Quel avenir pour Drogba ?

Dider Drogba est devenu le visage de l'organisation dès... (PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Dider Drogba est devenu le visage de l'organisation dès qu'il a posé le pied à l'aéroport Montréal-Trudeau l'été dernier.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le camp d'entraînement de l'Impact commence lundi, et on est toujours sans nouvelles du dossier Didier Drogba. L'avenir de l'attaquant ivoirien, qui a transformé l'équipe en fin de saison dernière, demeure incertain.

Après avoir confié l'intérim à Guus Hiddink, les... (PHOTO MATT DUNHAM, ARCHIVES AP) - image 1.0

Agrandir

Après avoir confié l'intérim à Guus Hiddink, les dirigeants de Chelsea ont lancé un S.O.S à Didier Drogba.

PHOTO MATT DUNHAM, ARCHIVES AP

Pour le bien des parties en cause, l'affaire devra se régler bientôt. Dans la situation actuelle, il est impossible pour l'Impact de préparer adéquatement le calendrier 2016. Tous les secteurs de l'organisation sont ralentis par cette affaire.

Les répercussions sur le terrain sont évidentes, mais les ventes de billets et le marketing sont aussi touchés. Drogba est devenu le visage de l'organisation dès qu'il a posé le pied à l'aéroport Montréal-Trudeau l'été dernier. Et il demeure le seul joueur pouvant générer des salles combles au stade Saputo.

Si les partisans posent beaucoup de questions à propos de Drogba, ce sera au tour de ses coéquipiers de le faire à compter de lundi. Drogba est vite devenu leur leader et sa décision finale aura un effet majeur sur le moral du club. Son retour fournirait au groupe une extraordinaire dose d'adrénaline. Dans le cas inverse, la déception sera durement ressentie.

Drogba voudra aussi être fixé bientôt. Évaluer ses options durant l'entre-saison, c'est une chose. Le faire quand l'équipe se remet au travail, quand ses camarades se retrouvent après deux mois et demi de congé, en est une autre. Lui aussi risque d'avoir des fourmis dans les jambes. Bien reposé, toujours en bonne forme physique, l'envie de s'offrir un dernier tour de piste le tenaillera peut-être.

Bien sûr, personne ne sait comment ce feuilleton se terminera. Mais le passage du temps pourrait bien augmenter les chances que Drogba revienne avec l'Impact.

***

En quittant Montréal en novembre dernier, Drogba a clairement indiqué son intention de disputer la saison 2016. Oui, il a pris soin d'évoquer les incertitudes du football international, où les mouvements de personnel sont parfois étonnants. Mais il s'est aussi dit désireux de respecter son contrat. Et a assuré avoir apprécié son séjour au Québec.

Le plan de Drogba était de rejoindre l'Impact en Floride pour la deuxième phase du camp d'entraînement. Mais lorsque l'équipe de Chelsea a congédié l'entraîneur José Mourinho, les événements se sont bousculés.

Après avoir confié l'intérim à Guus Hiddink, les dirigeants de Chelsea ont lancé un S.O.S à Drogba. Quoi de mieux que le retour d'une légende, même dans un poste d'encadrement, pour reconnecter le club à son passé glorieux ?

C'est ainsi que l'Impact s'est retrouvé victime collatérale du renvoi de Mourinho. Que pèse la sympathique mais petite organisation montréalaise dans l'univers du football mondial ? Chelsea n'a même pas cru bon de prévenir l'Impact de son intérêt envers Drogba. Ce fut une erreur. Un sain dialogue aurait certes été préférable.

Du coup, Joey Saputo s'est retrouvé dans un étau. Il ne voulait certes pas tenir le rôle du méchant, celui qui empêcherait Drogba de vivre un rêve en renouant avec son club. En revanche, pas question de le laisser partir sans compensation. Le départ prématuré de Drogba constituerait en effet la pire nouvelle pour l'Impact.

Imaginez : le taux de renouvellement des abonnements de saison n'a jamais été si élevé dans l'histoire de l'équipe. Et plus de 2000 nouveaux abonnements ont été vendus. Tout cela en raison de Drogba. Après des années difficiles, où Joey Saputo a même décrié le manque de buzz autour de l'équipe, l'Impact semblait enfin en voie de consolider sa place dans notre paysage sportif.

Si Drogba a publiquement entretenu un certain flou à propos de ses intentions, son désir d'accepter l'offre de Chelsea ne faisait aucun doute.

Sauf qu'un mois plus tard, la situation n'est pas réglée. On peut donc conclure que Chelsea refuse toujours de compenser l'Impact en retour de la résiliation du contrat de Drogba. Pourtant, pour une organisation aux poches aussi profondes, cette somme ne représenterait sûrement pas un investissement majeur.

Combien peut exiger l'Impact ? Mystère et boule de gomme. Mais si on estime que la présence de Drogba vaut 5000 personnes de plus à chacun des 17 matchs locaux de l'équipe et qu'on évalue à 30 $ la somme dépensée par chacune d'entre elles, on peut croire qu'un montant de 2,5 millions représenterait une base de discussion.

Mais pour l'Impact, même un chèque de 2,5 millions ne compenserait pas la perte de Drogba. 

L'organisation tente de se hisser au niveau des concessions les plus performantes de la MLS, sur le terrain et sur le plan financier. Pour atteindre cet objectif, elle a besoin de son joueur étoile.

***

En fin de saison, Drogba a évoqué quelques lacunes de la MLS, notamment à propos des voyages, souvent éreintants. Contrairement aux grands sports professionnels majeurs, les déplacements ne se font pas en vol nolisé.

Mais peut-être estime-t-il aussi son salaire trop bas par rapport aux autres vedettes du circuit. Je l'ai noté dans une chronique précédente : le salaire de Drogba n'atteint pas la moitié de ceux de Sebastian Giovinco, Frank Lampard et quelques autres. C'est sans doute un irritant pour lui.

Alors, quelle sera la décision de Drogba ? Il sait qu'un poste l'attend à Chelsea à la fin de 2016. Il sait aussi que la prochaine saison en MLS représente sa dernière chance de jouer avant d'amorcer sa deuxième carrière.

Au bout du compte, Drogba fera peut-être l'impasse sur sa carrière de joueur. Même si je ne veux pas susciter de faux espoirs chez les partisans de l'Impact, je n'exclus toujours pas la possibilité qu'il endosse de nouveau le maillot bleu-blanc-noir. La réponse bientôt...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer