| Commenter Commentaires (12)

Lance Armstrong est-il encore un héros?

Que vous inspire l'affaire Lance Armstrong?... (Photo: Reuters)

Agrandir

Que vous inspire l'affaire Lance Armstrong?

Photo: Reuters

Partager

Sur le même thème

La Presse

Comment réagissez-vous à toute l'affaire Lance Armstrong? D'après vous, reste-il un grand champion, un grand athlète, même si des preuves accablantes démontrent qu'il a monté un système sophistiqué de dopage pour remporter sept fois d'affilée le Tour de France? N'est-il qu'un dopé parmi tant d'autres parmi tous les cyclistes de haut niveau qui trichent? Peut-on quand même admirer son retour exceptionnel à la compétition après son cancer? Et apprécier les 500 millions qu'il a amassés avec sa fondation? Ce scandale efface-t-il ses bons coups?

Francine Laplante

Femme d'affaires.

UNE SOURCE D'ESPOIR

Il aurait fallu vivre sur une autre planète, être sourd et aveugle pour ne pas se douter que Lance Armstrong était dopé! Ses exploits étaient surhumains et avec raison puisqu'ils ont eu besoin d'une aide illégale pour être accomplis. Parmi tous les cyclistes qui participent à cette épreuve complètement folle, existe-t-il un seul athlète totalement propre? J'en doute fortement. Ai-je encore du respect pour lui, pour ce qu'il a fait et accompli? Oui. Jamais je ne pourrai cautionner ses méthodes, mais son courage, sa détermination, son acharnement à combattre son cancer, les messages d'espoir qu'il a transmis jour après jour aux gens atteints et à leur famille étaient des gestes d'une grande générosité et d'un courage exceptionnel. J'ai accompagné plus de 25 jeunes adultes dans leur combat contre cette maudite maladie et je peux témoigner que Lance Armstrong était un héros et une source d'espoir dans les moments les plus pénibles de leurs traitements. Il aurait pu se contenter de gagner et d'empocher les millions dollars de ses commanditaires, il aurait pu se battre en solitaire contre sa maladie sans en faire profiter les autres victimes alors qu'il a décidé d'agir autrement. Lorsque je pense à Lance Armstrong, je repense à Marie-Hélène, à Jacky, à Maxime, à Jennifer-Lynn et à tous ces adolescents qui un jour se sont inspirés de lui pour accepter l'inacceptable. Lance Armstrong est allé trop loin pour ceux qui ne vont nulle part.

Jean Gouin... - image 3.0

Agrandir

Jean Gouin

Jean Gouin

Directeur général de la Fédération des médecins résidents du Québec.

UN TRICHEUR

Un tricheur est un tricheur, un point c'est tout. Gagner en trichant est inadmissible, tout comme s'enrichir en fraudant le système ou ses concitoyens. Le fraudeur est puni et le tricheur doit l'être autant. Lance Armstrong a bénéficié de la complaisance des organisateurs du Tour de France et de son commanditaire jusqu'à maintenant, mais il n'en demeure pas moins qu'il a triché, et ce seul geste est impardonnable. Aucune circonstance atténuante n'est valable au soutien de la tricherie. Ce n'est pas parce qu'il est revenu à la compétition après s'être battu contre le cancer, ou encore parce qu'il a mis sur pied une fondation pour venir en aide aux autres, qu'on doit le porter aux nues et accepter sa tricherie. Ce qu'il  a fait, peu importe les raisons qui l'ont poussé à tricher, est tout simplement inexcusable. Mettre sur pied une fondation, c'est vouloir se donner bonne conscience et rechercher inconsciemment le pardon de tous ceux et celles qu'il a bernés. Gagner sept fois le Tour de France est un exploit hors du commun. Mais l'avoir fait en se dopant, en bernant tous ceux qui l'admiraient, tient aussi de l'exploit.  Lance Armstrong ne mérite rien d'autre que l'opprobre public.

Jean Bottari

Préposé aux bénéficiaires

QUE D'ILLUSIONS!

Lance Armstrong, athlète émérite, une inspiration pour nos jeunes, gagnant de sept tours de France. Rien sinon des illusions et des déceptions qui demeurent dans la mémoire collective de ces exploits accomplis sous l'emprise des drogues. Un athlète, un vrai, ne se drogue pas afin de battre des records. S'il ne réussit pas une première fois, le propre du véritable athlète est de s'entraîner plus fort afin de réussir lors d'une prochaine tentative. Imaginez un peu si nous fonctionnions tous sous l'influence des drogues afin de mieux performer dans notre quotidien. Plus personne n'aurait de véritables buts, de rêves. Notre monde en serait un d'illusion et de soif de vaincre à tout prix. Le grand coupable en fait n'est pas Lance Armstrong, c'est le sport lui-même qui l'a rendu ainsi. Sport qui est devenu au fil du temps une machine à fabriquer de l'argent. Rares sont les athlètes aujourd'hui qui pratiquent leur discipline uniquement pour participer. Ils le font pour vaincre, peu importe les conséquences sur leur santé. Seul mérite, s'il y en a un pour Armstrong, c'est l'argent amassé pour sa fondation. Mais encore là, ceux qui lui ont remis ces 500 millions $ croyaient en lui. Qu'en est-il aujourd'hui?

Jean-Pierre Aubry... - image 5.0

Agrandir

Jean-Pierre Aubry

Jean-Pierre Aubry

Économiste et fellow associé au CIRANO.

LE TRICHEUR

Lance Armstrong est un tricheur pour qui la fin (gagner des courses, recevoir des honneurs, gagner de l'argent) justifie les moyens (le dopage et le mensonge).  Si j'admire son retour à une bonne forme physique après son cancer, je n'admire pas son retour au somment mondial du cyclisme, car ce dernier est entaché de tricheries. Les gains en bien-être reliés aux 500 millions de dollars amassés dans sa fondation sont fortement atténués par le mauvais exemple donné à des milliards de personnes, notamment aux jeunes en quête de leaders à suivre. Même s'il s'en est mis plein les poches, ce n'est pas un exemple que je veux que mes enfants et mes petits-enfants suivent.

Mélanie Dugré... - image 6.0

Agrandir

Mélanie Dugré

Mélanie Dugré

Avocate.

PROFONDE MALHONNÊTETÉ

Certains affirment que parce que les pratiques dopantes faisaient partie des us et coutumes du cyclisme, Armstrong n'a rien volé à personne et il demeure le plus grand cycliste de tous les temps. Ce n'est pas complètement faux. Mais ce n'est pas complètement vrai non plus. Parce qu'en définitive, cela reste de la tricherie dans le plus vil sens du terme, de la profonde malhonnêteté. On peut assurément trouver mieux en frais de héros, cancer ou pas. La science du dopage sera toujours plusieurs kilomètres en avant de celle du dépistage. En ce moment même, de nouvelles drogues et de nouvelles substances, pour lesquelles les scientifiques prendront des années à mettre au point des tests de détection efficaces, coulent dans  les veines de nos athlètes et leur permettent d'atteindre de plus hauts sommets, de fracasser de nouveaux record tout en nourrissant nos applaudissements et notre fierté collective. Les outils de détection les plus performants au monde resteront inefficaces tant que nous ne changerons pas notre attitude et nos mentalités, ce qui représente un défi encore plus colossal parce intrinsèquement et intimement lié au désir de l'humain de briller, de performer et de caresser un ultime moment de gloire.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer