La séduction des cheveux blancs

Séduisants, les cheveux blancs? Pour les partis politiques, cela ne fait aucun doute. D'un budget à l'autre, d'une élection à l'autre, les aînés se font ardemment courtiser à coups de crédits d'impôt, de déductions fiscales et d'autres promesses électorales.

Il faut dire que leur vote a du poids. Un électeur sur deux a plus de 50 ans. Et les électeurs aux cheveux blancs sont les champions de la participation électorale, comme le démontre une étude de la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires de l'Université Laval.

Lors des quatre derniers scrutins provinciaux, le taux de participation des Québécois âgés de 55 à 74 ans a dépassé d'au moins 10 points de pourcentage le taux de participation de l'ensemble de la population.

Par rapport aux 18 à 34 ans, l'écart s'élargit à 20 points de pourcentage malgré le regain d'intérêt des jeunes aux élections de 2012, juste après le printemps érable. Le fossé est considérable.

Alors, les politiciens seraient fous de ne pas jouer la grande (ou la petite) séduction aux aînés.

Au début de la semaine, le Parti libéral a justement enfilé une série de promesses pour améliorer la vie des aînés: crédit pour les activités physiques et culturelles, programme de report de l'impôt foncier, soutien aux aidants naturels...

S.O.S. impôt foncier

Mais les libéraux ne gagneront pas beaucoup de votes en offrant un programme de prêts pour aider les ménages de 60 ans et plus à payer leur impôt foncier.

Un tel programme de report d'impôt est pourtant une solution juste et équitable pour secourir les propriétaires de longue date qui n'ont plus les moyens d'habiter chez eux, parce que leur maison a pris énormément de valeur et que leur compte de taxes a explosé, estime Pierre J. Hamel, professeur-chercheur à l'INRS.

Concrètement, les libéraux veulent élaborer un programme de prêts semblable à celui qui est déjà en place pour les étudiants. Le gouvernement émettrait un certificat qui pourrait être encaissé dans les institutions financières qui s'occuperaient ensuite de payer les taxes à la municipalité. Le propriétaire rembourserait les montants empruntés au fil des ans à la vente de sa maison.

Ce mécanisme permettrait-il d'obtenir un taux d'intérêt plus avantageux que celui d'une hypothèque inversée qui peut être très élevé? Permettrait-il d'éviter les frais de notaire qui sont dissuasifs pour l'emprunt d'un petit montant? Permettrait-il d'éviter la mise en place une bureaucratie lourde? C'est possible...

Mais peu importe, les retraités ne veulent rien savoir de ce genre de solution. Après avoir remboursé leur hypothèque toute leur vie, ils ne veulent pas recommencer à s'endetter. C'est contre leurs moeurs.

Les groupes de propriétaires aux prises avec des hausses majeures de leur compte d'impôt foncier considèrent que le système de taxation est vicié. Ils réclament le gel ou le plafonnement de l'impôt foncier. Point final.

Malheureusement, cette formule a de gros effets pervers. Et surtout, elle ne respecte pas le principe de la taxation en fonction de la richesse foncière. Voilà pourquoi les discussions sont dans l'impasse depuis au moins 10 ans.

«Certains propriétaires sont étouffés par leurs taxes. Ça va à l'encontre du maintien des aînés à domicile. Il devrait y avoir une commission parlementaire sur le système de taxes foncières», réclame Danis Prud'homme, directeur général du Réseau FADOQ qui représente quelque 300 000 Québécois de 50 ans et plus.

Vieillir en santé

Par ailleurs, les libéraux proposent différentes mesures pour aider les Québécois à vieillir en santé.

Ils promettent un crédit d'impôt remboursable de 20% pour les activités physiques, artistiques et culturelles des personnes de 60 ans et plus qui gagnent moins de 40 000$. Un cadeau de 2 ou 3 millions par année, selon le cadre financier déposé hier. Pas de quoi fouetter un chat.

Les libéraux s'engagent aussi à soutenir les aidants naturels avec un budget supplémentaire de 5 millions par année. Une goutte d'eau dans l'océan quand on sait que les proches aidants ont un apport économique de 5 milliards par année!

De plus, ils veulent instaurer une journée de compassion qui permettrait aux aidants naturels de s'absenter du boulot sans pénalité financière. Pourquoi pas?

Le Parti libéral a aussi l'intention de simplifier tous les crédits destinés aux aidants naturels pour n'en créer qu'un seul, plus généreux. Voilà une excellente idée! D'ailleurs, un grand ménage dans les crédits d'impôt serait aussi le bienvenu pour les aînés et les handicapés.

Chaque élection, chaque budget amène son lot de nouveaux crédits et déductions. L'objectif est peut-être louable, mais l'aide atteint-elle sa cible?

Faire sa déclaration est devenu un véritable casse-tête. Sans l'aide d'un préparateur d'impôt aguerri, les aînés risquent fort de passer à côté des cadeaux auxquels ils ont droit.

C'est bien dommage, car les crédits visent souvent les plus vulnérables et les moins nantis... qui sont aussi les moins bien outillés pour faire leur déclaration comme il faut.

Toutes ces idées pour aider les aînés sont un pas dans la bonne direction. Mais il reste énormément de chemin à faire. «Avec le vieillissement de la population, notre système de santé n'est plus adapté. Quand on ajoute de l'argent, c'est comme si on montait le chauffage dans une maison dont les fenêtres sont grandes ouvertes», illustre M. Prud'homme.

Tôt au tard, il faudra s'attaquer au coeur du problème. Sinon, c'est comme si on mettait un diachylon sur une fracture ouverte.

-------------------

TAUX DE PARTICIPATION DES AÎNÉS AUX DERNIÈRES ÉLECTIONS PROVINCIALES

Élections 2012

> Taux de participation: 75%

> Taux des 55-64 ans : 83%

> Taux des 65-74 ans : 84%

Élections 2008

> Taux de participation: 57%

> Taux des 55-64 ans : 70%

> Taux des 65-74 ans : 75%

Élections 2007

> Taux de participation: 70%

> Taux des 55-64 ans : 78%

> Taux des 65-74 ans : 79%

Élections 2003

> Taux de participation: 70%

> Taux des 55-64 ans : 80%

> Taux des 65-74 ans : 83%




la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer