Rire des djihadistes

Des internautes s'amusent à remplacer systématiquement les visages... (IMAGE TIRÉE DE TWITTER)

Agrandir

Des internautes s'amusent à remplacer systématiquement les visages des djihadistes par des têtes de canards en plastique sur les photos publiées par le groupe État islamique.

IMAGE TIRÉE DE TWITTER

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Des djihadistes avec des têtes de canard ?

C'est complètement ridicule.

C'est aussi, sans l'ombre d'un doute, utile.

Cette étrange tendance a été remarquée sur les réseaux sociaux l'automne dernier. Des internautes remplacent systématiquement, sur les photos de combattants du groupe État islamique (EI), les visages de ces djihadistes par des têtes de canard en plastique. Objectif : « émasculer l'image » de l'EI.

C'est l'une des quelques - encore trop rares - tentatives visant à tourner en dérision ces barbares. Comme l'a démontré notre journaliste Judith Lachapelle ces derniers jours dans sa série « Rire du pire », il est essentiel que de tels efforts se poursuivent et se multiplient.

« Avec la comédie, on peut se battre contre l'EI. En montrant leurs failles, on peut faire en sorte que les gens n'aient plus peur », lui a expliqué Maen Watfe, membre d'un groupe d'humoristes syrien.

Ceux-ci ont notamment mis en scène, dans une vidéo, un dirigeant de l'EI qui boit de la bière, fume et écoute de la musique. Il cache tout ça lorsqu'une nouvelle recrue, venue de l'étranger, s'approche. Il l'aide à se transformer en kamikaze et le laisse aller se sacrifier. Puis, il s'empresse de reprendre une gorgée de bière.

L'humour qui égratigne l'EI est important pour désamorcer la peur que ces fous de Dieu sèment d'un bout à l'autre de la planète. Mais il est aussi crucial pour les déboulonner et révéler leur vraie nature.

Plusieurs musulmans l'ont compris il y a deux semaines quand ils ont raillé, sur les réseaux sociaux, l'appel au combat qui venait de leur être lancé par le chef de l'EI dans un message audio. « Désolé, je suis occupé à être un vrai musulman, donnant à des oeuvres de charité, etc. Ah, et aussi : votre plan dentaire est moche », a par exemple riposté l'un d'eux.

***

Michael Weiss et Hassan Hassan ont publié l'an dernier un des livres les plus complets parus jusqu'ici sur l'EI - Au coeur de l'armée de la terreur.

Ils y démontrent à quel point le succès de la propagande du groupe est à la source de son efficacité. De ses victoires, mais aussi de sa capacité de recrutement.

L'image de ses combattants est en effet aussi soignée que celle du successeur de Darth Vader dans le plus récent Star Wars. D'où le pouvoir d'attraction encore trop grand de l'EI sur des jeunes en quête de sens.

La réalité, pourtant, est que ces djihadistes sont souvent des criminels qui utilisent (et détournent) la religion musulmane pour assouvir leurs propres objectifs, désirs et besoins.

***

On ne gagnera bien sûr pas la guerre contre l'EI simplement en lui tirant la langue ; la réponse militaire est fondamentale. N'oublions cependant pas qu'il s'agit aussi d'une guerre d'idées.

Ce n'est pas pour rien que ces fanatiques s'en sont pris aux artisans de Charlie Hebdo. Un an jour pour jour après le carnage dans les locaux de ce journal satirique, moins de deux mois après la boucherie au Bataclan et les attentats ailleurs à Paris, il faut, plus que jamais, montrer les dents aux djihadistes. De deux façons. En leur faisant la guerre et en les tournant en ridicule, utilisant l'humour comme une arme de dérision massive.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer