André Pratte

la liste:973:liste

Autres articles

 « Précédent  1 | 2 | 3  Suivant » 

  • Un gain historique

    La Cour suprême a rendu vendredi un jugement dont tous ne réalisent peut-être pas la portée... »

  • Accueillir

    Parmi les slogans électoraux du Parti québécois, il y a celui-ci: «Un Québec plus accueillant». On... »

  • Un référendum, oui ou non, Mme Marois?

    Lorsqu'il a déposé son projet de loi sur les élections à date fixe, le ministre responsable des... »

  • Ce livre n'est pas blanc

    Quand, début février, Pauline Marois a annoncé à ses militants que, dans un second mandat, son... »

  • Des raisons de se méfier

    Les Québécois participent ces jours-ci à un des exercices fondamentaux des démocraties: la campagne... »

  • Référendum garanti

    L'accueil enthousiaste qu'a réservé l'aile gauche du Parti québécois à la candidature de l'homme... »

  • Quatre enjeux

    Parmi tous les sujets qui seront débattus pendant la campagne électorale lancée hier, quatre enjeux... »

  • Enbridge sous surveillance

    L'Office national de l'énergie (ONE) a donné le feu vert au projet de renversement du flux de... »

  • Une candidature exceptionnelle

    Chaque fois qu'une personne de fort calibre choisit de se lancer en politique, le Québec gagne.... »

  • L'agenda ouvert

    La chef du Parti québécois, Pauline Marois, a refusé de s'engager sur la tenue, ou non, d'un... »


 « Précédent  1 | 2 | 3  Suivant » 

publicité

la boite:2525685:box

Question du jour

Sous le gouvernement Charest, le cabinet de la ministre Nathalie Normandeau était au coeur d'un complot criminel qui a permis à de grandes entreprises de s'acheter les faveurs du gouvernement en inondant le Parti libéral de contributions illégales, selon des documents de l'Unité permanente anticorruption (UPAC). Mme Normandeau affirme avoir toujours agi avec intégrité. La croyez-vous?