16 ans et portée disparue

Jade Maréchal est portée disparue depuis dimanche soir.... (Photo fournie par la famille)

Agrandir

Jade Maréchal est portée disparue depuis dimanche soir.

Photo fournie par la famille

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Lundi, Patrick Maréchal, un collègue de La Presse, a sonné l'alarme sur Facebook : « Bonsoir à tous. Ce que je vais écrire me déchire le coeur. Je suis à l'extérieur du pays et ma fille Jade Maréchal n'est pas rentrée à la maison depuis dimanche soir. La dernière fois qu'elle a été vue, c'est à 22 h 10 dimanche soir à cette adresse : 6951, rue Saint-Jacques, à Montréal. Elle est portée disparue depuis. Si jamais vous la voyez, merci d'appeler le 9-1-1. Voici une photo d'elle récente. »

La dernière fois que Jade Maréchal a été... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse) - image 1.0

Agrandir

La dernière fois que Jade Maréchal a été aperçue dimanche soir, c’était lors d’une fête avec des amis dans un hôtel de l’ouest de Montréal, Le Chabrol hôtel & suites.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Jade a eu 16 ans le 16 novembre. Elle aime la vie, la mode, l'art dramatique, le tissu aérien. C'est une belle grande fille aux yeux bleus et aux longs cheveux bruns. Douce et gentille. Pas révoltée ni suicidaire.

Depuis dimanche, elle n'a pas donné signe de vie.

Pourtant, rien ne laissait croire qu'elle avait programmé son départ. L'ambiance familiale était au beau fixe, m'a confié sa mère, Claire Lecarpentier. Il n'y avait pas eu de chicane, pas la moindre altercation.

Jade est partie de chez elle dimanche après-midi, à 16 h 30, de petites chaussures d'automne aux pieds, sans tuque ni gants, soi-disant pour aller dormir chez une copine. Auparavant, elle avait pris sa douche et s'était fait un tatouage au henné sur la main.

« On avait appelé les parents de son amie pour nous assurer qu'ils étaient d'accord », a précisé Claire. Et, oui, ils étaient au courant et d'accord.

Mais Jade ne s'est jamais présentée chez son amie. Elle lui a téléphoné pour lui dire que son père partait en France le lendemain et qu'elle allait passer la soirée avec lui. Une excuse.

Elle s'est plutôt rendue à une fête qui avait lieu dans un hôtel de l'ouest de Montréal, Le Chabrol hôtel & suites. Des jeunes avaient loué trois chambres pour la soirée, a appris la police à ses parents. Qui sont ces amis ? Quelle était cette fête ? « On l'ignore complètement. Ce n'est pas si simple de retracer les jeunes, dit Claire. Les personnes interrogées par la police disent qu'elles ne sont pas au courant. »

Lundi soir, son mari Patrick et elle ont attendu le retour de leur fille. Jade avait dit qu'elle rentrerait faire un bisou à son père avant son départ pour la France, où il se rendait pour assister aux funérailles de sa tante. Ils ont attendu, mais elle n'est pas rentrée. À 16 h, Patrick est parti à l'aéroport. La mère de Jade a attendu jusqu'à 18 h avant de prévenir la police.

« On était persuadés qu'elle allait rentrer, mais l'angoisse montait progressivement », confesse-t-elle. Un enfant disparu, c'est la hantise de tous les parents.

Jade n'a pas repris contact avec ses amis, qui se sont mobilisés au maximum pour aider aux recherches.

« Pourquoi elle ne revient pas ? Je ne sais pas ce qu'il y a dans sa tête. Elle a toujours eu ce qu'elle voulait. Nous sommes des parents dévoués. On discute en famille, on parle quand il y a quelque chose », insiste Claire, qui redoute le pire.

« J'ai peur qu'elle soit dans les mains de gens qui vont la faire basculer dans un réseau de prostitution. C'est ma grande crainte. »

L'an dernier, les parents de Jade ont découvert que leur fille avait de « mauvaises fréquentations ». « On était très inquiets à l'époque, reprend Claire. Mais on pensait qu'elle ne les voyait plus. On a appris que, parfois, elle disait qu'elle allait chez des amis, mais que ce n'était pas toujours vrai. Elle avait un réseau parallèle. Elle est en lien avec d'autres personnes qu'on ne connaît pas. »

Il y a un an, quand Claire et Patrick ont appris qu'elle avait de « mauvais amis », Jade leur a dit que comme la vie était très confortable pour elle, elle voulait aller voir « de l'autre côté ».

Cet autre côté, c'est sans doute là où elle se trouve présentement.

Comment aider sa famille à la retrouver ?

- Partagez l'information sur les réseaux sociaux.

- Prévenez la police si vous l'apercevez.

- La moindre information peut être communiquée au 9-1-1.

Et faites-lui savoir, si vous le pouvez, que sa famille et ses amis l'attendent à bras grands ouverts.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer