Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip

L'insolence de Daniel Breton

David Lepage
 

David Lepage

Entrepreneur et consultant en communications

Alors que sa démission aurait pu être, à la limite, honorable et faite de façon respectueuse, M. Breton a plutôt profité de l'occasion pour se moquer des «vrais pauvres(?)» et du reste de la population.

Que lui et son parti aient menti et caché la vérité afin de le nommer ministre de l'Environnement, c'est une chose. Sans tomber dans le cynisme, nous sommes déjà un peu habitués aux mensonges en politique. Mais l'insulte, la vraie, vient du fait qu'il n'assume pas ses torts et qu'il rejette le blâme sur les autres.

Son discours de départ m'a laissé un goût très amer et semblait être un affront plus qu'une défaite. Alors que les partisans inconditionnels accusent les médias d'être de connivence avec l'opposition (eux qui applaudissaient pourtant les médias alors qu'ils rapportaient le même genre d'histoire sur les Libéraux), M. Breton, lui, s'est acharné à se trouver des prétextes.

Or, le fait qu'il ait selon lui «connu la précarité?», c'est une réelle insulte à tous ceux qui travaillent fort, qui en arrachent et qui respectent quand même les règles de la société. Il n'est pas le seul à avoir vécu la misère, ni le seul à avoir perdu son permis ou son appartement.

Mais c'est probablement le seul à avoir menti, à avoir nié et à avoir prétendu vouloir servir la population en tant que ministre alors qu'il s'offre lui-même le luxe de ne pas payer ses dettes envers la société.

Quels autres mensonges peut-il raconter?

Et si l'histoire n'avait pas été ébruitée par les médias, M. Breton aurait-il continué à occuper son poste sans remords, à rouler en limousine et à toucher un excellent salaire sans rembourser ce qu'il doit?

Pourquoi lui peut-il passer outre les règles et les lois alors que d'autres s'efforcent de payer leur loyer et leurs dettes?

M. Breton ne connait pas la précarité. Il ne fait que tourner son irresponsabilité et ses mensonges à son avantage sans égard à ceux qui la vivent vraiment, la misère.

Partager
Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip


Commentaires (10)

Commenter cet article »

  • Euh.... Vous n'en savez rien, ou bien donnez-moi son adresse, le prénom de sa mère et sa marque de dentifrice puisque vous avez un diplôme en voyance.
    Dans les faits les plus stricts vous dites n'importe quoi pour accuser et c'est totalement inacceptable, intellectuellement malhonnête et, ben oui, ridicule.
    Puisque vous êtes consultant en communication, vous devez savoir comment il est facile de polluer les médias d'accusations farfelues sur le passé personnel des gens. Ici vous le démontrez avec acuité.
    Les dettes n'ont rien de déshonorant que je sache, sinon vous vous devez de guillotiner immédiatement l'ancien gouvernement dans son ensemble, lui qui a fait pire que tout autre à ce titre. D'autre part et jusqu'à preuve du contraire, M. Breton a frôlé l'indigence ou en a souffert. Prouvez le contraire, VITE!
    Vos attaques sont gratuites, petites, inhumaines quoi. Vous ne méritez pas les lignes que vous étalez ici ou bien vous apportez des preuves béton. Je ne vous souhaite pas bonne chance.
    M. Breton n'a rien fait de criminel et n'a même pas fréquenté de criminel que je sache. Ça nous change un peu du cabinet précédent qui a manqué du jugement le plus élémentaire dans ses relations et sa perte de contrôle qui ressemble à une mauvaise foi plutôt crasse.... en attendant la preuve contraire encore. Le silence érigé comme un loi n'a rien d'honorable et c'est ce qui ressort principalement des neuf dernières années comme un cauchemar pour démocrate.
    La pauvreté est plus que présente au Québec. La faim comme partenaire journalier n'a rien d'une idée théorique ne vous en déplaise. Votre ignorance ne vous excuse en rien et votre bassesse vous accuse, donc je ne m'épuiserai pas à faire votre procès. Vous le faites très bien tout seul.
    Vos manœuvres de guerre méritent une certaine attention, certainement : vous démontrez comment il faut tuer la bêtise crasse à sa toute première manifestation. En fait elles sont beaucoup plus urgentes que votre présence en ce blogue.

  • Vos propos sont toxiques et donnent dans l’acharnement, donc dans la facilité aux conséquences qui pourraient surprendre, au chapitre de la diffamation. Le dossier Breton, est le genre de dossier de gangrène dont le PLQ de Jean-Marc Fournier savoure le bubon. Pour les libéraux, c’est du bonbon et, du même coup, c’est de la diversion gratuite, pensant alors nous faire oublier les plaies purulentes de leurs accointances et de leurs copinages avec la mafia et tous les sous-fifres du crime organisé greffé à la gouvernance et, de ce fait, politiquement institutionnalisé. Cette réalité vous échappe-t-elle, Monsieur l’entrepreneur ? C’est effectivement très révélateur de voir ainsi les libéraux de Jean-Marc Fournier se pavaner dans l’aussi bas de gamme, dans ce qui a tendance à devenir l’écurie de leurs politicailleries et autres saloperies. Par ailleurs, pourquoi le PLQ a-t-il choisi Yolande James pour centrer sa tentative de lynchage et libérer ses charges intempestives ciblant et criblant Monsieur Breton, alors que cette ministre libérale est l’une des icônes meublant les niches de l’amateurisme et de l’inertie? Le PLQ s’imagine-t-il que personne ne va risquer de la critiquer, de peur d’être accusé et poursuivi pour évacuation de racisme ? Sérieux, le PLQ ne pratique-t-il pas le racisme à rebours, alors qu’il ne semble avoir encore rien compris à l’évolution du Québec ainsi qu’aux aléas de l’immigration dont l’échec total des pratiques d’accommodement, pour ne mentionner que cet échec lamentable auquel se sont consacrés, à coups de Millions et surtout à nos frais, Bouchard et Taylor.

  • @Disto-bob : Merci pour vos commentaires. C'est un très bon point que vous soulevez, celui de l'alcoolisme. Je ne voulais pas juger la personne ni même le personnage politique, mais vraiment la façon dont il a démissionner et le manque de respect que j'ai senti envers les gens qui vivent vraiment la misère.

    N'empêche qu'il y a effectivement des problèmes bien plus importants, en politique et ailleurs...

    Bon weekend!
    -David Lepage

  • Un "pauvre" qui roule à 275 k/h en Porsche et qui accumule des centaines de bouteilles de vin?
    Ah...laissez-moi rire!
    On les traite plutôt bien nos "pauvres" au Québec non?
    On se rappellera de Breton lorsque les groupes de pression de la go-goche viendront encore tenter de nous faire pleurer sur leur sort.

  • @neurotoxic
    Puis pour tout dire,en fait vous avez raison,mais c'est qu'il y a des choses hautement plus importantes qui se passent en politique actuellement.Ce type a des problèmes personnels,mais selon ce qu'on en sait il n'a pas trop causé de dommage important à son ministère.C'est une bonne chose qu'il ne soit plus en poste,évidemment,mais tant qu'à moi qu'on laisse ce type:il a assez de problèmes comme ça à ce qu'il semble.
    On devrait critiquer le gouvernement pour le gouvernement,et non pas pour les individus.Dans le cas Breton,on s'en prend à Breton.C'est bas,aussi bas que de ne pas payer son loyer.Attaquons-nous à ceux qui gèrent mal notre argent,à ceux qui font des affaires avec la mafia!
    Les perdants alcoolique pas capables de payer leur loyer,vous voyez,ça n'a pas rapport selon moi.Je trouve ça délirant,et c'est ça que je tiens à dire.
    Évidemment,la semaine prochaine on en parlera plus,et dans un mois on aura tout oublié!
    Sans rancune

  • @neurotoxic

    Je respecte votre point de vu.
    Mais il faudrait aussi dire que des gens qui sont dans la misère et qui ne sont pas capables de remplir leurs engagements,il y en a beaucoup,et ce ne sont pas tous des indésirables pour autant.Il y aura des cas comme madame jolico,et il y aura des cas comme monsieur Breton.
    Et ce qui me semble le plus critique dans cette histoire,ce sont les quelques centaines de bouteilles vides retrouvées dans son ancien appartement.Je le répète,encore une fois,et je suis le seul à parler de ça sur ce site:le gars a très,très probablement un problème avec l'alcool.
    Mais si c'est le cas,et c'est à se douter que ça l'est,je ne vois pas en quoi cela est stupide.L'alcoolique va passer sa paye à la Saq,sa deuxième à la Saq,ainsi de suite et à la fin du mois il ne lui reste plus rien pour le loyer!C'est ça la maladie,c'est ça les problèmes que ça engendre.
    Enfin,de toute façon ce qui me laisse le plus inconfortable dans cette histoire,c'est de s'en prendre à un mec qui est déjà assez bas comme ça.Qu'on s'en prenne à un ministre qui fréquente la mafia est une chose,mais qu'on s'en prenne à un looser me laisse assez songeur.On est vraiment rendu dans les bas-fond,au Québec.Cette histoire ne mériterait pas tant d'attention,et surtout pas le genre d'attention qu'elle aura attirée jusqu'à présent.
    En tant normal,un journaliste aurait commenté l'affaire de cette façon:le ministre éprouvait des problèmes financiers ces derniers temps,et c'est à soupçonner qu'il aurait des problèmes avec l'alcool;c'est à souhaiter qu'il quitte le gouvernement afin de se soigner,et de régler son passé.
    Il fût un temps,c'est comme ça qu'on aurait fait.Il y a trois ans à peine,tout juste.
    Aujourd'hui,c'est le règne des hyènes.On s'arrache tout ce qui a la patte blessé,et on tourne ça en grosse histoire d'éthique pas rapport.
    Y'a pas d'éthique là-dedans:c'est un gars qui avait 500 bouteilles vides dans son garde-robe.
    C'est à brailler...voilà tout.

  • Bravo pour votre article que je partage entièrement... Toute personne qui se respecte commence par payer son logement en priorité... et le laisse en général dans un état convenable... Des amendes non payées, des fraudes et quoi encore??? La précarité n'excuse rien et les pauvres se respectent plus que lui... Et je m'interroge sur la moralité des autres candidats qui acceptent qu'un tel individu soit député et fasse partie de l'équipe du P.Q. Le dossier des candidats et des députés devrait être scruté à la loupe avant d'être accepté pour éviter d'entacher et de nuire à la crédibilité du parti...

  • @Disto-bob : Je tentais justement de me distancer de ce genre de cynisme et je l'ai mentionné dans mon texte.

    Mon point, ce pour quoi je trouve M. Breton insultant, c'est qu'il utilise sa misère comme excuse pour justifier ses actes stupides alors que tant d'autres citoyens vivent aussi dans la misère, peut-être pire que celle qu'il a vécue, et qu'ils tentent quand même de respecter les règles du jeu...

    - David Lepage

  • Votre texte est un peu ridicule,tout de même.Vous accusez le monsieur de mentir,mais le monsieur est un politicien,et on pourrait généraliser et dire qu'ils mentent à peu près tous.S'ils ne mentent pas dans le sens strict du terme,ils vont le faire en s'obligeant à suivre la ligne de partie qu'ils rebutent,ou en accusant le parti adverse de tous les maux-ce que vous accusez Breton de faire,rejetez la faute sur les autres.
    Même un ancien premier ministre comme Mulroney qui avait reçu des valises pleines d'argent à une certaine époque,aura caché les faits longtemps avant de les reconnaître du bout des lèvres.Depuis il se promène partout,et fréquente les grands de ce monde comme si de rien n'était.
    Puis le système des commandites,bien personne au parti libéral n'était au courant de rien...
    Je trouve qu'on en fait toute une histoire,pour rien.C'est un pauvre type ce mec,et probablement qu'il soufre d'alcoolisme-je pense être le seul à avancer cette idée sur ce site,et je trouve la chose assez aberrante.
    Passons.
    @jolico
    Je ne comprends pas en quoi le fait de ne pas payer le loyer serait la pire chose à faire.En autant qu'on finit par rembourser,on s'entend-ce que Breton n'a pas fait à ce jour.Lorsque l'on est locataire,l'argent mensuel qu'on l'on verse au propriétaire sert à payer son hypothèque.Un bloc appartement,en principe,se paiera lui-même par les loyers.Le propriétaire,après dix ans de location environ,aura payer le bloc:avec votre argent!Enfin,voyez ce que je veux dire?Je trouve que c'est un gros problème,ce principe:des gens en moyen voulant investir prennent l'argent des pauvres afin de s'enrichir,en quelque sorte.Il faudrait inventer un autre système,qui ferait en sorte que les locataires aient des parts dans le bloc.Si vous vous êtes privé de tout pour payer le loyer,c'est tout à votre honneur,mais en fait c'est le fond de pension de votre propriétaire qui aura été le grand vainqueur.La loi est pour les forts,la loi asservie les faibles.

  • Beaucoup de gens connaissent la précarité, surtout de nos jours. Les banques alimentaires pourraient le confirmer sans hésitation - même s'il y a peut-être des gens qui abusent en se promenant d'une à l'autre en VUS. Mais je suis persuadée que quiconque se dit dans une situation précaire aurait honte à l'idée qu'on montre un appart où il y a des centaines de bouteilles de vin vides, car mieux vaut quand même manger que boire (sauf de l'eau, évidemment, et pas embouteillée!) pour une personne dans une situation précaire.
    Aucune pitié pour M. Breton. Ayant vu fondre mon tout petit héritage de mes parents quand je combattais une compagnie d'assurance (puis la RRQ, et même la solidarité sociale de laquelle j'ai été obligée de dépendre pendant quelques mois quand même) comme neige au soleil pour une invalidité, ayant passé presque trois ans sans AUCUN revenu, la première chose faite avait été de régler mes dettes assez minimes, puis d'assurer que je ne manquerais jamais de ... juste pour faire rire un peu, mais si vrai ... papier de toilette, jamais je n'aurais pu m'abaisser à ne pas payer le loyer. Et désobéir à d'autres lois? Nenni! Aucune excuse pour ça.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

la liste:9856:liste;la boite:1830524:box; Le tpl:300_op-articles-photos.tpl:file;

LE CERCLE LA PRESSE >

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Un groupe de commentateurs citoyens qui profitent d'une vitrine exceptionnelle sur l'accueil du site web. Les membres sont sélectionnés par la salle de rédaction pour la pertinence de leur propos, leur expertise, le style et la qualité de leur écriture.

Participez

publicité

publicité

publicité

image title
Fermer