Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip

André Boisclair renonce à sa nomination comme SMA

André Lefebvre
 

André Lefebvre

Retraité de la fonction publique fédérale

Bon. C'est fait. La première ministre s'est entretenue avec son ami de longue date, André Boisclair, et ils se sont entendus pour que ce dernier renonce à sa nomination de haut fonctionnaire qu'il pourra exercer lorsque son mandat à New York sera terminé.

Est-ce que mes propos étaient si tordus? Non, ils étaient sévères j'en conviens, mais également très réalistes.

Il est évident qu'en octroyant un poste de SMA dans la fonction publique provinciale à M. Boisclair, la première ministre a voulu démontrer qu'elle avait un grand coeur en tentant de réparer la façon dont les membres de son propre parti ont maltraité M. Boisclair.

Je n'ai aucun problème avec sa nomination comme Délégué provincial à New York puisque c'est une nomination politique. Ceci m'apparaissait suffisant pour corriger une injustice passée.

Est-ce que M. Boisclair aurait vraiment voulu une fois rappelé à Québec d'un poste de subalterne comme haut fonctionnaire sous un gouvernement libéral ou de la CAQ? Qui sait.

La décision de M. Boisclair de ne pas accepter cette nomination était la bonne décision à prendre parce que par ce geste il nous démontre son honnêteté intellectuelle.

Plusieurs hauts fonctionnaires auraient avantage à prendre le geste de M. Boisclair comme exemple de comportement et de responsabilité civile, surtout ceux qui utilisent les fonds publics avec la carte de crédit payée par le ministère.

Une dernière chose : ma pension de fonctionnaire fédéral, je l'ai gagnée en y mettant plus de 32 ans de service. Je ne me suis pas rendu à 35 ans de cotisation (la limite) et j'ai absorbé une pénalité de départ prématuré et non pas une prime de départ comme beaucoup d'autres individus.

Partager
Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip


Commentaires (8)

Commenter cet article »

  • Libérez-nous des nationaux, libérez-nous des nationaux... (Air connu)
    Les ptits rimeurs se tiennent tranquilles, sont devenus les Locaux moins loquaces ?

  • suite...
    À l'heure qu'il est le PQ a dépassé grandement les reculs du PLQ. J'ai hâte en janvier 2013, sur quel dossier le PQ va-t-il s'enfarger?

  • Si je comprends bien le peuple doit payer les pots cassés pour ces péquistes adorant se faire "bobo"! Un petit bonbon, et les citoyens paieront! Une administration incompétente! C'est bien ce parti qui riait du PLQ qui reculait dans certains dossiers. À ce jour, le PQ

  • Si madame Marois veut faire des cadeaux qu'elle utilise son propre argent ou celui du PQ pour réparer les ''torts'' qu'André Boisclair a subit ....
    Une nomination prestigieuse sans avoir ni le parcours, l'expérience c'est ben assez , ne serait-ce que pour 3-4 ans.Après il sera en mesure de se trouver un emploi, ce qui lui a été assez difficile depuis son départ des ''affaires''

  • Ais-je la berlue? Il me semble avoir lu la nouvelle que c'est André Boisclair lui-même qui a fait la demande d'être nommé sous-ministre. M'est avis qu'il n'a pas eu à accepter la démotion... elle était devenue inévitable dans le contexte de fragilité politique du PQ!

  • Un autre quadruple salto arrière péquiste...
    Le Québec péquiste ressemble de plus en plus à une république de bananes.

  • Faudrait quand même pas cannoniser André Boisclair. Il n'a pas eu le choix d'en laisser de côté. Pauline 1ere ne pensait pas que la population sortirait pratiquement ses casseroles virtuelles sur les réseaux sociaux.
    Fallait bien que le chat sorte du sac un moment donné.

  • Le plus dégoûtant dans toute cette affaire, ce n'est pas tant la nomination puis la dénomination de monsieur Boisclair comme SMA, c'est plutôt que madame Marois ait essayé de nous en passer une petite vite, comme si les contribuables (les électeurs, ne l'oublions pas) étaient dupes. Étant donné que nous nous en sommes aperçus, eh bien là, elle se corrige avec, bien entendu, la collaboration de monsieur Boisclair. Madame Marois ne croyait pas, dit-elle, que le bon peuple était aussi avide de changement dans les moeurs politiques. You Hou! où étiez-vous madame Marois ces 9 dernières années. N'étiez-vous pas la première à décrier ce genre de comportement de la part du PL?
    Ce n'est pas parce qu'elle est revenue en arrière que le bon peuple va lui pardonner cet essai de nous duper.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

la liste:9856:liste;la boite:1830524:box; Le tpl:300_op-articles-photos.tpl:file;

LE CERCLE LA PRESSE >

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Un groupe de commentateurs citoyens qui profitent d'une vitrine exceptionnelle sur l'accueil du site web. Les membres sont sélectionnés par la salle de rédaction pour la pertinence de leur propos, leur expertise, le style et la qualité de leur écriture.

Participez

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

image title
Fermer