| Commenter Commentaires (49)

Deux valises pleines de merde

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yves Boisvert
La Presse

J'aurais une question, moi aussi: est-ce que Dessau a payé des avocats pour faire répéter Rosaire Sauriol avant qu'il vienne témoigner à la commission Charbonneau?

C'est ce qu'on fait d'ordinaire quand on risque la réputation d'une multinationale et sept ou huit ans de pénitencier.

C'est assez classique comme truc. Tu amènes le témoin dans une grande salle vitrée dans une de ces tours que les grands bureaux d'avocats occupent au centre-ville. Et là, tu lui dis: OK, mon Rosaire, là Bob, un de nos meilleurs en contre-interrogatoire, Bob va te brasser comme si tu étais à la Commission.

C'est ce qui s'appelle préparer un témoin.

Ils ont dû faire ça, je ne peux pas croire que Dessau n'ait pas pensé à ça. Et c'est ça que Rosaire Sauriol leur a raconté? Les mêmes niaiseries qu'il nous a racontées hier?

Hon...

Et là, les avocats ont dit: super, mon Rosaire, t'es é-coeu-rant, vas-y, on va te regarder à la télévision!

Si c'est ça, ils lui ont fait une sale blague, au Rosaire. Bah, chacun son tour de se faire fourrer, pas vrai?

***

Alors voilà le Rosaire qui débarque à la Commission, une grosse valise pleine de merde dans chaque main. Il pense qu'on ne s'en aperçoit pas, mais elles suintent de toutes les mille magouilles des années passées, ces deux valises de merdes politiques.

Ah oui, il a violé le Code criminel et cinq ou six autres lois, il l'avoue. Mais tout va bien maintenant! Ils ont tout avoué au fisc, payé des amendes, et Dessau a son code d'éthique depuis 2009! Avant, on ne savait pas trop, c'est compliqué, l'éthique: on prend des coupures de 20 ou de 100 pour acheter un élu?

Et puis Rosaire est passé à autre chose. Il s'occupe maintenant de l'Amérique du Sud...

Ils sont convaincus que toute cette merde, on ne la sentira pas. Mais elle les suit.

***

Rosaire Sauriol, vice-président principal d'une firme de génie-conseil de 4000 employés, nous dit au jour 1 qu'il se balade avec des valises pleines de cash de mairie en mairie, pendant des années, grâce à un stratagème de fausses factures que lui-même qualifie de «criminel». Et au jour 2, il nous dit que ce n'est pas de la corruption!

C'est quoi, alors?

Je me demande comment se sentent les ingénieurs de Dessau en voyant leur patron.

Tous ces ingénieurs dont le métier ne souffre aucun compromis sur les règles de la physique, et qui font honnêtement leur travail, partout dans le monde.

Je me souviens du temps où les dirigeants de Dessau tentaient d'intimider les journalistes. Mises en demeure à Radio-Canada. Lettre ouverte publiée dans La Presse le 12 mai 2009, où le PDG de Dessau, Jean-Pierre Sauriol, se plaignait des médias. «On laisse entendre que certains contrats octroyés à Dessau, à ses filiales ou à des consortiums dont nous faisons partie, l'ont été de manière indue et contraire à l'intérêt public», se lamentait-il.

Il était bien choqué, M. Sauriol: «Jamais au grand jamais avons-nous cherché à enfreindre quelque loi ou voulu manquer à quelque règle que ce soit.»

Ah oui, hein?

Quatre ans plus tard, son petit frère vient dire que non seulement ils ont violé toutes les règles en matière de financement politique, mais qu'en plus, il était partie aux trucages d'appels d'offres et au tripotage de contrats avec Frank Zampino - sauf pour les plus gros!

Zampino à qui il apportait du cash, Zampino qui était le vrai patron à la Ville de Montréal, un homme «foncièrement malhonnête» de toute évidence, comme a dit le procureur Gallant... Et Zampino que Dessau a embauché comme VP en 2008! «Un erreur monumentale», concède Rosaire Sauriol.

Une «erreur» ? Mais non. L'aboutissement d'un stratagème criminel, terminé uniquement par le travail des journalistes et de la police.

En 2011, dans une lettre envoyée à notre rédacteur en chef, la responsable des communications de Dessau demandait qu'on cesse de s'acharner sur ce fleuron du génie-conseil québécois. «Dessau n'est l'objet d'aucune accusation et est convaincue d'avoir toujours agi conformément à la loi et aux règlements», disait-elle.

Ah oui, hein? Rosaire Sauriol nous dit qu'en 2009, Dessau s'est dénoncé au fisc! Problème de communication interne?

***

Ces gens-là se promenaient comme s'ils étaient propriétaires des mairies, et ils l'étaient. Et arrogants. Et écrasant toute la concurrence, surtout les petits. Et les fournisseurs. Et fourrant le public à en brailler de rire, la croisière s'amusait ferme... Et maintenant ils disent qu'il s'agissait d'erreurs, ils accusent la gourmandise des politiciens...

Tricheurs. Menteurs. Voleurs.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

Commentaires (49)
    • Bravo M.Boisvert, c'est clair et précis. J'aime quand vous vous exprimez comme le Vox populi! Très apprécié et ce que vous dites est vrai.

    • M.Boisvert
      De voir ses mots TRICHEURS MENTEURS VOLEURS cela fait du bien a voir et
      en parlant de Jean Charest il est le premier a avoir installé en 2003 cette culture avec son exigence a ce que tous ses ministres collectent $100.000 avons nous hâte de voir Fava ce grand argentier du parti libéral devant la commission charbonneau et ses centaines de millions de contrats avec hydro québec montréal c'est de la petite bière en comparaison ...

    • M.Boisvert bravo pour votre article. J'ai pris un certain temps de réflexion pour me décider à écrire. J'ai passé 21 ans à la STM dont les 5 dernières années en tant que gestionnaires. J'en ai vue de toutes les couleurs. Dessau était présent à la STM ainsi que tous les autres noms comme Devin, Zampino et les autres. Les contrats de Dessau finisaient presque tout le temps avec des extras pire encore retournaient en appel d'offre pour reprendre les travaux. Je tiens à vous dire que j'ai conu heureusement quelques bons gestionnaires une infime minoritée. Du gaspiliage et de lamauvaive gestion c'est ce que je retiens de mon passage à la STM. Les bons gestionaires ne reste pas soit qu'ils sont tassés, soit qu'ils rentrent dans les rangs ou ils quittent. J'arrête ici.

    • Oui mais,
      Comme l'a fait remanqué l'avocat de l'Association de la construction (je crois), qui a fait dire à Rosaire Sauriol qu'il avait fraudé non seulement les donneurs d'ordre mais aussi le fisc, celui de la Commission a été ''gentil'' envers le monsieur. Fraudeur disais-je mais en réalité le penseur et l'instigateur du système en vertue de ses amitiés avec Zampino et Trépannier. Me Gallant à un moment donné était à 2 pas de le lui faire dire quand il lui a demandé s'il était bien plus que les autres (ingénieurs) dans le système. Mais il s'est arrêté là... Il n'a pas non plus exploré ses liens possibles avec la mafia... Je suis déçu du travail de la Commission vis-à-vis ce témoin.

    • @ mchartier
      «Sauriol et les autres ingénieurs que je je n'ose qualifié ici mérite la radiation à vie de l'OIQ!»
      Vous m'enlevez les mots de la bouche.
      Pour le reste, excellent texte! Il y a trop de malhonnêteté au Québec. Autant la toute petite que la grosse et il faut que ça change. Voyez le résultat.

    • C'est tellement plus agréable d'avoir affaire à des diplômes universitaires. Ils ne viendront pas stationner leur véhicule devant notre porte. Ils vont plutôt nous séduire autrement. Par l'argent si on leurs ressemble, ou par le langage si on est trop difficiles. Un langage décoratif fait d'accommodements et d'accomplissements. Ils nous expliquent du haut de leur spécialisation que si ça coûtait plus avant ce n'était pas exclusivement à cause de la collusion et de la corruption (malheureux incident de parcours). C'était une question de qualité-prix. La baisse des prix d'aujourd'hui nous fait craindre forcement des concessions au niveau de la qualité dans la planification et l'exécution des travaux. Voilà: non seulement pendant des années les citoyens ont été violés, mais en plus il faut qu'ils fassent semblant d'avoir joui.

    • Propriétaires des mairies?Aspirants de première classe aux partis politiques...
      En Montérégie,à Brossard,à St-Jean-sur-Richelieu...De beaux dossiers: station d'épuration des eaux,terres agricoles,déboisement des villes,sites d'enfouissement en zone agro-touristique,protection des espèces menacées...La MRC gouverne-t-elle?Gère-t-elle?...Les élus sortent de leur vase et avouent que les taxes ne suffisent plus à leur esprit de grandeur.Demander à Québec,à Ottawa...Il faut refaire le pont,agrandir l'autoroute,ramasser les déchets,accroître les services municipaux,etc....Payeurs de taxes,il nous reste les Extras.!Pendant que les grands complices se disculpent et voguent sur des mers clémentes, nous ouvrons la Valise!Il y a d'autres Sauriol et Zampito à démasquer.Ce n'est plus un mythe.
      Et nous n'avons pas encore toucher aux Éboueurs,ces gestionnaires de pourriture, à l'air respectable,graissés par des multinationales comme Matrec et Véolia...

    • Je seconde l'idée d'instaurer autant de surveillance (enquêtes, analyses, certification à haut niveau de sureté) que nécessaire pour contrer la corruption, la collusion et la fraude non seulement dans l'industrie de la construction, mais dans tous les contrats publics.

    • @UnPasEnAvant : Merci de vos judicieuses précisions provenant du code de déontologie. Si vous le permettez, nous pourrions aussi ajouter le point suivant :
      3.02.10. L'ingénieur doit faire preuve d'impartialité dans ses rapports entre son client et les entrepreneurs, fournisseurs et autres personnes faisant affaires avec son client.

    • @Henriot et @jrgiguere
      L'Ordre ne doit pas être le bouc émissaire du public, mais les autres ingénieurs ne doivent pas être les victimes des agissements de certains. Nous sommes tous soumis aux mêmes obligations et l'Ordre doit reconnaitre qu'il y a des brebis galeuses quand elle en trouve.
      Pour rappel : Code de déontologie des ingénieurs
      art. 3.02.01 : L'ingénieur doit s'acquitter de ses obligations professionnelles avec intégrité.
      art. 3.02.08 : L'ingénieur ne doit pas recourir, ni se prêter à des procédés malhonnêtes ou douteux, ni tolérer de tels procédés dans l'exercice de ses activités professionnelles.
      art 3.02.09 : L'ingénieur doit s'abstenir de verser ou de s'engager à verser, directement ou indirectement, tout avantage, ristourne ou commission en vue d'obtenir un contrat ou lors de l'exécution de travaux d'ingénierie.

    • Pour information, le public peut dénoncer les actes d'un ingénieur sur le site internet de l'OIQ.

    • À mon avis, il ne faut pas prendre l'Ordre (OIQ) comme bouc émissaire. Il fait ce qu'il peut dans le contexte et avec les "Lois et Règlements" dont il dispose. OUi ! il a ses torts mais certainement pas autant qu'on veut lui en mettre sur le dos. N'oublions pas que finalement nous sommes tous un peu responsable !!! En ne délattant pas quand l'occasion se présente, en acceptant "parfois" le travail au noir, etc. Oui! je me sens aussi un peu coupable.
      Maintenant ! que nous avons les yeux plus ouverts oserons-nous faire cesser cette mascarade? Nos dirigeants doivent savoir que nous ne les laisserons plus nous endormir.
      Ce sont eux ....finalement...les vrais responsables!!

    • Arrêtez d'être injuste: l'Ordre des Ingénieurs est vigilant. Dans ma ville, un individu public respecté signait ses lettres XXX, ing. L'Ordre lui a envoyé une lettre de blâme lui disant qu'on ne devait utiliser sa qualité d'ingénieur que sur des documents professionnels et que signer ing. juste parce qu'on en est fier, ça se fait vraiment pas. Dormez tranquille, vous êtes en sécurité.

    • @mchartier
      Je suis ingénieur aussi , je vous soutiens dans votre démarche et je signerai votre pétition. Il est temps que l'Ordre propose autre chose qu'une campagne de publicité ridicule aux frais de tous les ingénieurs et 3h de formation sur la déontologie et l'éthique.
      J'imagine bien M. Sauriol quand il a appris que l'Ordre lui demandait de suivre 3h de cours sur l'éthique. Une bonne rigolade pour lui...

    • Selon votre éditorialiste en chef, tout indique que les ingénieurs qui ont témoigné à la commission Charbonneau sont des "personnes honnêtes et des profesionnels consciencieux". Comme l'a bien expliqué M. Pratte, ils sont en fait des "victimes" du système en place et ils ont accepté d'y participer à "contrecoeur" (le faubourg peut-être?). Vous auriez dû lire son éditorial du 16 mars avant d'écrire votre chronique. Vous auriez alors été convaincu qu'ils ne sont ni voleurs, ni tricheurs, ni menteurs!
      À moins que votre équipe éditoriale ne prenne ses lecteurs pour des valises?

    • @lizettel : Vous savez, même si l'Ordre des ingénieurs fait en ce moment une campagne promotionnelle afin de redorer le blason de ses membres, nous ne sommes pas dupes. Il faudrait être un peu niais pour ne pas voir la stratégie derrière ces renforts peu convaincants d'annonces télé... Comme on le dit, le mal est fait. D'ailleurs à chaque fois qu'on les voit, c'est plus fort que nous, on éclate de rire...
      L'Ordre devrait davantage faire un bon nettoyage de ses rangs et radier tout ceux qui ont user de stratèges, corruptions et autres, peu scrupuleux qui y on participer. Elle gagnerai en crédibilité et veillerai non seulement à la protection du public comme elle le prétend mais contribuerai à assainir un milieu qui semble bien contaminé. Elle aurait ainsi la meilleure promotion qui soit et ce sans frais... L'exercice va leur demander du courage certes mais il est toujours permis d'espérer...

    • M.Boisvert,
      Parlant de fripouilles : c'est quoi la différence entre des magouilleux en cravates (mafiosi, entrepreneurs ou politiciens) qui magouillent pour transférer leur fric dans des abris fiscaux, privant les citoyens de milliards de dollars d'impôts, lesquels dollars résoudraient rapidement TOUS les déficits et permettraient aux gouvernements de réinvestir dans les soins de santé, d'éducation etc...?
      Quand on pense à un certain ex ?PM (Paul Martin avec sa Canada Steamship Line qu'il a acheté de vos boss) ) et ses comptes «offshore»...il faut le faire : un Premier Ministre !!!
      Robert Alarie

    • Je l'avais bien dit...
      Je l'avais écrit...
      Je l'avais publié...
      http://benhur.teluq.ca/wordpress/sanspapier/chroniques/politique/politique3_0111/

    • Ces prédateurs ont écorné sérieusement l'image du Québec.J'ai longtemps fantasme sur ce pays dont on m'avait vante le sérieux et la rectitude morale de ses habitants et surtout de son élite.J'ai quitte mon pays natal pour fuir l'islamisme montant et la corruption a grande échelle.Quelle a été ma surprise de découvrir les islamistes arrogants qui bondent le torse avec ostentation et l'élite économique et politique qui vendent leur âme pour quelques ...bouteilles de vin et des billets de hockey.Le désenchantement du tiers mondiste que je suis est a la hauteur de la vénération que j'avais pour cette province.Les hyènes qui défilent a la commission ne viennent pas des lointaines contrées d'Afrique ou d'ailleurs mais avaient tous apparemment le pedigree du québecois pure laine.Comprenez que suis, pour très longtemps ,autant affecte que les honnêtes gens d'ici car je ne suis pas dépaysé par la cupidité qui règne chez moi

    • Et rappelons bien sûr que Jean Charest, un grand ami du journal pour lequel M. Boisvert travaille, a refusé pendant deux ans de tenir cette fameuse commission !! Une grande salle vitrée dans une de ces tours que les grands bureaux d'avocats occupent au centre-ville, parlez-vous du cabinet où M. Charest travaille depuis qu'il a quitté le parti hautement corrompu que les propriétaires de Gesca financent généreusement, M. Boisvert ?

    • Je lis cet article et tous ces commentaires, et je me dis simplement que si ces gens s'enrichissent par la corruption à notre détriment, et si ces gouvernements qui savent ce qui se passe continuent néanmoins de nous grever d'impôts, de taxes de plus en plus lourdes et de nous couper les services et de repousser l'âge de la retraite, et j'en passe - si tout ce beau monde peut continuer ainsi, c'est bien parce que les gens ordinaires ne sont pas conscients du pouvoir qu'ils ont, ne savent pas se regrouper et agir vraiment (je ne parle pas de manifs et de marches dans les rues ici), et acceptent, moyennant un niveau de vie de plus en plus médiocre, de vivre dans la peur.

    • Grand Merci M.Boisvert!Vous dites exactement ce que les payeurs de taxes pensent.
      Imaginez ce qui serait arriver si,spécialement, c'était le parti libéral qui aurait été au pouvoir On aurait continuer à nous flouer et à nous prendre pour des valises!Merci à tous ces journalistes également qui vont au front et qui ne craignent de dénoncer.Bravo!Et les autres journalistes qui font la gorge chaude c'est évident que le jupon dépasse.Et on vous repère !!

    • Monsieur Boisvert
      J'adore le titre de votre article! Non seulement je peux le lire mais en plus sentir le parfum de la corruption qui sévit à vitesse grand V. Malheureusement on ne peut conjuguer le verbe sévir au passé, car je demeure convaincue qu'il y en a encore plein de ces voleurs qui se croient plus brillants que ceux qui se sont fait prendre jusqu'à maintenant.
      Diane

    • Et dire que le bon peuple québécois risque de nous ramener les Libéraux au pouvoir, avec Philippe Couillard qui promet, sans rire, de mettre l'accent sur l'honnêteté, l'éthique et la transparence du gouvernement (il devra faire toute une coupure avec son passé). Sur une échelle de 0 à 10, quel niveau de crédibilité doit-on accorder à cet engagement? Pour ma part, j'y accorde un gros Zéro.

    • Et même si la surveillance devait coûter aussi cher en dollars que ce qu'elle coûte en magouilles, elle serait fort utile pour éliminer toutes ces crapules qui vivent comme de véritables parasites au crochet du payeur de taxes. Je dis donc Bravo! à la commission et à la Juge Charbonneau. Nous sommes, les petits, derrière vous et faites en sorte que cette situation soit chose du passé et vive l'honnêteté des politiciens, si elle peut se rétablir auprès de ceux qui ne semblent pas y croire. J.L. V.

    • Bravo M. Boisvert.
      Il ne faut pas aussi oublier que certains ont refusé des promotions, des contrats, d'être des criminels.
      Mais encore une fois, c'est les criminels qui gagnent, sont riches et honorables.

    • Bonjour M. Boisvert et tous les lecteurs,
      Il y a quelqu'un que je connais qui ne pense pas de la même manière que moi concernant la justice, les impôts, les juges, les avocats, ceux qui détiennent le pouvoir public ou ailleurs. Moi je crois en l'honnêteté et que le système est basé sur des lois qu'il ne faut pas enfreindre. L'autre lui me dis que tout est pipé, que tout est acheté, que les marionnettes sont achetables ou changeables, qu'un gros avocat peut acheter des témoins ou en tuer, faire virer une cause sur un dix cents et que même le plus honnête qui soit devienne le perdant qui mange la poussière. Il pense que le système est contrôlé par en-dessous et que la justice telle que j'y crois n'existe pas. C'est pathétique de l'entendre et de voir qu'il a été endoctriné par toute une série mauvaises prémisses. Je me dis qu'il n'y a pas d'espoir pour celui qui est convaincu que le mauvais côté de choses est celui avec lequel il faut faire affaire... comment en arriver à vivre une vie libre et heureuse, sans remords pour celui qui se range du côté noir, celui qui doit vivre camouflé, dans un monde où la confiance n'existe pas ? De mon coté, je me dis que ça ne se peut pas que la situation soi aussi pourrie que le serait le système qu'il me décrit. Dans ma tête, je n'ose imaginer que la noirceur ait pris tant de place dans notre société, que le mal côtoie autant et réellement les pouvoirs publics, les grandes entreprises, etc. Avec ce qu'on entend à la Commission Charbonneau, je dois cependant m'avouer que mon ami a raison quand il me décrit qu'il y a un système au-dessus des lois, mais seulement jusqu'à un certain point, heureusement. Tout n'est pas pourri et tout le monde n'est pas croche. Enfin, je préfère de beaucoup, même énormément être du côté honnête. Je beaucoup de difficulté à croire que ceux du mauvais côté puissent être vraiment heureux. En tous cas, je suis heureux et je suis heureux de ne pas être du côté noir.

    • Rien de plus dégoûtant qu'un bourgeois honorable
      Qui regarde le peuple avec dédain
      Du haut d'une fortune considérable
      Amassée en détroussant les citoyens
      Avec la complicité d'élus sans scrupules
      Ne rêvant qu'à un pouvoir sentant la pustule

    • L'ordre des ingénieurs exige une contribution additionnelle d'environ 45$ à chacun des ingénieurs pour faire de la publicité dans le but de redorer l'image de ses membres auprès du public.
      Ce sont plutôt toutes ces firmes magouilleuses qui devraient payer la facture. La très grande majorité des ingénieurs font leur travail consciencieusement et n'ont rien à voir avec cette magouille.
      AK

    • J'écoutais hier un avocat répéter à n'en plus finir que son témoin de la commission avait droit à la présomption d'innocence et qu'il ne fallait pas le juger...
      Mais c'est que ces avocats-là sont aussi coupables que leurs clients dont ils veulent dorer l'image puisqu'ils sont payés avec les dollars volées aux contribuables. Ils vivent donc eux aussi du fruit de la corruption et sont mal placés pour donner des leçons.
      M. Boivert, vous parlez de valises pleine de merde? Les camions de vidange sentent la rose à coté de ce à quoi nous assistons !

    • Quand quelqu'un va-t-il informer la présidente de la commission et ses procureurs que les noms des contributeurs de 200$ et plus ont toujours été publics avant le 1er mai 2011?
      Depuis le 1er mai 2011, toutes les contributions sont publiques.
      On peut voir la liste de ces contributeurs sur le site internet du Directeur général des élections.
      Ca serait bien que les membres de la commission prenne connaissance des versions actuelles et précédentes de la loi sur le financement des partis politiques. Ça éviterait le cafouillage. Même raisonnement pour l'avocate Tremblay.
      Voici le texte qu'on peut voir sur le site du DGÉQ :
      «Caractère public d'une contribution
      Le Directeur général des élections rend accessible, sur son site Internet, le nom de l'électeur, la ville et le code postal de son domicile, le montant total des contributions versées ainsi que le nom du parti autorisé, du député indépendant autorisé ou du candidat indépendant autorisé au bénéfice duquel la contribution ou les contributions ont été versées, au plus tard 30 jours ouvrables après l'encaissement d'une contribution.»
      AK

    • Votre chronique est jouissive! Vous dites tout haut ce que plusieurs auraient envie d'aller crier dans les rues, avec ou sans chaudron! Merci Monsieur Boisvert!

    • Dans une de vos chroniques de 2011, vous écriviez ceci, m Boisvert concernant Roche
      À la tête d'une société de 1100 ingénieurs qui obtient des contrats partout dans le monde, elle fait face à 13 accusations criminelles.
      Elle n'est pas condamnée, mais c'est la même France Michaud qui a dû verser 11 000 $ d'amende en 1996 pour divers manquements à la déontologie, tous liés à des pratiques commerciales déloyales et contre l'éthique pour obtenir des contrats municipaux. On observe que son supérieur de l'époque, Michel Labbé, a également été condamné. Rien de criminel, mais un certain esprit systématique du développement des affaires. Ce qu'ils appellent sans doute une «culture d'entreprise».
      Manquement au code... 1996.
      Ce n'était pas seulement une anguille sous Roche!!!!

    • @mchartier 7 h 57
      «ce gang organisé a sali la réputation de tout les ingénieurs qui sont honnête»
      Enfin un ingénieur qui ose parler , merci ! j'ai des amis ingénieurs honnête qui comme vous mérite mieux ...mais ne vous en faites pas les gens pour la plupart feront la part des choses ...
      Mais le silence inconpréhensible de ''L'Ordre of the ring'' fait mal à cette profession dont les dirigeants semblent préférer apparemment se mettre la tête dans le sable ....Par habitude peut être!

    • Il est grandement temps que l'on arrête de banaliser cette situation. On se fait voler. Oèu est l'ordre des ingénieurs, ceux qui devraient protéger le public?

    • Bien envoyé, M. Boisvert. Parfaitement jouissive votre chronique ce matin. Tous ses bandits a cravate devraient être arrêtés, jetés en prison et y être logés à leurs frais.

    • Merci Monsieur Boisvert pour ce texte.
      S.Beaulieu


    • Et vous oubliez le coupable silence du Seigneur des Anneaux ...L'ordre , le gardien de la morale des Gneurgneurs...
      La langue lui aurait elle dépassé la capacité de son module d'élasticité si bien que le seul son qu'on entend est ce silence complice ...
      Et dire qu'un ordre ça a un code de déontologie et que théoriquement ça sert a protéger le Public... Mais y a probablement pas de fautes professionnel personne n'a fait un mauvais calcul c'était joyeusement payant!

    • Tres bien écrit M Boisvert, c'est le résultat de votre travail de journalistes, cette commission. Incroyable
      Quand va t'on cesser de faire affaire avec ces firmes ??? et leur transmettre la grosse facture ???
      Et dire qu'on complète actuellement (honnêtement) nos impôts et on y attache un chèque !

    • Félicitations M. Boisvert. Les trois qualificatifs que l'on retrouve en fin d'article sont le moins qu'on puisse dire... votre analyse est plus que juste et à propos.
      P.S. @M. Chartier comme vous le dites, nous ne pouvons qu'espérer que vos souhaits se réalisent et que l'Ordre des ingénieurs agira en conséquence

    • Je vous félicite monsieur Boisvert car vous êtes le seul à utiliser les mots qu\'il faut, les mots pour le dire... Presque tous vos collegues sont politiquement corrects et adoptent la langue de bois même si le défilé d\'escroc est assez éloquent.
      Tous ces acteurs,entreprenneurs,politiciens,ingénieurs,cravatés ne méritent que la faillite et la déchéance. Pendant que les gouvernements cherchent des revenus et cessent de supporter les payeurs de taxes , ces caids se vautrent dans la fraude et continuent à le faire puisque leurs entreprises se sont rendues illégalement telles qu\'elles sont rendues aujourd\'hui.
      Il faut monsieur Boisvert exiger. Exiger que cette génération au pouvoir tout parti et tout palier confondu quitte la scene publique et laisse la place à ces péjoratifs jeunes que l\'ancien gouvernement diminuait si allégrement. On en est rendus là. 40 ans de tergiversations avec le triste spectacle qui nous est offert devraient nous convaincre qu\'il est plus que temps de tourner définitivement la page.
      Merci encore pour cet article parce que quotidiennement pour moi les mots sont remplacés par la colere, l\'impuissance et le besoin de vengeance. Pas tres sain j\'en conviens mais la commission nous force à jouer le role du mouton spectateur...

    • Vous avez mille fois raison Monsieur Boisvert: c'est écoeurant... Tout simplement écoeurant de voir le fraudeur Sauriol nous dire qu'il a négocié son forfait avec le fisc et évité la prison avec une couple de millions volés aux Montréalais versés à Ottawa... Retenez-moi quelqu'un...
      Mais est-ce que tout cela se serait déroulé de la même manière, si la presse (en général) n'avait pas tenté d'éliminer l'opposition péquiste (la seule vraie opposition à l'époque) après 2003. On le sait, les malfrats sévissent librement là où il n'y a pas d'opposition, partout dans le monde.
      Dans mon livre à moi, ces gens là se sont cru au pouvoir pour toujours, après 2003, et ont montré leurs vrais visages. Malheureusement, plus Monsieur Couillard parle, plus il apparaît n'être que du pareil au même: salaire du Plq, baisse d'impôts des nantis, dilapidation de nos ressources naturelles, ...

    • Bravo, ça fais du bien de dire les vrais choses avec les vrais noms. Moi ce qui m'inquiète au plus au point c'est la qualité des ouvrages confiés a des tricheurs, menteurs et voleurs qui sont prêts a tout pour se remplir les poches.

    • Bravo! M. Chartier et je vous appuis entièrement et dans votre commentaire et dans votre future démarche.
      M. Boisvert vous n'aviez pas la "langue dans votre poche" ce matin. Félicitations !

    • Quelle belle publicité ce printemps 2013 de la part de l'OIQ. Une profession. Des idées. Un engagement. http://www.oiq.qc.ca/fr/sallePresse/videos/Pages/Pub2013.aspx
      Je me demande tout de même quels partis fédéraux ont reçus de l'argent des ingénieurs...

    • Desjardins-Sauriol = Dessau la pomme pourrie tombe toujours près de l'arbre Blamé par la commission Johnson pour le viaduc de la Concorde a Laval Extrait du rapport :
      La Commission a aussi établi la chaîne des causes ayant mené à l'effondrement. Une précision
      s'impose ici : la Commission est d'avis que l'effondrement du viaduc de la Concorde ne peut être
      attribué à une seule entité ou à une seule personne. Aucun des défauts ou des manquements
      identifi és n'aurait pu, seul, causer cet effondrement, qui résulte d'un enchaînement séquentiel
      de causes. L'effondrement résulte d'un cumul de défaillances. C'est avec cette connaissance
      qu'il faut comprendre et interpréter les reproches et les blâmes contenus dans ce rapport.
      Cette précision étant fait, la Commission a démontré clairement le rôle désolant joué par des
      entreprises et par certaines personnes ayant participé à la construction et à la surveillance des
      travaux de construction du viaduc de la Concorde, il y a près de 40 ans. Ayant entendu la preuve
      et pris connaissance des documents déposés, les commissaires ont conclu que les entreprises
      Desjardins, Sauriol

    • Un des signes les plus évident de leurs mépris, tous ces dirigeants qui viennent témoigner de leurs participations à ce système illégale, crapuleux... Sont encore à la tête de leurs entreprises.
      Comme si le but(les profits), à lui seul, justifiait leurs comportements...
      Les intérets d'abord...
      En connaissez-vous beaucoup de gens qui contournent les lois, volontairement qui conservent leur travail, et qui s'en sortent impunément....
      C'est à rendre malade...
      Tous en choeur... On aurait pas du faire ça, on efface et on oubli.... Parce qu'on est tellement important...

    • Je suis un ingénieur dirigeant propriétaire d'une firme Montréalaise. Depuis le début de cette histoire de corruption, je suis outré! Sauriol et les autres ingénieurs que je je n'ose qualifié ici mérite la radiation à vie de l'OIQ! Je songe d'ailleurs à écrire un manifeste à cet effet et de le transmettre signé par des centaines d'ingénieurs à l'OIQ! Je suis même à me demandé si une poursuite en recours collectif au civil ne serait pas possible puisque ce gang organisé a sali la réputation de tout les ingénieurs qui sont honnête . Ces ingénieurs oublis que le code d'étique passe avant TOUT. Aucune raison monétaire ou d'affaire ne justifie de déroger à ce code. Pour le moment, j'attends de voir ce que l'OIQ fera de ces cas flagrant...si rien n'est fait, je déposerai personnellement plainte au syndic.

    • M. Boisvert j'aime quand vous êtes en maudit, moi , ça me fait du bien, ça me soulage, c'est comme ça que je le dirais si j'en avais le talent. Question pour un prochain papier de votre part: Si le parti libéral a ramassé de l'argent sale, est-ce que le nouveau chef qui veut être payé par son parti va l'être grâce à la corruption? Ne devrait-on pas exiger le remboursement de cet argent par les partis politiques concernés?

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Nous vous invitons à commenter les articles suivants:

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer