Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip

Monsieur le vérificateur... merci

Carole Thibault
 

Carole Thibault

Auteure et chargée de projets, survivante du cancer

J'ai presque le goût de crier Alléluia! Enfin, c'est sur la table. Grande réalité vécue tous les jours par beaucoup de nos enfants. Une qualité d'air très douteuse dans plusieurs établissements scolaires du Québec. Absentéisme, allergies, asthme, jusqu'à l'hospitalisation de nos enfants devenus fragiles... pour une seule raison. Le vérificateur général, Michel Samson (par intérim) a bien exprimé sa préoccupation sur la détérioration des bâtiments, du laxisme du ministère de l'Éducation.

Que six écoles dans trois différentes commissions scolaires on été vérifié avec un constat pas très réjouissant. Que six! Que se passe-t-il réellement dans les 1798 autres écoles primaires que plus d'un demi-million d'enfants fréquentent? Quand une école a le choix entre des ressources pour l'aide aux enfants en difficulté ou réduire l'entretien ménager, c'est souvent ce dernier qui subit. Le vérificateur, un homme sensé de toute évidence. J'ai souvent l'impression qu'on a tendance à oublier le long terme... Comment voulez-vous enseigner à des enfants qui sont fatigués ou qui manquent de concentration à cause d'une qualité d'air inadéquate ou totalement malsaine?

Et comme une roue qui tourne éternellement, c'est toujours la même raison qui revient sur le tapis.

Le cash.

À qui la responsabilité de la salubrité de nos écoles? Son directeur? Sa commission scolaire? Son gouvernement? D'accord pour son directeur parce qu'il voit bien qu'il y a de la moisissure, que le personnel et les enfants sont malades. Les écoles publiques, tout le monde le sait, sont pauvres. Alors la commission scolaire en est informée, fait faire une analyse et puis réalise de la gravité...une autre école prise avec le même problème...une autre grosse facture à payer, mais... manque de budget. C'est maintenant au gouvernement de prendre le relais...désolé, pas prévu dans le budget, car les fonds seront employés autrement... pour ajouter des ressources d'aide aux enfants en difficulté.

Alors, si je comprends bien, la santé des enfants dans un environnement sain importe peu, mais l'éducation on s'en occupe! Y aurait-il quelques personnes qui ont fait l'école buissonnière pendant les cours de mathématique? de sociologie?

Les enfants et le personnel de l'école St-Gérard occupent des lieux empruntés pour.... pour.... une durée indéterminée... mais je crois qu'un enfant 6e année aura terminé son secondaire avant de voir de nouveaux murs se construire. La ministre Malavoy a aussi exprimé qu'aucune nouvelle construction ne sera décidée pour se concentrer sur les écoles...malades? Déjà confirmés par l'ex-présidente de la CSDM, Madame De Coursy, des millions de dollars seront injectés pour leurs analyses...sur une période de quelques années. J'applaudis cela sauf que...l'argent pour reconstruire celles qui sont déjà moisies jusque dans leurs structures, on va la trouver où? Qui osera prendre la «patate chaude»?

Je connais quelques parents qui en ont leur claque! et qui devraient peut-être s'inspirer de casseroles aussi...pour faire des patates pilées!

Une mère exaspérée.

Partager
Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip


Commentaires (11)

Commenter cet article »

  • Ce texte est bourré de fautes de grammaire et de syntaxe.
    Il est presque illisible.
    Allez le corriger, après on pourra discuter.

  • Erreur d'aiguillage ! Le commentaire précédent s'adresse à "Affaires" : Jean-François Boisvert.
    Georges LeSueur

  • Il m'a fallu du temps pour comprendre... Ce que je sais maintenant :
    Un jeune en bonne santé, "allumé" et moyennement instruit peut devenir riche ou très à l'aise s'il trouve rapidement un secteur d'activité où il peut s'investir et démarrer une entreprise.
    L'esprit d'entreprise est l'envers du travail salarié pépère et convenablement payé.
    Cet esprit permet à la majorité de sortir du lot. Une simple question de choix !
    Encore faut-il le réaliser de bonne heure. Et être persévérant.
    J'ai connu un ado qui a créé une société mondiale. Et plusieurs autres devenus patrons.
    Tous ont choisi assez tôt de se lancer en affaires. Que les jeunes en prennent note !
    Georges LeSueur

  • @nicole,bourget
    laxisme enfanté par les conventions collectives blindées que nos cher centrales syndicales defendent bec et ongle a grand renfort de budget défense legale millionaire , le fait est que le peuple n'est pas le boss de la fonction publique , la fonction publique est rendu un club para-gouvernemental avec un poid politique bien plus important que ceux qui devraient etre servi par le politique.
    les syndiqués du publique representent 18% de la masse votante , pensez vous une minute qu'un politicien ou une formation polique s'opposera a leurs marche vers le detournement de NOTRE democratie et nos libertes citoyennes ? nous le peuple sont rendu la vache a lait de ce sous groupe societaire qui devrais etre a notre service.

  • @ elorac64.
    Si la médiocrité, le simplisme et le n’importe quoi sont de vos plats préférés, allez, gavez-vous. Mais faites-le chez-vous et ne venez pas en faire un plat sur cette tribune. Je vous rappelle ce qu’écrit LA PRESSE, au sujet de son CERCLE. «Un groupe de commentateurs citoyens qui profitent d'une vitrine exceptionnelle sur l'accueil du site web. Les membres sont sélectionnés par la salle de rédaction pour la pertinence de leur propos, leur expertise, le style et la qualité de leur écriture». Au chapitre du fonctionnement, au NO 3 : Tous vos textes d'opinion seront relus et corrigés par un membre de la rédaction, puis mis en ligne le même jour. Enfin, le fait que l’auteure soit une mère, suivant votre plaidoyer, ne fait pas partie des «6 champs d’expertise» que spécifie LA PRESSE. Informez-vous donc minimalement au lieu de vous laisser emporter par les vapeurs de vos humeurs.

  • @pagerry3...AUTEUR: Créateur dont l'objet est l'oeuvre. \'
    Une définition simpliste mais juste.
    Il est malheureux de perdre sont temps à juger du style ou chercher les coquilles sur un texte qu'une personne OSE écrire...plutôt que de commenter de façon constructive l'opinion d'une mère qui exprime à sa façon, une réalité bien triste.

  • Soyez assurée madame que les commissions scolaires ne négligeront jamais la qualité de l'air dans leurs sièges sociaux et leurs centres administratifs.

  • La Presse.ca écrit : «Les membres sont sélectionnés par la salle de rédaction pour la pertinence de leur propos, leur expertise, le style et la qualité de leur écriture.» Êtes-vous sérieux ?

  • Je suis plus que surpris de lire que Carole Thibault s'identifie comme "auteure", alors que le premier mot de la deuxième ligne du premier paragraphe, "vérifié" aurait dû s'écrire "vérifiées". La Presse.ca publie de tels amalgames ? Surprise sur prise ! De plus la structure et la ponctuation, pour le moins, laissent à désirer. Quand on écrit comme on parle et qu’on parle comme on marche, ce n’est pas nécessairement mortel. Dans un tel cas et par respect pour les AUTEURS du Québec, on ne s'accole pas de titres aussi pompeux. Par contre, faut-il avouer, son texte va dans le sens de l’émergence des scribes dont les fautes sont décriées par de bons élèves de la 6e année du primaire.

  • Eh bien ... il était temps ... ma fille fêtera ses 31 hivers le 10 décembre prochain ... on se "battait" pour les mêmes raisons quand elle était au primaire ... y'a pas à dire, c'est pas d'hier ! Il m'est facile d'imaginer l'état de certaines écoles ... depuis le temps ... !
    Il est quand même dommage de voir la lenteur du processus afin que les choses se règlent ... ça en est même pathétique ... M'enfin, bien contente que finalement, ça aboutisse ...

  • Pourtant les commissions scolaires ont un pouvoir de taxation, où vont les fonds sinon en colloques et études de toutes sortes ! Les commissions scolaires sont aussi coupables que le ministère de l'éducation pour le non entretien généralisé de ses infrastructures.
    Je pourrais dire exactement la mème chose...au ministère des tranports...de la santé...non mais nos élus et haut fonctionnaires ont fait quoi avec l'argent d nos taxes depuis 40 ans ? Sans oublier qu'au Québec nous sommes les plus taxés en Amérique du nord !

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

la liste:9856:liste;la boite:1830524:box; Le tpl:300_op-articles-photos.tpl:file;

LE CERCLE LA PRESSE >

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Un groupe de commentateurs citoyens qui profitent d'une vitrine exceptionnelle sur l'accueil du site web. Les membres sont sélectionnés par la salle de rédaction pour la pertinence de leur propos, leur expertise, le style et la qualité de leur écriture.

Participez

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

image title
Fermer