Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip

Enseigner aujourd'hui

Guy Ferland
 

Guy Ferland

Professeur de philosophie et de littérature

Enseigner une matière, c'est transmettre des connaissances et des habiletés, certains disent des savoir-faire, pour que les étudiants atteignent les compétences visées par le cours. Pour ce faire, le professeur peut utiliser toutes les méthodes qu'il juge appropriées afin d'atteindre cet objectif. De plus, le professeur doit, dans la mesure du possible, adapter son enseignement au profil des étudiants. Il doit être à l'écoute des besoins et des capacités de ceux-ci.

Cela fait déjà beaucoup d'éléments à tenir compte lorsqu'on rencontre une classe de 30 personnes qui ont des attentes diverses. Quand il faut en plus rencontrer cinq groupes de 30 étudiants, le professeur doit jongler avec 150 situations complexes et différentes chaque semaine. Il doit garder la tête froide lorsque des accrochages surviennent. Il doit veiller à toujours favoriser le climat le plus sain pour les apprentissages au-delà des heurts qui apparaissent toujours lorsqu'on travaille avec 150 personnes pendant plus de 15 semaines.

Il faut ajouter à cela les évaluations formatives et sommatives qui doivent préparer et rendre compte de façon équitable des apprentissages de chacun. Et les corrections innombrables qui s'ensuivent.

Au-delà de la gestion de la classe, de la pédagogie et des corrections, il faut désormais s'adapter aux étudiants avec des besoins particuliers. Les différentes dyslexies et les multiples troubles de l'attention font partie du quotidien des professeurs d'aujourd'hui.

Il y a finalement les gadgets électroniques qui viennent souvent parasiter la transmission des connaissances et des habiletés. Le professeur doit s'adapter et utiliser ces nouveaux outils pédagogiques s'il ne veut pas que ces derniers deviennent des obstacles à son enseignement.

Cerise sur le sundae, le gouvernement et les directions d'établissement qui demandent des comptes. Cela ajoute une pression inutile qui vient alourdir davantage le travail au quotidien.

Pour toutes ces raisons, on devrait au moins socialement savoir gré aux professeurs qui exercent leur métier dans des conditions de plus en plus complexes et irritantes.

L'auteur est professeur de philosophie et de littérature au collégial depuis plus de 20 ans. Il a également été journaliste au Devoir et rédacteur pour différentes publications.

Partager
Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip


publicité

publicité

la liste:9856:liste;la boite:1830524:box; Le tpl:300_op-articles-photos.tpl:file;

LE CERCLE LA PRESSE >

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Un groupe de commentateurs citoyens qui profitent d'une vitrine exceptionnelle sur l'accueil du site web. Les membres sont sélectionnés par la salle de rédaction pour la pertinence de leur propos, leur expertise, le style et la qualité de leur écriture.

Participez

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

image title
Fermer