| Commenter Commentaires (10)

Le matador et le taureau

Lucian Bute et Jean Pascal se sont regardés... (Photo Robert Skinner, La Presse)

Agrandir

Lucian Bute et Jean Pascal se sont regardés dans les yeux lors de la conférence de presse d'hier. Les deux boxeurs se reverront maintenant le 25 mai dans l'arène du Centre Bell.

Photo Robert Skinner, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ronald King
La Presse

Tous les ingrédients sont présents pour un excellent combat: la technique contre la puissance, la vitesse contre la force brute, le matador contre le taureau. En boxe, on ne peut demander mieux.

Lucian Bute peut s'attendre à ce que Jean Pascal se transforme en Carl Froch dès le premier son de la cloche, le 25 mai. Pas de présentations, une charge continue qui ne laisse à Bute aucun répit et, surtout, aucun endroit où se cacher. Il aime le centre de l'arène? Enlevons-lui le centre de l'arène.

Bute avait très mal réagi en Angleterre. Il avait même paniqué dès les premiers rounds.

Il est légitime de se demander si Bute est bien remis de cette catastrophe.

Pascal avait par contre très mal réagi à la guerre psychologique que lui avait livrée Bernard Hopkins avant leurs deux combats. Je me souviens d'un Pascal qui tentait de récupérer sa ceinture de champion alors que Hopkins, avec ses longs bras, la tenait hors de portée.

Une affaire de cour d'école que notre «local» peut classer dans la rubrique «la fois où j'ai eu le plus l'air fou».

Le monsieur de 46 ans lui avait servi de belles leçons de boxe, devant une foule pourtant acquise à Pascal. Le psychologue sportif et les belles paroles de l'entourage n'avaient pu le sauver.

Lucian Bute, grand étudiant en boxe, s'inspirera de Hopkins. Il voudra que Pascal, qui est plus taureau qu'étudiant, s'élance dans le vide. Il lui retiendra les bras dans des corps-à-corps jusqu'à ce que Pascal perde sa concentration.

Sauf que Bute, cette fois, n'est pas «entré dans la tête» de son adversaire, comme on dit. Du moins pas encore. Plus facile à dire qu'à faire.

Bref, on comprend mieux pourquoi les experts consultés hier au Centre Bell sont divisés sur l'issue du combat.

Le Tibet...

Les promoteurs ont lancé les choses en grand hier, tenant leur conférence de presse sur l'auguste patinoire de vous-savez-qui. En plein au centre, où les mises en jeu officielles ont lieu.

Yvon Michel est passé par le Tibet et l'Everest, par un printemps de boxe, mano a mano et ainsi de suite. Il nous a dit que nous serions fiers un jour de montrer notre billet à nos enfants et nos petits-enfants.

Yvon Michel est mûr pour la politique.

On nous a aussi appris que le public parlerait de ce combat dans 20 ou 30 ans. C'est un peu exagéré. Bute et Pascal en parleront peut-être encore dans 20 ou 30 ans, Yvon Michel aussi, mais il ne s'agit tout de même pas d'Ali-Frazier ou de Duran-Leonard. Il s'agit d'un combat local entre deux petits champions, l'un qui a été démoli par son premier adversaire sérieux et l'autre humilié deux fois par un homme de 46 ans.

Je prédis un bon combat, mais laissons l'histoire de la boxe de côté, svp.

Géant à verres fumées

Et puis, il y a les personnalités des deux boxeurs, toujours à l'opposé l'une de l'autre.

Il s'est d'abord réglé quelques petits comptes entre promoteurs et entraîneurs, Stéphan Larouche, d'InterBox, étant particulièrement cinglant et subtil envers le camp adverse.

Une fois les politesses échangées, Pascal et Bute ont pris le centre de l'estrade. Pascal était suivi de près par un géant à verres fumées... Mon collègue Gabriel Béland a demandé pourquoi et on a tous ri, nous qui sommes si inoffensifs.

C'était du grand Jean Pascal, qui nous a fait rire lui aussi parce qu'il a de la personnalité, comme on sait. «On ne sait jamais ce qui peut arriver dans la vie...»

Quant à Bute, il est toujours le gentilhomme parfait, poli et respectueux avec tous. «Jean peut dire ce qu'il veut, ça me passe par-dessus la tête...»

Ce Roumain-là était comme d'habitude l'orateur le plus éloquent.

NOTES: Quelques centaines de spectateurs étaient présents dans les gradins du Centre Bell et nous sentions que ce combat de boxe a déjà créé un buzz, comme ils disent... Jean Pascal a invité le grand Roy Jones Jr. qui l'aidera à son camp d'entraînement à Las Vegas. Les fans de boxe, ainsi que les journalistes, étaient ravis. Le monsieur a été très généreux... Les détenteurs de billets au Centre Bell verront, sur écran géant, le combat Froch-Kessler en direct, une valeur ajoutée. Il s'agira du premier combat de la soirée du 25 mai. Cette fois, arrivez à l'heure...

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

Commentaires (10)
    • Encore une fois, Ronald King nous sert un ramassis de cliché. Il ne connaît manifestement rien au noble art. Il suffit d'aller sur les sites spécialisés de boxe pour voir qu'il est la risée des journalistes sportifs. Ces textes sentent la paresse journalistique et c'est assez insultant de le lire quand tu es un passionné de boxe. Si seulement, ses faiblesses ne concernaient que la boxe. Malheureusement, ça s'étend sur l'ensemble des sports. Je finirai ce commentaire avec une citation de Slap Shot : « Ronald, criss de vieux singe, quant est-ce tu prends ta retraite pour laisser la place au ... »

    • @benthezen ce n'est pas parce qu'une opinion n'est pas conforme à la vôtre qu'elle est hérétique. Je connais très bien la boxe et lit régulièrement M.King. Il est un journaliste sportif des plus raisonnables qui soient. Sur ce, bonne soirée et bonne boxe.

    • Excellent commentaire M. King. Il faut garder le sens des proportions n'est-ce pas.

    • 100% d'accord avec vous me King. On le voit bien que Pascal manque de boxe, peu enclin aux combinaisons et que Bute manque de résistance. Cela fera tout de même une belle soirée. J'aime bien vous lire soit dit en passant vous qui maniez si bien style journalistique d'autrefois (direct et concis) et synthèse courte et efficace requise aujourd'hui. Honnêtement, on vous aime bien chez nous.

    • Bonjour Martine 210,
      Je dénonce la perception qu'a M. King de ce combat, cette vision réductrice me déçoit, car de solides efforts sont faits par les Groupes Yvon Michel et Interbox afin d'offrir la meilleure boxe possible aux canadiens.
      Un intérêt massif est généré par ce combat et je crois que les qualificatifs historique et de portée globale le décrivent bien.
      Pour ce qui est des faits mentionnés en soutien à mon commentaire, je ne crois qu'ils n'ont pas été considérés par l'auteur, car, dans ce cas, il aurait une compréhension différente de ce combat.
      Hérésie : Nouveau Petit Robert : Idée, théorie, pratique qui heurte les opinions considérees comme justes et raisonnables.

    • @BentheZen.
      Vous pensez vraiment que M.King n'est pas au courant de tout ça? Des hérésies? Ben voyons. Franchement le dénigrement...

    • Belle inflation verbale de la part d'Yvon Michel,ce combat a une saveur uniquement locale, ça même un petit côté St-Léonard ! On est loin du Thrilla in Manilla entre Ali et Frazier ou du combat épique au Zaire le fameux Rumble in the Jungle entre Foreman et Ali.

    • Est-ce que Jean Pascal aura son garde du corps avec lui dans l'arène pendant le combat?
      «On ne sait jamais ce qui peut arriver dans ... une arène».

    • Monsieur King,
      Je crois que vous avez une perception erronnée de l'amplitude de ce combat. Il s'agit d'un duel local d'une portée nationale qui devrait marquer l'histoire de la boxe au niveau national.
      Une analyse sommaire des dossiers des boxeurs nous placent tout de suite à l'échelle mondiale. Honnêtement, je ne vous crois pas à l'affût du monde de la boxe pour prendre une position si réductrice en ce qui a trait à la valeur de ce combat.
      Jean Pascal vs Lucian Bute est comparable à Mikkel Kessler vs Carl Froch, avec un peu plus de Macho et du sens de l'intrigue. Ce type d'événement n'a jamais été vécu au Canada et n'est pas prêt de se revoir.
      En ce moment, Montréal est une grande ville de Boxe. Roy Jones ce déplace pour être le partenaire d'entraînement de Jean Pascal, il y a 10 ans on n'aurait dit impossible !!!!
      Les Eleider Alvarez, Adonis Stevenson, Kevin Bizier, Antonin Décarie, David Lemieux, Jean Pascal, Lucian Bute animent la boxe à un niveau international.
      Un peu d'enthousiasme Ronald et cessez de ramener ce qui est unique à quelque chose de commun. Ce combat est hors du commun et il mérite d'être qualifié de la sorte.
      Pour votre info : Jean Pascal a mis B-Hop au tapis 2 fois (un exploit unique), les 2 combats furent très serrés, B-Hop vient de donner une volée au cogneur Tavoris Cloud, un gars de 29 ans. B-Hop est redevenu champion IBF à 48 ans...... Jean Pascal s'est frotté à B-Hop et a bien paru. B-Hop a démoli Pavlik , la relève de Youngstown.......
      Jean a battu Chad Dawson alors qu'il était invaincu et sur la liste pound for pound !!!
      Lucian est un Golden Boy à la carrière parfaite, sauf devant Carl Froch, je vous invite à vérifier ce que Carl Froch a rencontré dans les 3 dernières années, l'élite mondiale ! Lucian n'était pas prêt ! Regarder le dernier combat de Lucian c. Grachev les rounds 11 et 12, Lucian est prêt à faire la guerre !
      Monsieur King, avant d'écrire des hérésies, faîtes vos devoirs ! Merci

    • Chacun s'est rendu à la ceinture et vous semblez dire qu'ils n'ont eu aucun adversaire sérieux pour ce faire? Que les seuls adversaire sérieux sont ceux qui leur ont faire perdre cette ceinture? J'aimerais bien que quelqu'un m'explique cette subtilité de la boxe.
      Bute et Pascal sont deux boxeurs dont j'aime bien suivre les péripéties. C'est peut-être bon pour la boxe locale, mais s'ils sont vraiment de haut calibre est-ce qu'on n'est pas en train d'éliminer un de nos deux bons joueurs de la scène internationale en les faisant se battre l'un contre l'autre? Pour faire place à qui?

Commenter cet article

Les commentaires sont maintenant fermés sur cet article.

Nous vous invitons à commenter les articles suivants:

Veuilez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box
la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer