| Commenter Commentaires (31)

Quel héritage laisse le Dr Morgentaler ?

Le Dr Henry Morgentaler, lors d'une conférence de... (Photo Blaise Edwards, La Presse canadienne)

Agrandir

Le Dr Henry Morgentaler, lors d'une conférence de presse, en janvier 1988.

Photo Blaise Edwards, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Dr Henry Morgentaler aura-t-il contribué à faire avancer la cause des femmes ?

Médecin endocrinologue (Jana Havrankova) - image 2.0

Agrandir

Jana Havrankova

Jana Havrankova

Médecin endocrinologue

MISSION INACHEVÉE

Sans aucun doute, les actions courageuses du Dr Mongentaler ont permis à de nombreuses femmes d'accéder à un avortement sécuritaire et digne. Terminés les aiguilles à tricoter, les avortements insalubres, des hémorragies et des perforations de l'utérus, des infections pelviennes! Toutefois, depuis que l'avortement ne constitue plus un crime, il semble banalisé. En 2011, environ 26 000 avortements ont été pratiqués au Québec, 30 avortements pour 100 naissances vivantes. Bien entendu, il vaut mieux avorter que vivre une grossesse non désirée et élever un enfant que l'on n'a pas voulu. Cependant, il vaudrait mieux prévenir ces grossesses non souhaitées. S'il est difficile de prévoir l'étourderie d'un soir, la méconnaissance de moyens contraceptifs, de leur efficacité et de leur utilisation ou la difficulté à se les procurer peuvent être corrigées. Ainsi, il conviendrait de remettre les cours sur la sexualité au secondaire. Il faudrait rendre les contraceptifs facilement disponibles à tout le monde: 50 % des avortements sont pratiqués chez les femmes âgées de 20 à 29 ans. Il serait aussi opportun d'encourager l'adoption, plutôt que l'avortement. (À ce sujet, voir - ou revoir - le brillant film Juno.) Soyons reconnaissants au Dr Morgentaler pour son oeuvre humaniste, mais prenons la relève pour diminuer la fréquence des interruptions de grossesse.

Stéphane Lévesque... - image 3.0

Agrandir

Stéphane Lévesque

Stéphane Lévesque

Enseignant en français au secondaire à L'Assomption

DÉFENSEUR DES DROITS DES FEMMES

Il est certain que le Dr Morgentaler aura marqué son époque par son acharnement et sa détermination à permettre aux femmes d'avoir du contrôle sur leur vie. Grâce à lui, au Canada, on a officialisé le fait que la planification des naissances est, d'abord et avant tout, entre les mains des femmes. Ce n'est pas rien. Son héritage est colossal. Les groupes féministes ont raison de le considérer comme un précurseur et un grand défenseur des droits des femmes. Toutefois, en ce qui me concerne, je considère que son plus grand legs dépasse la lutte des femmes pour avoir droit à l'avortement. Il a adopté une cause et il a mené un combat. Il s'est battu devant les tribunaux, il a fait face à des manifestations et à des attentats, il a été incarcéré et il a assumé. C'était le prix à payer et il l'a payé parce que c'était ce que ça prenait pour faire accepter le concept qu'il cherchait à défendre. Nelson Mandela l'a fait pour mettre fin à l'apartheid en Afrique du Sud. Le Dalaï-Lama s'est exilé pour défendre les droits du peuple tibétain. Ils ont accepté des privations voire des contraintes importantes pour faire valoir leur point de vue. Je crois que Morgentaler fait partie de ce groupe très sélect de personnes qui ont mis leurs idées avant leurs propres intérêts et, à ce titre, il mérite sa place dans l'histoire.

Francine Laplante

Femme d'affaires

LE COURAGE DE SES CONVICTIONS

La première phrase qui me vient à l'esprit lorsque le nom du Dr Morgentaler est mentionné, c'est: avoir le courage de ses convictions! Henry Morgentaler était un homme qui a défendu ardemment ce en quoi il croyait, qui était prêt à sacrifier sa liberté pour ses valeurs et qui est même allé jusqu'à mettre sa propre vie en danger pour sauver celle des femmes vulnérables! On ne peut que louanger son parcours et avoir la plus grande admiration pour le chemin qu'il a fait parcourir à nos mentalités. Je sais qu'il peut paraître paradoxal de dire que sa défense du droit à l'avortement a contribué de façon significative à l'avancement des femmes dans notre société, comme s'il fallait opposer le droit du foetus à celui de la femme de disposer de son corps. Sans avoir peur de monter au front en ralliant à sa cause des dizaines et des dizaines de médecins, seulement ici au Québec, il a su défendre et véhiculer que le choix déchirant qu'est l'avortement ne revient qu'à une seule et unique personne: la femme. Pour moi, il est une source d'inspiration qui vient encore plus renforcer ma conviction personnelle qu'il est primordial d'aller au bout de ses rêves et de défendre ce que l'on croit profondément juste et équitable. Merci à ce grand homme d'avoir incité les femmes à se faire respecter dans ce qu'elles sont, des humains autonomes et libres de leurs choix!

Yolande Cohen... - image 5.0

Agrandir

Yolande Cohen

Yolande Cohen

Historienne à l'UQAM

POURSUIVONS SON OEUVRE

Grand humaniste et défenseur de la cause des femmes, le Dr Morgentaler est une figure phare du féminisme québécois contemporain. C'est d'abord comme médecin qu'il a réalisé l'importance d'aider les femmes qui le désiraient à exercer leur libre choix. Ce n'est pas tant l'hypocrisie environnante que le tabou que représentait l'avortement dans un pays majoritairement catholique qu'il a osé lever. En pratiquant des avortements «illégaux», il a permis à des milliers de femmes de mettre fin à des grossesses non désirées. Cette pratique, qu'il affichait ouvertement au nom de la liberté des femmes de contrôler leur corps, fut toutefois peu soutenue par les féminismes officiels, qui préféraient mettre l'accent sur la contraception et l'éducation des femmes. Tant il est vrai qu'au Québec, on reste bien frileux sur un sujet qui suscite encore des divisions profondes. 

Il nous reste à nous, féministes, de poursuivre son oeuvre et de continuer à défendre le droit inaliénable pour toutes les femmes qui le désirent, ou qui n'ont pas d'autre choix (comme dans les cas de viol), de recourir à l'avortement. Je reste convaincue néanmoins que l'éducation à la sexualité et à la contraception sont les meilleurs moyens de parvenir à diminuer le nombre de grossesses non désirées. Mais n'est-ce pas là rêver d'un monde idéal ?

Jean Gouin... - image 6.0

Agrandir

Jean Gouin

Jean Gouin

Directeur général de la Fédération des médecins résidents du Québec

IL A CHANGÉ LA DONNE

Pratiquer des avortements dans les années 60, alors que le clergé était présent dans toutes les strates de notre société, incluant notre système d'éducation, demandait une bonne dose de courage. S'afficher publiquement pour faire valoir ses idées relevait davantage de la démence. À cette époque, l'Église, qui régnait en roi et maître, n'hésitait aucunement à brandir le spectre de l'excommunication, si le médecin ne se rangeait pas de son côté. Henry Morgentaler était touché par la souffrance, tant psychologique que physique, de ces femmes qui, pour des raisons qui les concernent, demandaient de se faire avorter. En étalant sa pratique au grand jour, le Dr Morgentaler savait ce qui l'attendait. Ce faisant, il faisait prendre conscience à la société que la femme a des droits et que les décisions personnelles qu'elle prend ne sont pas du ressort de cette société, pourvu que la loi ne soit pas enfreinte. Il est clair que M. Morgentaler a fait avancer la cause des femmes. Mais il est aussi évident que les femmes qui ont subi un avortement à cette époque, ont aussi fait avancer leur cause. La société a évolué depuis, et pourtant le débat entre les pro-vie et les pro-choix fait rage plus que jamais.

Jean Baillargeon

Expert-conseil en communication stratégique et en gestion d'enjeux

UN HUMANISTE VISIONNAIRE

Le Dr Morgentaler a été un humaniste visionnaire qui a eu le courage d'affronter l'hypocrisie de la morale religieuse de l'époque, où les lois interdisaient les avortements. Le témoignage de son avocat Claude-Armand Sheppard à Radio-Canada est assez édifiant à cet égard. Le premier avortement pratiqué par le médecin le fut à la demande d'un prêtre catholique pour le compte d'une jeune fille mineure violée par son père. D'origine modeste, cette jeune fille était l'exception à l'époque, puisque selon Me Sheppard, seule les femmes de milieux bourgeois avaient accès à des avortements dans des conditions hygiéniques et humaines décentes. Depuis cette époque, les femmes québécoises ont mené la bataille au Canada et ont su convaincre les tribunaux de décriminaliser la pratique de l'avortement. Est-ce une victoire strictement féministe sur l'obscurantisme religieux? Je dirais plutôt qu'il s'agit là d'un tournant dans l'histoire du Québec et sa quête d'affirmation d'un humanisme égalitaire entre les droits des hommes et des femmes. Le courage du Dr Morgentaler a permis aux femmes du Québec de se réapproprier leur corps au-delà du dictat d'une certaine morale religieuse autoritaire, en plein déclin en terme de crédibilité et d'humanisme élémentaire.

Jean Bottari... - image 8.0

Agrandir

Jean Bottari

Jean Bottari

Préposé aux bénéficiaires

PROCÉDURES SÉCURITAIRES

Pour certains, le Dr Morgentaler est un meurtrier. Pour d'autres, dont je suis, Henry Morgentaler est un homme et un médecin qui, par ses convictions et ses procédures d'avortement innovatrices, a sauvé la vie de nombreuses femmes. Avant la bataille juridique et sociétale menée par le Dr Morgentaler afin que toutes les femmes puissent avoir accès à un avortement  sécuritaire, de nombreuses étaient mutilées par des médecins pratiquant les avortements dans la clandestinité. Certaines y ont même trouvé la mort.  Henry Morgentaler aura donc contribué à l'émancipation de la femme québécoise et à la mise en place et à la reconnaissance d'une procédure médicale d'avortement plus respectueuse, plus humaine et plus sécuritaire.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer