Crème solaire et contre-vérités

« Affirmer que la crème solaire cause le cancer... (Photo Jorge Guerrero, Agence France-Presse)

Agrandir

« Affirmer que la crème solaire cause le cancer est une conclusion mensongère, un pas à ne pas franchir, ce que de prétendus experts font pourtant allègrement sur certains sites », rappelle notre éditorialiste.

Photo Jorge Guerrero, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Science et médias sociaux ne font pas toujours bon ménage. Le cocktail peut devenir dévastateur quand les amalgames de faits inexacts sont relayés par des personnalités publiques.

Récemment, le comédien Jim Carrey a ravivé le débat sur la vaccination en alléguant que le thimérosal - un agent de conservation à base de mercure - causait l'autisme, ce qui n'a jamais été démontré.

L'actrice québécoise Jacynthe René, productrice d'un webzine sur le mieux-être, s'est pour sa part retrouvée au coeur d'une controverse en publiant un texte sur Facebook semant des craintes sur les crèmes solaires et mettant en doute la nocivité du soleil. Elle a d'ailleurs reconnu qu'elle aurait dû citer une meilleure référence et le texte n'est maintenant plus disponible sur son compte.

Si les propos résultent de bonnes intentions et de convictions personnelles, le fait qu'ils soient tenus par des personnalités connues et aimées du public accentue la répercussion qu'ils peuvent avoir parce qu'ils obtiennent une large diffusion.

En matière de santé, on trouve le meilleur et le pire sur l'internet.

Des sites pseudo-scientifiques très bien vulgarisés pigent dans différentes études pour présenter des conclusions biaisées et fausses qui leurrent le public.

Vaccins ou crème solaire, les résultats sont malheureusement souvent les mêmes. Les médecins sont confrontés à des patients hésitants ou inquiets dans leurs cabinets.

Questionner, douter et exiger des réponses satisfaisantes est légitime. La promotion de bonnes habitudes de vie et d'un environnement sain est une valeur importante. Mais il faut avoir l'heure juste.

Ce qu'une étude en Suède a démontré, c'est que des femmes qui ne s'exposaient pas au soleil avaient une carence en vitamine D et présentaient un taux de mortalité plus élevé. Mais la Suède, un pays nordique, n'est pas l'Amérique du Nord. Il a été démontré qu'une exposition de quelques minutes par jour au soleil permet d'obtenir une dose suffisante de vitamine.

Des études ont aussi démontré que les gens qui appliquent de la crème solaire développent un faux sentiment de protection faisant en sorte qu'ils s'exposent plus au soleil, ce qui cause davantage de cancers de la peau. De là à affirmer que la crème solaire cause le cancer est une conclusion mensongère, un pas à ne pas franchir, ce que de prétendus experts font pourtant allègrement sur certains sites.

Il est vrai, par ailleurs, que certains ingrédients contenus dans les crèmes, notamment l'oxybenzone, suscitent des interrogations. Des études ont démontré qu'à très forte dose - bien plus que dans une crème solaire -, il pouvait avoir un effet oestrogénique potentiel sur des poissons et des rongeurs. Ça ne veut pas dire qu'il soit cancérigène.

Pendant que l'on suppute sur de fausses conclusions basées sur des faits inexacts et parfois mensongers, le soleil, lui, fait de réels ravages en provoquant vieillissement prématuré et cancers de la peau, mortels dans 20 % des cas.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Aucun dermatologue en poste au CHUS

    Sherbrooke

    Aucun dermatologue en poste au CHUS

    Il y a présentement un bris de service en dermatologie au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) du CIUSSS de l'Estrie-CHUS. C'est la... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer