Montréal en lutte

Partager

Ronald King
La Presse

Il s'agit d'un beau livre sur la lutte professionnelle, celle de Montréal qui a une grande et riche histoire. On y apprend, entre autres choses, que Montréal a inventé les combats de nains, ou p'tits nains.

On commence en 1900, avec Louis Cyr, Eugène Tremblay et Victor Delamarre, «l'homme le plus fort du monde», et on termine avec la lutte indie de notre époque, où de petits promoteurs tentent de maintenir leur sport en vie.

En cheminant dans le temps, on y croise tous nos favoris: Buddy Rodgers et Lou Thesz, Yvon Robert et Yukon Eric, Édouard Carpentier, Killer Kowalski, les Vachon, les Rougeau, les Leduc, le Géant Ferré, Abdullah the Butcher, Hans Schmidt (qui s'appelait Larose), Tarzan «La Bottine» Tyler, Little Beaver et Sky Low Low... Ils sont tous là, même le Grand Antonio, avec leurs légendes, leurs anecdotes et leurs moments de gloire.

Les auteurs Pat Laprade et Bertrand Hébert ont accompli un travail très sérieux. Rien que la collection de photos vaut le déplacement.

Ce livre merveilleux a un seul défaut: il est publié uniquement en anglais. Laprade et Hébert n'ont pas réussi à convaincre un éditeur québécois. Ils ont finalement trouvé un éditeur ontarien, ECW Press, qui se spécialise en lutte professionnelle.

Pour la version française sur internet, consulter le www.lutte.com, à la section Livres.

Tempête à l'horizon

Quel bonheur de retrouver notre CH plein d'entrain et d'esprit combatif [avant le match d'hier]! Rien qu'à lire la liste des meilleurs pointeurs, on se sent déjà dans une nouvelle ère.

Il faudra maintenant voir comment le bon P.K. Subban s'intégrera dans ce nouvel environnement. Et c'est là que ça risque de se gâter: P.K. et Michel Therrien sont-ils faits pour vivre ensemble? Pas sûr...

Déjà que des vétérans comme Cole et Markov n'ont pas caché leur agacement devant cette histoire et que Therrien a toujours été sévère à l'endroit de P.K. lorsqu'il était à RDS.

Ajoutez quatre victoires de suite avant la défaite à Ottawa hier soir, une nouvelle ambiance et de nouvelles figures... Est-ce que Therrien risquera de briser la fameuse chimie pour insérer un hockeyeur qui n'a pas joué depuis longtemps?

Mon petit doigt me dit que Subban se retrouvera vite devant un autre bras de fer. Il pourrait attendre un peu avant de recevoir le signal... Therrien a d'ailleurs déjà donné le ton: «S'il a une bonne attitude, il nous sera très utile...»

La bonne attitude, évidemment, consiste à obéir aveuglément à l'entraîneur et à se sacrifier pour l'équipe.

À suivre...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer