Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip

Civisme 101

Sylvain Boisjoly
 

Sylvain Boisjoly

Le sens du civisme. Je sais, c'est plate entendre parler de ça. En fait, personne ne veut en entendre parler sauf si quelqu'un en manque à son égard. Pourtant, il ne s'agit parfois que d'une toute petite attention. Je vous raconte une petite anecdote.

Ce matin, je suis dans l'autobus. Assis confortablement sur le banc directement derrière le chauffeur. Juste en face du siège où il est écrit que le dit siège est réservé aux personnes à mobilité réduite. Accompagnant cet écriteau, un pictogramme représentant une femme enceinte, une personne âgée avec une canne et une personne visiblement blessée à une jambe. À moins de ne pas être très brillant, l'écriteau me semble assez clair. Sur ce siège, donc, est assise une femme d'une cinquantaine d'années, visiblement en bonne santé et n'ayant apparemment aucun problème de vision. L'autobus est plein, car le précédent, celui où j'étais dedans, est tombé en panne. Et tous ceux qui étaient dans le même véhicule que moi ont dû prendre le bus suivant. La dame en question a donc dû, elle aussi changer de bus et par le fait même, elle en semble vraiment irritée.

Quelques arrêts plus loin, une jeune femme monte dans l'autobus. Elle est sans aucun doute enceinte. Elle se place debout devant madame Irritée dans le but de pouvoir s'asseoir puisqu'elle correspond exactement à un des pictogrammes décrits ci-haut. Mais voilà que subitement, madame Irritée devient non voyante et ne remarque pas, ou fait semblant de ne pas remarquer que la jeune femme est enceinte. Moi qui suis très attentionné aux autres, je ne fais ni une ni deux et j'offre ma place à la jeune femme enceinte. Je constate qu'aussi subitement qu'elle l'avait perdu, madame Irritée retrouve la vue. Le trajet se continue ainsi jusqu'au centre-ville. C'est long. Je suis debout et il fait chaud. Je suis donc content de moi d'avoir cédé ma place.

Arrivée à un arrêt, une dame relativement âgée monte dans le bus. Pour y arriver, elle doit se servir d'une canne, car visiblement, quelque chose ne va pas avec sa jambe gauche. Ayant de la difficulté à se tenir debout, elle se place donc devant madame Irritée qui une fois de plus a perdu la vue. L'envie me prend soudainement de lui dire ma façon de penser. Mais je me retiens. Après tout, je sais vivre. Mais je me rends compte que je dois être quelqu'un de rare, car personne ne se lève pour lui céder sa place. Personne sauf, à mon grand étonnement, la femme enceinte elle-même?! Madame Irritée, j'espère que vous lirez ce billet et que vous vous reconnaîtrez. J'espère que vous n'êtes pas trop fière de ce que vous avez fait ce matin, de votre manque flagrant de civisme et de savoir-vivre. Car à 2 reprises, vous avez manqué votre coup de rendre ce monde un peu plus humain.

Partager
Image d'un ordinateur portable

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Icone tooltip


Commentaires (4)

Commenter cet article »

  • Vous avez tout à fait raison... ma copine prend l'autobus pour son travail matin et soir.. et laissez moi vous dire que ce gfgfenre de situation arrive fréquemment.. les gens sont tellements pris dans leurs cochonneries virtuelles que pour eux le vrai monde n'existe plus. Donc on repassera pour le civisme.
    C'est ce que donne l'avancée de la technologie, de l'individualisme et du non respect des gens... il y a aussi certaines personnes qui semble t-il n'ont jamais eu de valeurs inculquées. Quel triste monde...

  • Je suis un peu d'accord avec blablablabla! À vue d'oeil, c'est vrai qu'on peut penser que cette dame aurait dû céder son siège. Mais peut-être aussi avait-elle des problèmes de dos. Je le sais parce que j'en ai et que ça m'est souvent difficile d'être longtemps debout. Mais par expérience, j'ai l'âge, 72 ans, même si je ne les paraît pas, il m'arrive assez souvent dans le bus ou le métro de me faire offrir un siège, surtout par les jeunes. J'avoue que c'est bien apprécié et surtout me fait espérer dans cette jeunesse qu'on blâme trop souvent.

  • J'ai déjà été tellement malade que j'étais plus fatiguée qu'étant enceinte. J'ai refusé de céder mon siège (pas réservé) à une vieille dame alors que j'étais sur le point de tomber dans les pommes. Oh les murmures sur les jeunes de nos jours malpolis qui ont suivi mon refus!
    Peut-être que Madame Irritée a des problèmes de santé ou de mobilité moins visibles qu'un gros ventre ou une jambe dans le plâtre. Je lui donnerais le bénéfice du doute.
    J'ajouterais que j'ai déjà vu un jeune homme qui a offert son siège à un monsieur qui semblait âgé se faire insulter par ce dernier: "Pourquoi est-ce que j'aurais besoin de ton siège? Je ne t'ai rien demandé!" Le civisme va dans les 2 sens.
    Et quand j'étais enceinte ou malade, j'évitais autant que possible le transport en commun justement parce qu'il y a des gens malpolis ou des gens qui ont vraiment besoin eux aussi de s'asseoir et que je ne suis pas pour insister que je suis plus enceinte ou moins mobile qu'eux.

  • Bien d'accord...
    Une chose que j'ai remarqué : plus on est poli, attentionné, « civique », plus les autres le sont. Est-ce par effet d'entrainement (on donne au suivant) ou parce qu'on y porte plus attention, je ne sais pas. Mais depuis que je suis plus courtoise au volant, il m'est plus facile de me faufiler dans une file sur une autoroute :)

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

publicité

la liste:9856:liste;la boite:1830524:box; Le tpl:300_op-articles-photos.tpl:file;

LE CERCLE LA PRESSE >

Des citoyens sélectionnés pour la pertinence de leurs propos Un groupe de commentateurs citoyens qui profitent d'une vitrine exceptionnelle sur l'accueil du site web. Les membres sont sélectionnés par la salle de rédaction pour la pertinence de leur propos, leur expertise, le style et la qualité de leur écriture.

Participez

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

image title
Fermer