Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip

La CAQ: un rendez-vous parlementaire manqué

Guy Brosseau
 

Guy Brosseau

Citoyen et conseiller principal TI

J'ai donné ma démission, vendredi le 18 mai, comme membre fondateur de la Coalition Avenir-Québec, ainsi que comme sympathisant de ce parti politique. Pourquoi? Malgré les espoirs que j'ai entretenus de faire de la politique autrement au cours des derniers mois et lors de son congrès de fondation à Victoriaville, la CAQ a raté son premier rendez-vous parlementaire en se faisant complice des tactiques électoralistes de Jean Charest.

La CAQ a appuyé cette loi spéciale #78, une loi anti-démocratique, à la limite du fascisme qui ne rencontre pas mes valeurs démocratiques.

Je me souviens des paroles de notre chef, François Legault, à Victoriaville, qui mentionnait que face à la contestation étudiante, il fallait être ferme et non pas fermé comme le parti libéral. Je me souviens du même François Legault qui cette semaine implorait Jean Charest d'au moins rencontrer les porte-parole des associations étudiantes au moins une fois avant d'essayer de faire adopter cette loi, de discuter un peu avec eux, de montrer s'il avait l'envergure d'un chef d'État. Pourquoi? C'est là que ma déception a commencé, car M. Legault était à Québec et aurait pu lui aussi montrer qu'il a une stature de chef d'État en rencontrant lui-même les étudiants pour expliquer la position de la CAQ quant à la hausse des frais de scolarité. Comme Jean Charest, il ne l'a pas fait.

Quel est le résultat de tout ça? Paix sociale?

La CAQ n'a passé que des amendements cosmétiques pour se donner une raison d'appuyer cette loi extrême qui ne passerait pas le test de la Cour supérieure, la Cour Suprême, ainsi qu'Amnistie internationale.

Je ne suis pas dupe de croire que l'appui à cette loi de la CAQ, vient de l'influence de l'aile la plus à droite de la défunte ADQ qui prend encore trop de place dans ce parti. Responsabilité, paix sociale. Je n'y crois pas, car cette loi risque d'étendre la contestation aux autres secteurs de la société qui en ont plus que marre du gouvernement et du Parti libéral.

En conclusion, François Legault et la CAQ ont joué un rôle dans la pièce de théâtre mise en scène par Jean Charest en légitimant cette loi et à mes yeux, la CAQ, François Legault et son aile parlementaire se sont discrédités pour des fins de stratégie électorale. Si c'est ça faire de la politique autrement, je passe mon tour. La CAQ, François Legault et tous ses députés devraient avoir honte aujourd'hui, du vendredi le 18 mai, car cette date a démontré hors de tout doute raisonnable que la CAQ est finalement un parti comme les autres.

Il va de soi que j'exercerai mon devoir de citoyen au prochaines élections, mais en votant «blanc» et ce, tant et aussi longtemps qu'un parti ne me redonnera pas l'espoir d'un renouveau pour le Québec.

L'auteur est rédacteur d'opinions sur des blogues d'actualités politiques, nationales, canadiennes et internationales. Il est également rédacteur professionnel de plans directeurs en technologies de l'information pour des projets stratégiques dans les secteurs de la santé et de l'éducation.

Partager
Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip


Commentaires (21)

Commenter cet article »

  • M. Brousseau, mon ancien militant de la CAQ,
    Au début, je suis désolé d'avoir perdu un militant assez honnête comme vous.
    Je continue.
    J'étais moi aussi très deçu de la position de la CAQ, mais je n'ai jamais pensé même pour 1 seconde à la quitter.
    Vous parmi plusieurs, qui avez participé dans le congrès à Victoriaville, vous devez savoir que la CAQ n'est pas seulement orientée vers les droits de scolarité. On a discuté et voté pour chaque disposition de notre programme. La CAQ était dès le début, bien entendu, avec la hausse de frais de scolarité MAIS!!, avec notre vision, presque ts les étudiants des parents de classe moyenne vont payer rien mm avec la hausse suggérée!!! Bref, la CAQ avait dès le début sa perception quant aux frais de drts de scolarité.
    Revenant à la loi spéciale.
    Si vous avez lu ce que mon M. Charrette a signalé, alors ça sert à rien de répéter ce qui était écrit et prouvé quant à le sens de responsabilité chez la CAQ en agissant au lieu de crier pour crier seulement!!! Alors je passe là-dessus et je continue.
    Vous parlez de la manque de leadership de M. Legault car il n'a pas parlé avec les étudiants. Bon, je confirme ce que M. Charrette a mentionné (sachant que on s'est jamais rencontré encore, je le connais seulement en ligne!!), alors effectivement, on a essayé de parler avec les 3 associations, ils veulent rien savoir!!! oubien on doit adhérer à leurs propositions oubien "dégagez vous!!" et je ne pense pas que j'ai parlé avec la même source de M. Charrette. Alors, qui a joué à la petite politique? nous, ou les autres partis? et je continue.
    On doit être vraiement stupide pour jouer la petite politique de cette manière, d'appuyer un gouvernement qui soufle ses derniers soufles et qu'on critique tt le temps. Ce que la CAQ a fait M. Brousseau, est d'assouplir le plus possible les effets de cette loi triste, qui est une signe de faiblesse du gouvernement. Alors que la CAQ a essayé de rendre la vie plus facile pour les manifestants qui ont refusé de parler avec nous!!!
    Bon, on est arrivé à la cosmétique maintenant.
    Je veux parler seulement du fardeau de preuve. Bon M. Brosseau, moi j'étais un avocat ds mon pays et prochainement avocat ici. j'ai eu durant mes 7 ans de pratique avant d'arriver ici des disaines de dossier criminiels, et tt le jeu est sur le fardeau de preuve, M. Brosseau!!! alors je sais de quoi de parle.
    La loi avant les amendements, a mis le fardeau de preuve sur les étudiants, alors ils étaient présumés COUPABLES, sans aucun effort des procureurs, alors on a retourné la situation à la pratique normale, alors ce sont les procureurs qui doivent prouver comme tjs, maintenant si vous avez un problème avec ça, alors vous pouvez contestez le code de procédure d'abord, et je vous souhaite une grande bonne chance! Un article M. Brousseau peut changer la perception d'une loi au complet!
    Quant à la fusion de l'ADQ avec nous, bon, je vous partage l'opinion 100%, et c pourcela que je reste où je suis, pour m'assurer que la CAQ reste un parti de centre, je me suis fuit des extremistes (droite ou gauche) et je n'ai pas joint la CAQ pour deveir un d'eux!!!
    Finalement, la CAQ n'est pas seulement de droits de scolarité, on a un plan de 20 étapes!!!
    Bonne journée.

  • M. Brosseau, mon ancien collègue caqiste,
    Je veux commencer par mentionner que moi aussi j'étais très deçu de la décision d'appuiyer une telle loi; par contre, dans un temps qu'aucune partie voulait mettre fin à cette crise ou essyer d'agir d'une manière quelconque, la CAQ était la seule à agir ou à essayer de faire quelque chose, et c'est seulement en agissant qu'on fait des erreurs!!
    Vous parlez que les ammendements étaient des cospmétiques. Je suis obligé de vous dire M. Brosseau que dans le domaine de droit, on n'estime pas l'importance des amendements en se basant sur le nombre d'article amendé mais sur les effets des amendements. En fait, si la CAQ a été capable à faire seulement amender le retour de fardeau de preuve à son statut normal, çà là aurait été considéré très suffisant. Pourquoi?
    Bon, comme un juriste, et qui a pratiqué le droit ailleurs comme avocat pour plus que 7 ans, je vous dit M. Brosseau, que dans le domaine de responsabilité civile ou pénale, le fardeau de preuve est la pierre angulaire autant dans la demande que dans la défense; la vraie bataille est celle de la preuve!
    Dans le projet de loi, les étudiants étaient présumés responsables sans aucun effort des procureurs, alors que les amendements introduits par la CAQ a retourné ce fardeau au demandeur, où il devrait être!!! J'espère M. Brosseau que vous ne serez jamais dans une situation où vous êtes présumé coupable ou responsable ce qui limite beaucoup vos défenses.
    Pour le leadership de M. Legault; bon comme mon M. Charette a mentionné, on a essayé de rencontrer les associations, mais ils veulent rien savoir, soit on prend leur position sans aucune discussion soit on sera contre eux!!! Et je suis sûr que j'ai su cette information d'une autre source que celle de M. Charette, car on ne s'est jamais rencontré avant, on se connait seulement en ligne!!! Alors, le leadership apparait très bien ici, pourquoi? car les associations ont refusé de lui parler et qu'en même il a agit selon leur propre intérêt.
    C'est clair qu'on était dès le début avec la hausse des frais de scolarité mais écoutez, vous savez plus que les autres, que notre vision là-dessus est basé sur une formule spéciale de manière de rendre ces frais gratuits pour la plupart des étudiants dont les parents gagnent dans les 40k par année; par ailleurs, on était dès le début contre cette loi là comme principe et on est toujours contre elle, car on croit seulement en discussion comme manière de résoudre les problèmes avec les citoyens et non pas avoc nos gros bras!!
    Un dernier mot, M. Brosseau, et je vous dis ça avec plein de respect, pour être un militant d'un parti, on doit le supporter quand il a raison et quand il a tort. Quand il a raison en l'appuiyant en plus, et quand il a tort en essayant de corriger ses actions et dispositions, non pas en se rétirant dès la première action!!! C'est comme ça que je comprend la politique moi. La CAQ n'est pas seulement orientée vers l'éducation, notre programme est constitué de 20 étapes qui doivent être exercés et appliqués ensemble pour produire leurs fruits. Et pour le faire, on doit être au pouvoir.
    Finalement, je ne pense pas que la CAQ a fait de la petite politique, car ça sera stupide de le faire en appuyant notre adversaire!!! C'est clair qu'il l'a fait, ce sont les partis qui ont décidé d'adopter les opinions des autres en sachant qu'ils ne seront jamais capable à repecter leur promesses!! Et pour votre information, j'étais et je suis toujours contre cette influence de l'ADQ qu'on a eu au sein de notre parti, et ça m'a encouragé en plus pour rester où je suis, pour m'assurer que la CAQ soit toujours un parti centraliste, hors de la partisanerie gauche ou droite!!!
    Bonne soirée.

  • M. Brosseau,
    je persiste et signe: le renversement du fardeau de la preuve aurait été ni plus ni moins que la fin du monde juridique pénal au Québec. Vous nous dites que cet amendement n'est rien d'important, car c'est la norme d'être présumé innocent. Je vous dis que c'est quelque chose de faire changer le gouvernement d'idée, alors même qu'il allait nous enlever ce minimum vital dans un état de droit. Je ne dis pas qu'on devrait se considérer chanceux d'avoir la présomption d'innocence, plutôt qu'on devrait apprécier davantage les amendements faits par un parti qui permettent de la garder. "Pas de quoi appeler sa mère": malheureusement, sans l'intervention de la CAQ, vous auriez dû appeler votre mère. Être présumé coupable, jusqu'à ce que vous prouviez le contraire, ce n'est pas rien. Que ce soit la présomption d'innocence soit la normale au Québec néglige le fait que c'est une loi spéciale, et qu'elle venait avec un fardeau de preuve spécial, qui brimait vos droits.
    Je n'irai pas jusqu'à défendre le projet de loi de Charest. S'il a voulu une telle loi qui encadre le droit de manifester, c'est son choix, il vivra avec les sondages. Tous sont libres de s'associer, je ne vois toujours pas le rapport de ceux qui y voient une attaque à ce droit. Le droit de manifester est garantit, avec un préavis toutefois, ce qui ne me semble pas la fin du monde, mais le débat est ouvert. Les amendes sont en effet gigantesques. Je pense qu'on a voulu frapper à la même force que les manifestations.
    Frappe-t-on suffisamment la corruption? Si vous avez appuyé la CAQ, c'est que vous pensez que non, le gouvernement est soft on crime.

    J'apprécie que vous reconnaissiez que vous auriez dû vérifier votre information avant de crier au loup. Vous avez atteint une corde sensible, en effet. Je n'aime pas qu'on répande des faussetés. Vous ne me semblez pas de mauvaise foi. Quoique je doive être d'accord à l'effet que le parti doit informer ses membres, d'aller jusqu'à mentionner un coup de téléphone insignifiant (back in the days) qui n'a rien donné en bout de ligne me semble être poussé un peu.
    Finalement, veuillez recevoir mes excuses si vous avez perçu ne serait-ce qu'un moment que votre contribution ne valait rien. J'ai donné beaucoup de temps à ce parti aussi, j'étais au congrès aussi, et j'ai participé à la rédaction de documents de contenu aussi, et je continue. Je serais fâché si on me disait que ce n'était rien. Là où j'ai accroché, c'est lorsque je lis "démissionner" et "fondateur" passer partout sur Twitter et les autres réseaux, comme si le Quartier général du parti avait démissionné en bloc pour protester, comme si Legault n'y croyait plus. C'est dans ce contexte, où les gens ont lu votre texte et compris ce qui n'était pas vrai, que j'ai écrit pour remettre les pendules à l'heure. Vous êtes un militant, un supporter, comme moi. C'est bien, c'est très bien, mais la rédaction un peu malheureuse du texte vous fait passer pour le numéro 2 du parti et les gens vous utilisent (lire: sympathisants péquistes) pour propager des faussetés. Ce que vous avez perçu comme étant du mépris, c'était en fait une tentative (maladroite, je m'en excuse) de relativiser. Vous conviendrez que perdre un membre, et perdre un fondateur (au sens de: nous étions 12 à décider de créer un parti), bien que deux tristes événements, ne sont pas la même chose.
    Pour Mussolini, je vous félicite. Mon point était que si vous connaissez bien son "mouvement" vous devriez éviter d'utiliser à outrance le terme fasciste pour une loi qui demande un itinéraire à des groupes de 50 personnes... La comparaison avec l'étranger montre bien que ce n'est pas là qu'on trouvera la fin du monde...
    Puis le bien peu de recherche... Je sais que vous me dites avoir lu la loi initiale, amendée, et me dites avoir tout compris... Mais honnêtement, ce n'est pas ce qui ressort de votre texte. Parler d'amendements cosmétiques, alors que le citoyen lambda cesse d'être présumé coupable, que ce n'est plus la ministre (personne) qui légifère mais le gouvernement (exécutif), que les policiers ne peuvent plus refuser discrétionnairement les manifestations, c'est selon moi ne pas comprendre ou frôler la mauvaise foi. C'est gravissime. C'EST, la fin du monde ce qui existait avant les amendements.
    J'insiste: les amendements ont changé le visage de la loi, qui est encore laid, soit. Ne rien avoir fait, aurait été ni plus ni moins laisser la loi passer telle quelle. Alors que les deux partis traditionnels votaient pour, et contre, sans négocier, vous trouvez que la Coalition est devenue comme eux en mangeant la claque pour donner des droits aux citoyens? Je trouve que c'est courageux, et qu'en date d'aujourd'hui on a plus de droits qu'avec Charest et Marois qui s'antagonisent sans négocier.
    Mon opinion? Certes, mais il me semble que votre texte omet de rendre justice à la réalité que la loi amendée mettait pourtant de l'avant, ainsi que les analyses qui en ont été faite.
    Enfin, vous êtes frustré, de toute évidence, je l'ai été aussi. Je ne verserai pas de l'insulte. Votre texte était inadéquat (mon opinion, avec plus de 600 mots peut-être aurait-on vu quelque chose de plus nuancé?), j'ai commenté, vous m'avez trouvé méprisant, vous m'avez envoyé quelques poignards de mépris. Bon. Je mets fin aux hostilités. Sachez que si vos valeurs ne sont pas bien représentées actuellement par le parti, on fera ce qu'il faut pour que ça change. Et non je ne suis pas un conseiller stratégique, inutile donc de répondre à ce poignard là qui m'est lancé...
    Bon mardi.
    Cordialement,

  • @ Guillaume Charette
    Votre hargne et votre mépris dans votre commentaire, démontre clairement que j'ai atteint un point sensible, d'où une défensive sans trop de discernement et un manque de jugement assez évident. Seulement pour remettre les pendules à l'heure:
    - J'ai lu le projet de loi en question avant les amendements préconisés par la CAQ;
    - J'ai lu la loi 78 adoptée avec les amendements préconisés par la CAQ;
    Quel est l'élément le plus percutant? Renverser, le fardeau de la preuve pour les associations étudiantes? Pas de quoi appeler sa mère. Déjà au Québec, on est présumé innocent et le fardeau de la preuve est entre les mains du procureur de la couronne. Alors cet amendement ne fait que ramener le statu quo dans cette loi.
    ll n'est pas vrai que la CAQ a enlevé 90% des dispositions anti-démocratiques ou fasciste si vous préférez (en passant le mot "fasciste" s'écrit de cette façon). Ne vous en faites pas, je connais Mussolini, car féru d'histoire, et sa volonté claire de créer un nouvel empire romain au XXème siècle. Le saviez-vous? Tous les ingrédients permettant de limiter le droit d'expression, d'association et de manifestation y sont demeurés avec en plus des amendes totalement aberrantes, que la corruption politique y est moins sévèrement jugée.
    Il est vrai que j'aurais pu appeler pour avoir un état de la situation, comme il est aussi vrai qu'il est du devoir du parti d'informer ses membres. Ce qui ne fût pas le cas en ce qui concerne les tentatives d'entrer en contact avec les associations étudiantes.
    Là où vous dépassez les bornes, c'est lorsque vous mentionnez que je n'ai pas travaillé pour ce parti. Mes contributions au financement, ma participation au travaux préparatoires au Congrès, la rédaction de propositions, mon travail de délégué au Congrès à Victoriaville, si vous pensez que ce n'est rien et bien c'est ce que j'appelle du mépris envers la contribution de ses membres. Vous êtes mal parti et revanchard Monsieur.
    En plus, vous dites que ça me prend bien peu pour quitter le parti ou effectué peu de recherche pour orienter ma décision. Ma décision était simple, mes valeurs démocratiques sont incontournables et ont été transgressées. Je le répète encore, j'ai lu ce que j'avais à lire, c'est-à-dire toute la documentation produite par la CAQ depuis les débuts du mouvements, ainsi que les versions du projet de loi #78. Donc, vous ne pouvez pas me prendre en défaut là-dessus.
    Enfin, si vous êtes un conseiller stratégique du parti, je comprends maintenant pour le parti est mal avisé.

  • L'individu le plus méprisable dans toute cette saga est l'ancien président de la FÉUQ et député vire-capot de La Prairie, l'opportuno-caquiste François Rebello qui a appuyé cette loi fascisante.

  • Monsieurs Guy Brosseau,
    J'écris ces mots avec une certaine déception. Non pas de votre départ de la CAQ puisque, peut-être par un pressentiment éclairé, j'avais déjà jugé ce partie comme "électoraliste". Ce qui m'attriste donc c'est surtout vos mots en fin d'article. Disant que vous voteriez blanc tant et aussi longtemps qu'un partie n'auras pas gagné votre confiance.
    Hors Monsieur Brosseau vous avez été MEMBRE FONDATEUR de la CAQ et pourtant vous avez vue les dérives auquel se livre parfois les chefs de ces parties. Vous êtes un homme qui me semblé instruit et intelligent alors pourquoi encore attendre un Messie qui ne viendra peut-être pas ou pire encore sera une façade ou un autre démon? Allons dont. Vous qui êtes homme de terrain, qui savez comment les choses marches. Vous savez aussi que la seul manière pour qu'une chose sois faite c'est que vous la fassiez par vous-même.
    Aussi au lieu d'attendre sagement un Messie qui ne viendra peut-être jamais je vous invite à prendre votre avenir politique en main. Serrai vous Suivi par la population? Allez savoir... Mais personnellement si vous pouvez m'assurer de prendre en compte l'avis de la population et de ne JAMAIS brimé la liberté décisionnel des membres du partie éventuellement créer alors croyez bien que je voterais pour vous ainsi que, je crois, toute ma famille.
    La population est excédé par la politique partisane des grands partie. Les politiciens ne devrait JAMAIS être bâillonné dans un partie par une ligne dur.
    Si vous voulez un partie DIFFÉRENT n'attendez pas un autre messie qui peut-être vous montreras, bien plus tard, son visage cornu. Je vous invite encore une fois à CRÉER votre partie. Faite entendre, ENFIN, une voix divergente de celle des partie actuelles.
    Sans quoi le vote blanc n'arrangera rien... Soyez votre propre guide... n'attendez pas un Pseudo Jésus de la politique.
    Stephane Lemay

  • Je suis d'accord M. Legault et son parti très peu pour moi. Si c'est ça faire de la politique autrement ça ne m'intéresse pas. Ils ont manqué le bateau les caquistes et ils ont montrés leurs vraies visages celui de l'intolérance. Ils ont suivi le parti Libéral du Québec et ses acolytes en appuyant cette loi et que la voie caquiste n'en est pas une finalement !!!

  • Quitter pour ses conviction profondes, je trouve ça admirable.
    Par contre, si un vote blanc équivaut à passer outre ledit vote, j'aurais admiré davantage entendre NON à cette loi, au lieu d'un départ sans rien dire.
    De ce fait, mon admiration s'en trouve restreinte.

  • Francois légault est un opportuniste qui se range derrière Charest et le parti libéral avec son choix d’appuyer l'indéfendable( la loi 78). La CAQ a manqué le bateau et les Québécois ne sont pas dupes, ils seront en mesure de dire haut et fort leur déception face ce manquement aux prochaines élections.

  • Je regarde la télévision et je trouve raisonnable qu'une loi encadre le droit de manifester. On verra bien si la loi sera invalidée. Avertir à l'avance, donner son itinéraire, vous trouvez cela scandaleux ? Sans oublier que les deux tiers des étudiants ne font pas la grève. Sans oublier que la revendication essentielle des étudiants est la gratuité totale. La gratuité n'a jamais existé, il faut la payer. Et payer 17% des ses diplômes c'est faschiste ? On peut détester le parti libéral et les raisons ne manquent pas mais dans ce cas bien précis il a raison d'encadrer des manifestations qui font de la casse, empêchent des travailleurs de se rendre à leur travai, retarde la circulation et jettent des bombes fumigènes dans le métro. Tolérer la violence, le saccage parce qu'ils viennent de note jeunesse, non jamais.

  • La position de la CAQ dans ce dossier me dégoûte et me déçoit. Sauf qu'avec le deux tiers des Québécois qui approuvent la loi spéciale, et de façon plus importante à l'extérieur de Montréal, une position inverse de la CAQ mènerait à une potentielle réélection de Jean Charest. On peut parler de stratégie électorale, et on peut aussi simplement parler de démocratie, aussi absurde ce soit. Pour ce qui est de votre solution de voter blanc, c'est pour moi la voie de la lâcheté. Jean Charest aura eu 10 ans; ça ne vous tente pas de voter pour celui ou celle qui selon vous nous ferait avancer davantage? Ou vous préférez trouver des raisons pour ne voter pour personne pendant qu'une bonne partie des Québécois voteront Libéral par pure allégeance, comme ça après 14 ans de Jean Charest vous pourrez dire "Ah mais moi je n'ai pas voté pour lui".
    Sérieusement, Marois et Legault sont loin d'être parfaits, mais il y a un élément essentiel à la fois dans le programme du PQ et dans celui de la CAQ. Je parle de l'abaissement de la limite de don à un parti politique de 1000$ à 100$ et de passer en gros à un financement public des partis politiques. C'est fondamental pour combattre la cause de la corruption qui nous coûte si cher collectivement. Même des Libéraux sont en accord avec cette mesure, mais le PLQ ne changera jamais le système dont il est le plus grand bénéficiaire. Bref, mettez certains de vos idéaux de côté pour qu'on amène au moins ce changement aux prochaines élections, et ce par qui vous voulez.

  • bravo Monsieur d'être rigoureux et de joindre le geste à la pensée, action dont peu se prévalent !!! cependant il me semble que votre vote en blanc est bien tiède pour écarter du pouvoir ce gouvernement où sévit la corruption, l'abus de pouvoir, le manque de vision d'avenir, celui du Québec et celui de nos enfants ... il faut espérer...

  • Je vous félicite Mr.d'avoir démissionner de la CAQ'que je ne peux pas appuyer,je suis contre les transfuges et encore plus de Mr,Legault par son programme,jamais je n'y adérerée,parce que ça ressemble beaucoup au parti libéral de Jean Charest.J'étais deavant mon téléviseur,au poste de l'Assemblée Nationale et croyée moi,j'ai étée surprise de voir que la CAQ a appuyée la loi spéciale 78.J'étais dans tous mes états,de voir Legault un ancien péquiste qui appui cette loi,je pensais rèver,mais la réalité était là.Brimez les droits de la population entière du Québec,ça m'a passée dans la gorge comme un étranglement.Je vous remercie de votre honnêteté Mr.vous avez fait un geste noble, d'un citoyen qui veut garder sa liberté comme moi.

  • Bravo d'avoir suivi vos principes. Ce n'est pas facile que de suivre une ligne de parti. Si j'étais en politique j'imagine que je serais indépendant. Respecter sa propre conscience - quand on en a une - est aussi difficile que magnifique. Le CAQ m'a donné moi aussi un bel espoir, mais sa dérive à droite (j'aurais préféré un parti réellement centriste) m'a aussi aliéné de ce parti. J'ai l'impression que c'est un retour à la case zéro. Hélas le PQ ne pourra pas rallier toute la gauche à cause de son projet indépendantiste, qui en effraie plusieurs. on doit cependant tout faire afin de se débarrasser des libéraux, ce au plus vite, avant qu'ils continuent de nous enfoncer.

  • Bonjour,
    Au début j'ai cru en Francois Legault et plus il parlait plus mes illusions s'envolaient
    Mais la en appuyant ce projet de loi il a enfoncé lui-meme le clou en ce qui me concerne
    Rebello aurait été mieux de rester assis
    Pourquoi qu'au parlement les votes sont pas secrets le gouvernement ont dénoncé cette facon de faire des associations étudiantes ???

  • Même chose ici, j'était bien content de voir un nouveau parti politique. Je n'ai pas vue Legault s'exprimer souvent mais depuis 2 semaines il s'est insérer dans le conflit social actuel et j'ai été énormément déçu de son comportement, il n'a fait que mettre de l'huile sur le feu avec son ton agressif et traiter les autres parti politique de profiteur, il n'a aucun respect pour les étudiants en grève aussi... Et il ne propose quoi que ce soit de concret ou responsable pour régler cette crise. Quel déception... Cela m'a ouvert les yeux, dans le fond Legault n'a absolument aucune solution à ajouté, ça fesait longtemps que j'attendais les nouvelles idées de ce nouveau chef de parti et dans le fond secrètement il pense parreil comme Jean Charest et il va juste critiquer tout le monde au lieu d'agir comme une force positive dans ce conflit et proposer des idées...

  • Permettez-moi de vous citer: "La CAQ n'a passé que des amendements cosmétiques pour se donner une raison d'appuyer cette loi extrême qui ne passerait pas le test de la Cour supérieure, la Cour Suprême, ainsi qu'Amnistie internationale." Et maintenant je vous conseille de lire le blogue de l'édito rédigé aujourd'hui par M. Pratte qui démontre le contraire: http://blogues.lapresse.ca/edito/2012/05/20/la-fin-des-manifestations-vraiment/

  • M. Brosseau,
    Vous m'étonnez, c'est le moins que je puisse dire. Non seulement vous devriez lire la loi en question, mais si vous ne voulez pas vous en donner la peine, veuillez lire mon texte, "la vraie loi spéciale". Vous pourez vous rendre à l'évidence: cette loi n'est pas idéale, mais la Coalition a réellement réussi à enlever 90% des traces d'état "faschiste" (vous connaissez Mussolini?) de dans celle-ci. C'est sans doute pour cela que les partis s'opposant à celle-ci tendent à parler, encore et toujours, du projet de loi plutôt que de la loi amendée finale elle-même. Avez-vous lu la loi qui est maintenant en vigueur au moins? Ou réagissez vous à chaud comme plusieurs, sans chercher à comprendre ce qui est écrit dans le texte, mais en faisant néanmoins naïvement confiance aux multiples faiseurs d'opinions instantanée?
    Vous m'étonnez aussi, parce que lorsque je me suis posé la question à savoir si la CAQ avait tenté de rencontrer les étudiants, je me suis déplacé pour rencontrer la" petite fourmi en chef" du parti qui m'a dit (je le jure sur la tête de ma mère, ça fait au moins 2 semaines, pré-loi spéciale et tout) avoir fait de multiples coups de fil aux associations pour tenter de les inviter à parler à M. Legault. On lui a opposé qu'on n'était pas intéressé à "négocier" de façon virtuelle avec un deuxième groupe d'opposition. "Rappelez-nous quand vous serez au gouvernement." Reprochez-vous cette absence de négociation sans même avoir décroché le téléphone pour appeler VOTRE PROPRE PARTI QUE VOUS AVEZ FONDÉ pour vérifier l'état des lieux? Attendez-vous que M. Legault vous appelle pour vous avertir que la FEUQ ne veut rien savoir?
    En somme, ça vous prend bien peu pour quitter un parti. Bien peu d'information, bien peu de recherche, et bien peu d'événements déchirants où tous (même Mme. Marois, qui paradait avec les 2 maîtres de la désobéissance civile) en sortent perdants, quoiqu'ils en disent. Jean Charest aurait pu imposer la loi initiale avec sa majorité même si les autres partis étaient en vacances. Personne sauf les libéraux ne pouvant bloquer le projet de loi, le parti que vous venez de larguer a choisi la voie difficile de réclamer des amendements, sachant très bien qu'il s'agissait d'un jeu dangereux politiquement, mais nécessaire socialement. On appelle ça du courage politique. On appelle ça sauver les droits des citoyens. On appelle ça ne pas se peinturer en rouge dans le coin sans rien obtenir du gouvernement après d'âpres négociations. Lisez les débats parlementaires, vous y verrez des perles d'obstination de la part d'une certain parti opposé à tout, même à ses chefs.
    Le Québec aujourd'hui a le bénéfice de l'intervention de la coalition dans son actif. En bénéficient aussi les réactionnaires qui ne se sont pas donné la peine de comparer le projet de loi avant les amendements et après, pour voir ce qui avait changé, pour se forger une opinion.
    Finalement, permettez-moi de relever avec humour qu'on ne "démissionne" pas d'un parti pour lequel on n'a jamais travaillé. En votant en blanc, vous laissez toutefois tomber une population en entier, que vous auriez pu aider si seulement, si seulement, vous aviez lu la loi que vous décriez maintenant.
    Que se le tienne pour dit: on ne devrait pas en être là. Mais on est là grâce aux libéraux, alors qui a soustrait des griffes de cette loi la plus grande partie de vos droits? Le parti des amendements cosmétiques que vous venez de quitter?
    Bien longue vie au département des cosmétiques. C'est tout ce qu'il nous reste comme défenseur des droits au Québec.
    Cordialement,

  • Tout de même pur moi cette loi spéciale m'aura au moins donné la chance de m'indiqué pour qui ne pas voter même si j,avais déjà décidé pour ne point voter pour les libéraux, pour la CAQ c,est maintenant officiel que je voterai pas pour eux, je suis toujours indéci pour qui votre mais il y a encore des choix et aussi tout dépendra des programmes et des candidats ou candidatrs dans mon comté.
    Tout de même il rrste encore le PQ, QS, les Verts, le Mouvement National et aussi peut-être un indépendant, donc encore beaucoup d'eau sous es ponts, mais il y en a deux d'éliminer, c'est plus facile quand c'est fait par eux-même.
    Gilbert Rochon

  • Heureux de constater que vous venez d'ouvrir les yeux à propos de Legault. Je peux vous affirmer que moi, ça fait depuis les débuts de la CAQ que je savais qu'il finirait par agir ainsi! Maintenant, si jamais il prenait le pouvoir, laissez-moi vous dire que l'histoire de 2 mandats seulement pour corriger tout ce qui va mal au Québec, ça va passer dans le tordeur, sous le prétexte qu'il n'a pas fini la "job".
    Maintenant au lieu de voter "blanc", vous pourriez quand même donner une chance à une femme honnête de se faire valoir à titre de première ministre. Sinon, je vous recommande de rester dans votre angélisme!

  • Bonjour, comme vous, j'ai vu la naissance de la CAQ. J'ai déchanté plus rapidement. Au départ, il y eut le copinage, puis les jeux de pouvoir, puis ces faux chantiers qui n'accouchèrent de rien, pas plus que cette plateforme Internet sur laquelle on pouvait débattre des idées du parti. Tout était décidé, bétonné. Ensuite, il y eut cet accord avec l'ADQ que personne n'appuyait réellement sauf les stratèges politiques qui avaient soif de pouvoir et vite, puis l'arrivée des anciens amis de M. Legault dont le vire-capot Rebello. Tous les principes du début se sont envolés progressivement, et je ne vous parlerai pas de la soif d'argent, de la course au financement sans scrupules.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

la liste:9856:liste;la boite:1830524:box; Le tpl:300_op-articles-photos.tpl:file;

LE CERCLE LA PRESSE >

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Un groupe de commentateurs citoyens qui profitent d'une vitrine exceptionnelle sur l'accueil du site web. Les membres sont sélectionnés par la salle de rédaction pour la pertinence de leur propos, leur expertise, le style et la qualité de leur écriture.

Participez

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

image title
Fermer