Courrier des lecteurs

Doit-on boycotter les Jeux de Sotchi?

Des manifestants demandaient le boycott des jeux de... (PHOTO ANDREW COWIE, agence france-presse)

Agrandir

Des manifestants demandaient le boycott des jeux de Sotchi cette semaine, à Londres, en réaction à la loi antigaie votée par le Parlement russe.

PHOTO ANDREW COWIE, agence france-presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans une vidéo publiée dans La Presse+ jeudi, la quadruple championne olympique Nathalie Lambert déclarait qu'il serait injuste pour les athlètes que les Jeux de Sotchi soient boycottés. Voici quelques réactions de lecteurs à ses commentaires.

En rose

Au lieu de boycotter les Jeux, je rêve de voir tous les athlètes revêtir des uniformes roses. Ce serait là un geste de protestation assez puissant. À tout le moins, les athlètes devraient porter un insigne.

Suzanne Lortie

Aucun pouvoir

Pourquoi des athlètes qui ont travaillé de toutes leurs forces pendant de nombreuses années devraient-ils porter l'odieux d'une loi, bien que promulguée par un président narcissique et omnipotent, sur lequel ils n'ont aucun pouvoir de changement?

Dominique Daigneault

Afficher notre soutien

Au lieu de boycotter les Jeux olympiques, nous devrions plutôt nous en servir de façon constructive en affichant haut et fort notre soutien à toutes les communautés gaies de la planète. Chaque pays représenté a le privilège de faire entendre sa voix lors de cet événement mondial. En boycottant les JO, nous plions l'échine devant une politique complètement obsolète et nous confirmons que la répression fonctionne toujours bien, même en 2013. Il faut que tout ceci cesse le plus tôt possible. En tant qu'être humain, j'ai honte de notre fermeture d'esprit.

Christiane Brunelle

Laissons les athlètes tranquilles

Pourquoi demander aux athlètes de faire de la politique? De payer pour les absurdités prônées par les politiciens? Suggestion: que ce soit plutôt les politiciens et les représentants non athlètes des pays participants qui boycottent les Jeux. Laissons les athlètes faire leur performance.

Lise Brunet, Montréal

L'ignorance n'est pas une excuse

Ouf! Nathalie Lambert ne me fera pas aimer les athlètes en disant qu'un athlète pense à son bien personnel plus qu'au bien commun. Ces propos reflètent bien l'égoïsme et l'individualisme de notre société. Et, semble-t-il, les athlètes en sont de fiers représentants. Ses propos voulant que les athlètes soient dans leur bulle et qu'ils n'aient que peu à faire des débats politiques me choquent tout autant. L'ignorance n'est jamais une excuse valable. Faudrait peut-être ramener nos athlètes dans la réalité et qu'ils constatent qu'il n'y a pas juste leur petite personne dans notre monde. Oui, j'aurais aimé que des athlètes se révoltent contre cette loi homophobe et qu'ils fassent preuve d'abnégation et appuient un boycottage des Jeux. Voilà ce qui aurait été une vraie victoire!

Daniel Laviolette

Ne devenons pas complices

Malheureusement pour eux, les athlètes contribuent à faire tourner le moteur de cette entreprise commerciale multimilliardaire qu'est devenu le Comité international olympique. Or, cette entreprise s'est associée à divers régimes politiques faisant peu de cas des droits démocratiques et humains reconnus dans nos démocraties. Faut-il rappeler que la loi antigaie adoptée par Moscou est de la même nature que les lois de Nuremberg adoptées par le régime nazi et qui étaient en vigueur lors des Jeux olympiques de 1936? Aucune nation n'avait alors cru bon de boycotter ces jeux et on connaît la suite. Ne répétons pas les mêmes erreurs. Il ne faut pas banaliser les décisions du gouvernement Poutine au risque de devenir nous-mêmes les complices de tels comportements.

Louis Cossette

Un dilemme

Pour les athlètes, les Jeux olympiques sont l'aboutissement d'années d'entraînement et de sacrifices. De l'autre côté, nous avons la liberté d'être ce que l'on est, de vivre notre vie en toute sécurité. Je ne pense pas que le sport fasse le poids face à des victimes de discrimination, de harcèlement, de violence directe. Le boycottage des Jeux est probablement le seul message fort que nous pouvons envoyer à la Russie, qui semble complètement hermétique à tous autres messages. Mme Lambert aurait-elle envoyé le même message si la Russie avait passé une loi contre les droits des femmes ou des Noirs? Tout un dilemme!

Jean Lavoie, Québec

Une aberration

Ce serait extrêmement triste, injuste et dommage de demander aux athlètes de se sacrifier pour cette cause. Je suis totalement contre ce boycottage. Ça serait une aberration totale.

Pierre Chartrand

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer