| Commenter Commentaires (10)

Le gorille

Le gardien néerlandais Tim Krul a été le... (Photo Damien Meyer, AFP)

Agrandir

Le gardien néerlandais Tim Krul a été le héros de la victoire des siens contre le Costa Rica.

Photo Damien Meyer, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Ronald King
La Presse

Les analystes ont parlé d'une décision «audacieuse», «courageuse»...

Le sélectionneur néerlandais Louis van Gaal a effectué un changement dans les derniers instants du match: il a remplacé son gardien de but. C'était pour les tirs de barrage...

Curieux en effet, mais non sans panache. J'ai applaudi. Et puis j'ai vu le remplaçant, Tim Krul, un géant tout en épaules dont on ne voudrait pas s'attirer la colère. Il s'est immédiatement dirigé vers les attaquants costaricains qu'il a menacés de l'index. À deux pouces du nez. Le roi du trash talk...

On voyait même ce qu'il disait: «I know»... Je sais de quel côté tu vas lancer.

Et vas-y avec des gestes agressifs... Je me suis dit qu'il méritait de perdre, ce grand con.

Mais non... il a arrêté deux lancers, il était le héros surprise du match, tandis que ses coéquipiers ne rataient pas un but.

Les Pays-Bas méritaient de gagner ce match. La démonstration d'attaque qu'ils ont offerte en fin de partie était de toute beauté. Deux poteaux, plusieurs chances, ils auraient pu en marquer cinq...

J'ai un faible pour les Oranje. Ils sont arrogants, ils plongent souvent, mais ils sont talentueux et spectaculaires.

Contre Messi maintenant... à ne pas rater.

Les Bleus si tristes

Le blues des Bleus? Jeu de mots facile?

Ce n'est pas pire que le titre du journal Libération, qui en beurre épais dans le domaine du jeu de mots à la con: La France mise à l'allemande.

La pognez-vous?

Ils auraient pu laisser faire...

Les Bleus sont tristes, donc, mais ils ont réussi à reconquérir leur public. Des jeunes pleins de bonnes intentions, c'était nouveau pour la France blessée. Trop jeunes pour des Allemands trop méthodiques, par contre. Ils n'ont pas produit d'étincelles du tout.

Dans deux ans, l'Euro se tiendra en France et cette jeune équipe pourrait en mettre plein la vue. C'est le plan de match d'ailleurs.

Place au spectacle

On dit qu'il n'y a pas de surprise dans ce carré d'as, sauf peut-être l'absence de l'Espagne.

Quatre grands clubs y sont: Argentine, Brésil, Allemagne, Pays-Bas...

On ne s'en plaindra pas.

J'aimerais voir Messi remporter une Coupe du monde. Le petit Messi magique, avec ses gestes de génie, qui est tout de même plus grand d'un pouce que Maradona. Et beaucoup plus sympathique.

Les experts disent qu'il n'obtient pas assez d'aide de ses coéquipiers. Dommage. Il les porte sur ses épaules du mieux qu'il peut.

Et le Canada, comment se tire-t-il de ce Mondial?

C'est une blague, comme notre équipe nationale...




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer