoigner personnellement.

Enfin, oui, le crime qu'il a commis est ignoble et impardonnable. Mais il a droit à une seconde chance! Le rétablissement existe, il est possible et je connais plusieurs personnes qui se sont repris en main après avoir vécu l'enfer. Alors, si après avoir lu cet avis, vous n'êtes toujours pas capable de supporter la différence et la maladie mentale, fermer votre télévision, votre ordinateur et ne sortez plus car les possibilités de fréquenter des personnes aux prises avec un problème de santé mentale sont élevées. Mais ça ne veut pas dire que ces personnes vont sauter sur vous et vont tenter de vous tuer. Et ce n'est pas en les enfermant, comme avant, dans les hôpitaux psychiatriques, que le problème sera éliminé.

Nous sommes dans un cas d'exception qui viennent chercher les émotions. Avant de juger une personne qui commet un crime ou qui n'est pas dans le cadre normal d'une vie professionnelle pleine et riche, soyez conscients que ce jugement peut tuer l'estime et la confiance d'une personne. La société a décidé, il y a plusieurs années, de donner une seconde chance à ces personnes qui ont eu moins de chance que d'autres. Rappellons-nous ça!

Partager
Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip


Commentaires (11)

Commenter cet article »

  • C'est clair, boire du lave-glace permet de contourner la loi.
    Vous avez trop bu lors d'une soirée ? Hop, un verre de lave-glace et prenez le volant: notre système de justice pardonnera toute faute criminelle. Mais n'oubliez pas de blâmer une femme lors du procès, c'est l'ingrédient clé de cette histoire.

  • Monsieur Turcotte a fait sa médecine. C’est normal qu’il s’en sorte mieux que d’autre.
    Il est futé quoi!
    Le "pousseur" schizophrène du RER condamné à 16 ans de réclusion
    Le Monde.fr | 13.12.2012 à 21h52 • Mis à jour le 14.12.2012 à 07h21
    La cour d'assises de Paris a condamné, jeudi 13 décembre, un trentenaire diagnostiqué comme souffrant de schizophrénie à seize ans de réclusion criminelle pour avoir tué un homme en le poussant contre une rame de RER, en avril 2010. La peine est assortie d'un suivi socio-judiciaire de quinze ans, comportant une obligation de soins. S'il ne respectait pas les obligations de son suivi, qui prendra effet quand il aura purgé sa peine, le condamné retournerait en prison pour cinq ans au maximum, a décidé la cour.

  • J'ai l'impression qu'il y a des infâmes TDF en action.
    Si Mme Gaston était une mégère finie, c'est elle qu'il aurait dû tuer, pas ses enfants. C'est l'évidence-même.
    Cette vendetta est absolument indéfendable.
    F.Labelle

  • Je suis pour le fait que Guy Turcotte ait été évalué à Pinel, pour le fait qu'il puisse avoir droit à un suivi phycologique, tout comme je suis pour le fait que toute personne, qu'elle soit ou non incarcéré puisse avoir droit à ce genre de thérapie, mais je crois foncièrement que cet homme devrait se retrouver derrière les barreaux pour les 22 prochaines années tout comme il y aurait été si ce n'était de la faille juridique que représente la santé mentale et la responsabilité criminelle. Trouble de l'adaptation, peut-être (mais j'en doute), responsable de ses gestes, assurément, aucune raison logique (et Dieu sait que logique et justice ne font pas bon ménage), ni moral ne justifie que cet homme soit aujourd'hui en liberté. Honte à notre système de justice et à nos tribunaux administratifs.

  • Tout ce que je lis sur les gens qui disent que Guy Turcotte doit être libéré est dégoutant... Notre société est profondément malade, sans aucune conscience de la justice. Je me rend compte que si vous avez un statue vous avez tout les droits, si vous avez de l'argent, vous avez tout les droits, et pouver acheter votre liberté. Guy Turcotte n'a pas le droit d'être dans notre société, il n'a pas le droit-être tout court.

  • jppineau2002 Trouvez vous vite un pont pour y accrocher votre banderole !

  • @jppineau
    Vous sentez la misogynie à des kilomètres.
    Les gens ne sont pas moins outrés du cas de Sonia Blanchette ou de Cathie Gauthier que de celui de Turcotte mais ce qui fait la différence entre Turcotte et Gauthier est que l'un est libre et l'autre est en prison.
    Et vous osez parler de favoritisme envers les femmes? Sur quelle planète vivez-vous?
    Et j'ai entendu plusieurs médecins qui connaissaient le couple avoir les mêmes propos dégueulasses que vous!
    Ils disaient qu'Isabelle était un control freak pis une folle et je ne sais pas combien d'autres insultes! Comme si cela excusait quoi que ce soit dans une société civilisée.
    Donc, parce qu'Isabelle Gaston était apparemment incorrecte avec son ex, cela justifiait de péter les plombs et de tuer ses enfants?
    Belle mentalité de cro-magnon pour un misogyne.
    Alexandre Turmel

  • @konasutra
    La mère, Isabelle Gaston, a couru les médias dans un silence complice envers sa propre turpitude et le terrorisme psychologique qui fut le sien envers Turcotte. Ce délicieux cocktail de méchanceté et de sévices psychologiques a été à l'origine de TOUT! Gaston est aussi coupable que Turcotte, dans mon esprit.
    De toute manière, les femmes infanticides s'en tirent beaucoup mieux face à la grogne populaire que les hommes. Qui peut s'exprimer sur le cas Blanchette de Drummondville, pourtant plus récent et actuel? Qui peut s'exprimer sur le cas Gauthier, actuellement devant la Cour suprême? Personne! Malgré cela, ce qu'on retrouve en Une, ces jours-ci, c'est encore Turcotte! Il faut croie que ça excite plus les bonnes âmes. Haro sur le baudet? C'est tellement plus facile et ça ne demande aucune réflexion ni jugement.

  • Oui il a droit a une seconde chance, cette seconde chance par contre il devrais y avoir droit apres avoir purgé sa peine.
    Oui il y a des gens qui souffrent de maladie mentale, je ne crois pas du tout qu'il en fasse partie.

  • C'est parce que Turcotte, il n'est pas malade. Il n'a jamais été malade. Pourquoi pensez-vous que les psychiatres de Pinel ne lui trouvent rien d'anormal? C'est un type normal qui a fait des études exigeantes mais qui est probablement hyper insécure. Il ne l'a jamais pris que sa blonde le quitte. Il a fait ce que bien trop d'hommes font dans un cas semblable : il s'est vengé. Pensez-vous que tous ceux qui tuent leurs enfants et leur conjointe avant de se suicider sont des cas psychiatriques? Ce sont des gens qui veulent se venger de la perte d'une relation, d'une image. Arrêtez-moi ça, vos affaires de compassion envers cet energumène.
    Avoir de la compassion pour les gens en difficulté, oui. Avoir de la compassion pour les meurtriers, non.

  • Reste juste a souhaiter que la mere des enfants ait un "moment d'égaremnent" elle aussi...tant qu'a moi

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

la liste:9856:liste;la boite:1830524:box; Le tpl:300_op-articles-photos.tpl:file;

LE CERCLE LA PRESSE >

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Un groupe de commentateurs citoyens qui profitent d'une vitrine exceptionnelle sur l'accueil du site web. Les membres sont sélectionnés par la salle de rédaction pour la pertinence de leur propos, leur expertise, le style et la qualité de leur écriture.

Participez

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

image title
Fermer