La grande conspiration...

Partager

Ronald King
La Presse

Il y en a toujours un... On peut l'appeler un sceptique ou bien un amateur de conspiration.

La semaine dernière, après la défaite des Alouettes aux mains des Argonauts de Toronto, un lecteur m'a écrit à peu près ceci: «Voyons, M. King, vous savez bien que la 100e Coupe Grey sera disputée à Toronto et que les Argonauts devaient y être. Ils ne pouvaient pas perdre. Il y a trop d'argent là-dedans...» Cela était suivi d'allusions à une somme d'argent qui aurait corrompu Anthony Calvillo lui-même et à une machine toute puissante et secrète qui dirigerait le monde du sport.

Calvillo a justement connu un match ordinaire, ce qui confirme la conspiration, n'est-ce pas?

J'ai un peu l'habitude de ces théories parce que j'entendais mon père parler de cette façon quand j'étais petit. Mon père détestait le Canadien et quand le CH battait son équipe préférée, les Red Wings de Detroit, il me regardait d'un air entendu. «Tu vois, je te l'avais bien dit... Ils font tout pour que le Canadien gagne. Les arbitres sont là-dedans.»

Pour ne pas paraître naïf, on est porté à approuver. Le réflexe m'est resté. Sur le coup, j'ai eu envie de répondre au monsieur qu'il avait peut-être raison, mais je me suis raisonné.

Et vous, qui lisez ces lignes, êtes-vous d'accord avec la théorie selon laquelle les Alouettes ont fait exprès pour perdre? Des matchs truqués, il y en a partout dans le monde (mais surtout en Serbie et en Italie).

Pourquoi pas chez nous? Il y a tellement d'argent là-dedans, comme dit le monsieur. Êtes-vous naïf ou perspicace?

Ces sceptiques existent toujours en grand nombre. J'entends souvent leur discours, et vous aussi, sans doute. À l'époque de la rivalité Canadien-Nordiques, c'était courant.

Finalement, qui a remporté le match de la Coupe Grey à Toronto? Hein?

Je vois quelque part le monsieur qui m'a écrit sourire. Et ce sourire me dit: «Vous voyez bien, M. King...»

Le bonheur des uns...

Geoff Molson a donné le feu vert, hier, à la construction de la Place Bell à Laval. Une affaire de 120 millions avec une patinoire entourée de 10 000 sièges. Et deux autres patinoires, dont une de dimension olympique, ce qui représente une petite merveille, si vous voulez mon avis.

Il s'agit du même Geoff Molson qui construit une tour de bureaux et de condos par-dessus le Centre Bell et qui offre des perks, comme ils disent, soit des mesures incitatives pour les partisans du Canadien qui voudraient vivre près de leurs idoles et se sentir un peu idoles eux-mêmes.

Je ne sais pas pourquoi j'ai pensé à Marc Griffin en apprenant la nouvelle. Griffin, ancien des Expos, tente depuis quelques années d'amener une équipe de baseball mineur, comme à Québec et à Trois-Rivières, dans la région montréalaise. Rive-Nord, Rive-Sud, est, ouest ou centre-ville, il s'en fout. Un vieux terrain déjà existant serait suffisant. On pourrait le rénover et ajouter des sièges; 5000 suffiraient.

Mais Marc Griffin s'est toujours heurté à des refus et à des portes fermées, et je ne serais pas surpris qu'il ait abandonné le projet au moment où vous lisez ces lignes.

Où sont les vrais amateurs de balle quand on a besoin d'eux? À pleurer les Expos dans leur coin?

Cher Marc, il aurait peut-être d'abord fallu penser à Geoff Molson. Pourquoi pas le Tricolore sur le losange?

Vacherie

On regarde le match des Packers-Giants et on vous apprend que l'excellent demi de coin Corey Webster, des Giants de New York, est originaire de Vacherie, en Louisiane.

Pardon? Appelons Google à la rescousse...

Vacherie est tellement petite qu'il n'y a pas de détails. Ça existe, mais le lieu ne peut être situé correctement. South Vacherie, par contre, compte 3500 habitants et un grand manoir de plantation comme unique attrait touristique. Il y a aussi une antenne de radio, qui est considérée comme la plus haute au... Vous savez comment ils sont, les Américains, ils font des monuments avec un pneu ou une carte de Noël. (Pour le pneu, c'est à Detroit; pour la carte de Noël, le musée se trouve à Baltimore.)

Quant à Vacherie, en Louisiane, il est bien précisé qu'il s'agit d'un mot français signifiant «ferme laitière».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer