Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip

Démission de Daniel Breton: lynchage et campagne de salissage

Sylvain Boisjoly
 

Sylvain Boisjoly

Une fois de plus, la politique a fait une autre victime. La démission de Daniel Breton était devenue inévitable. L'opposition à l'Assemblée nationale, aidée des médias, a eu raison du ministre de l'Environnement. Croulant sous la pression, il a démissionné.

Qu'a-t-il fait de si grave? Il n'a pas payé son loyer. Quelqu'un sait pourquoi il n'a pas payé? À ce que je sache, non. L'opposition a sauté sur l'occasion pour salir la réputation de quelqu'un et pour le lyncher sur la place publique. Il n'en fallait pas plus pour que certains médias affamés de pseudo-scandales s'emparent de l'affaire.

L'affaire Breton doit réjouir les libéraux. Pendant quelques jours, ils auront réussi à détourner l'attention de la commission Charbonneau qui était en train de nous dévoiler des choses intéressantes à propos de certains ministres et anciens ministres de ce parti. Voyant la soupe chaude, ils ont monté cette histoire en épingle, libérant du même coup la pression qu'ils avaient sur eux.

Je ne sais pas quoi penser d'une telle campagne de salissage. Encore une fois, on accuse et on juge quelqu'un et il est coupable avant d'avoir eu le temps de dire un seul mot sur cette affaire. Pour les médias, l'affaire est classée. La démission de Daniel Breton était la meilleure chose qui pouvait arriver selon eux. Ils ont réussi à avoir sa tête et tout le monde est content.

Je ne sais pas d'où provient cette culture-là, mais on a tendance présentement à dégainer un peu trop rapidement sans laisser le temps aux personnes de s'exprimer. Plutôt inquiétant. C'est la façon TVA de nous livrer l'information (dans ce cas-ci, l'information est plutôt un potin), et cette façon de faire a tendance à se propager comme un virus).

Je trouve qu'une fois de plus, on est prompt à porter un jugement. Ce qu'il a fait peut paraître douteux, mais avons-nous pris le temps d'aller au fond des choses? Non. On s'est encore improvisé juge et bourreau. Et encore une fois, quelqu'un a payé pour ça.

Ce qui me laisse un goût amer, c'est que les attaques les plus virulentes proviennent des libéraux. Y'a pas à dire, le proverbe suivant correspond bien à ce qui se passe : on voit la paille dans l'oeil de son voisin, mais pas la poutre dans le sien.

Partager
Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip


Commentaires (12)

Commenter cet article »

  • Daniel Breton a commis un vol au même titre qu'un voleur qui aurait cambriolé une résidence, comment peut-on essayer de banaliser le vol, incroyable

  • Oh la la le grand complot mondial du Grand Capital contre les vrai gens honnêtes... c'est-à-dire les écolo-gauchistes ! M.Breton n'a pas payé son loyer pendant 13 mois consécutifs, n'a pas payé plusieurs milliers dollars de contraventions pendant un long moment, a fraudé le fisc et le chomage... bref vous trouver que ce genre de personne est ministrable vous ? Peut-être que dans le cercle militantiste c'est correct d'être ce genre de personne mais au sein du gouvernement ca n'apporte rien pour améliorer le coté crédible, disons le. Quand tu es un député, surtout un ministre tu de dois d'être une personne qui respecte les lois et qui a un mode de vie assez irréprochable, question d'intégrité. Je suis sur que vous étiez de ceux qui disait que Géatan Barrette ne pouvait être ministre de la santé vu son poids et son image corporelle qui n'envoi pas une image d'un mode de vie sain. Un militant écolo radical qui fait des courses illégales avec des voitures tel que des Porches, vous trouver pas que ca fait cordonnier mal chaussé ? Avez-vous besoin d'autres explications ?

  • De toute façon c'était un incompétent.

  • Qui vous dit que ce sont les libéraux qui ont vendu la mèche? Déjà, avec l'histoire du BAPE, il mettait sa chef dans l'eau chaude.
    Qui vous dit que ce ne sont pas les péquistes eux-mêmes qui ont voulu s'enleve l'épine du pied en se débarrassant en douce d'un ministre inapproprié?
    Et comment André Breton pouvait-il gérer des millions de dollars quand il ne peut s'occuper de ses affaires personnelles. Son loyer il aurait pu le payer car il recoit un salaire plus que décent depuis quelque temps.

  • Il n'a pas payé son loyer pendant plusieurs mois;
    En plus de l'avoir floué, il a obligé son propriétaire à le décrotter;
    il a fait des excès de vitesse et il a omis de défrayer les contraventions ainsi récoltées;
    il a floué l'assurance-emploi; ...
    Où s'arrête la délinquance... Qu'il retourne à la rue qui prône la désobéissance civile car aucun groupe social honnête ne s'y reconnaît en lui: un ministre n'est pas représentant de marginaux qui le trouve mignon.

  • Suite
    Madame Marois nous a mentionné tout au long de sa campagne électorale, que dans son Parti, c'était tolérence Zéro.
    Donc si elle applique sa propre règle, elle se doit de démettre M.Breton de ses fonctions de député pour le PQ, car il a démontré à maintes reprise, qu'il n'avait aucun respect pour ses obligations et pour les lois de notre société.
    Claude Poirier

  • M. Boisjoly,
    Donc selon vous, toutes les familles ou personnes qui ont des problèmes financiers peuvent décider de ne pas payer leur loyer, ou autres obligations financières qu'ils ont.
    Belle mentalité. Et les propriétaires de ces immeubles, qui en passant ne sont pas tous 'riches', vont ils dire à leur prêteur hypothécaire qu'ils ne peuvent payer leur mensualité au complet car leur locataire ne les paient pas, car il a des problèmes financiers?
    Il n'y a aucune campagne de salissage dans le cas de M. Breton, les faits sont les faits, et les jugements de la Régie du Logement sont des preuves irréfutables. En plus dans le cas de M. Breton, nous ne parlons pas de 1 ou 2 mois impayés, mais de faits récurrents à 2 adresses différentes ( 1 mois chez le premier et 13 mois chez l'autre).
    M. Breton a agi en Bougon et doit payer le prix relié à ses actions:
    Ne pas payer son loyer: ne pas respecter ses engagements et le mépris de son propriétaire.
    Contravention à 275 km/ heure: ce n'est pas une infraction à la sécurité routière normale, mais un acte presque criminel
    Conduire sans permis de conduire: nul n'est au dessus des lois
    3 fraudes à l'assurance emploi: pas une fois, mais trois
    Problème avec Revenu Québec: c'est peut-être contestable, car Rev Qc sont quelquefois incisifs sans raison, mais comme plusieurs d'entre nous, c'est sa responsabilité de régler son problème avec eux.
    État piteux de l'appartement dont il n'a pas payé le loyer: Frais additionnels pour le propriétaire pour la remise en état de l'appart avant de pouvoir le re-louer.
    La précarité de sa situation financière: disons que j'ai quelques doutes avec les 500 bouteilles de vin vides touver dans son logis. Mauvais jugement, ou mauvaise utilisation de ses revenus, parfaitement d'accord.
    Donc en résumé. M. Breton est entièrement responsable de sa situation actuelle, et les médias n'ont aucune responsabilité dans sa déchéance, et si j'étais Pauline Marois, je le renverrais du Parti.
    Claude P

  • La première erreur et la plus grave et inconsciente vient de Mme. Marois qui l\'a nommé Ministre. jamais cet homme n\'aurait du avoir un poste aussi stratégique, la Marois connaissait l\'homme et quand elle dit ne pas être au courant de ces frasques, on repassera. Breton le militant oui, mais Breton le ministre non, il n\'avait pas le jugement nécessaire pour un poste aussi prestigieux.

  • Votre argumentaire me suprend un peu. Vous dites :
    "on accuse et on juge quelqu'un et il est coupable avant d'avoir eu le temps de dire un seul mot sur cette affaire."en parlant du cas Breton sans parler du cas Beauchamp.
    Les militants Libéraux et Péquistes m'éverve au plus haut point. Les deux sont endoctrinés et leur faculté de jugement énormément affectée.
    En tant que simple citoyen, je me réjouis de ce qui se passe à la commission Charbonneau ainsi que de cette démission inévitable.
    Comment approuvé les gestes de cet individu ? Quel message lance t-il aux citoyens ? Il faut tout de même être inconscient pour ne pas avoir encore payé des loyers non payés et accepter un poste de ministre non ?
    Il ne s'agit pas ici de faits qui remonte a sa jeunesse mais bien des évènements qui ont eu lieu en 2008-2009. C'est indigne et honteux et surtout insultant pour le citoyen moyen.
    Bien sur que les actes commis ne sont pas comparable au niveau monétaire avec ce qui se trame a la commission mais le geste, le signal qu'il envoie a la population est irréconciliable avec la position qu'il détenait.

  • Que ce soit libéraux ou pas, Breton a menti, vous feriez confiance à un ministre qui vous a deja menti? (meme si tous les politiciens ne font que ca mais plus subtilement).. moi non!
    Pas payé son loyer pendant 6 ans, près de 500 bouteilles de vin vides dans l'appartement..(c'est peut-être pour recycler?)
    Moi je n'ai pas de pitié, s'il avait été brillant pour 5 cents, avec son faramineux salaire de ministre il n'avait qu'a aller voir son ancien proprio et lui payer ce qu'il lui devait plus un dédomagement, comme ca il aurait gardé la face et son poste probablement et ca n'aurait même pas paru sur son rythme de vie...

  • Comptez les articles ce matin sur Daniel Breton vs ceux sur Lyne Beauchamps et vous aurez votre réponse. Si tu joues dans la cour des battans, on écrira que la Commissaire Charbonneau a été injuste envers toi; mais si tu joues dans la cour des opposants on te fera ta fête, sans ménagement.
    Au fait, toutes ces critiques contre Mme la Commissaire font oublier la chose la plus essentielle, à savoir que cette liste vient non seulement confirmer qu'il existe à la Ville de Montréal une culture d'entreprise axée sur les cadeaux, les réceptions et les faveurs, mais aussi une culture de société, selon laquelle il est normal de faire des affaires dans les hôtels, les restaurants et/ou les clubs privés les plus chics (plutôt que dans les bureaux normaux des gens), autour d'une table 4 ou 5 étoiles, dont la mafia profite pour se rapprocher des ingénieurs, entrepreneurs, fonctionnaires, officiers de l'administration publique et d'élus naïfs, pour les influencer, voire pour les corrompre... Mme Beauchamps a d'ailleurs fleurté à au moins une autre reprise avec des gens de la mafia...

  • Vous avez complètement raison, les Libéraux sans sauvent encore cette fois ici mais ca va revenir un jour ou l'autre, le monde va finir par comprendre du moins je l'espère

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

la liste:9856:liste;la boite:1830524:box; Le tpl:300_op-articles-photos.tpl:file;

LE CERCLE LA PRESSE >

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Un groupe de commentateurs citoyens qui profitent d'une vitrine exceptionnelle sur l'accueil du site web. Les membres sont sélectionnés par la salle de rédaction pour la pertinence de leur propos, leur expertise, le style et la qualité de leur écriture.

Participez

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

image title
Fermer