Chronique

Une grande chaleurosité

La Fondation du Centre jeunesse de Montréal aide... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE)

Agrandir

La Fondation du Centre jeunesse de Montréal aide financièrement des jeunes qui vivent dans leurs propres familles et sont suivis par la DPJ, des enfants en famille d'accueil ou des enfants qui vivent dans des foyers de groupe.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ça s'appelle la Fondation du Centre jeunesse de Montréal. Comme son nom ne l'indique pas clairement, la Fondation met du fric sur la table pour aider directement les jeunes qui orbitent autour des centres jeunesse.

On parle ici soit d'enfants qui vivent dans leurs propres familles et sont suivis par la DPJ, soit d'enfants en famille d'accueil ou d'enfants qui vivent dans des foyers de groupe.

Le fric - 1,3 million par année - est consacré à des programmes formels et à des initiatives ponctuelles, signalées par les éducateurs, qui croient que ces dollars pourraient aider l'enfant à se développer.

Genre : Thomas tripe sur le hockey, mais sa famille n'a pas d'argent pour payer l'équipement et l'inscription. Ça aiderait Thomas à se concentrer sur l'école que de pratiquer son sport préféré. L'éducateur remplit un formulaire, la demande est analysée. Et, pouf, Thomas joue au hockey organisé l'année suivante.

Ou alors la famille d'Anaïs a besoin de trois lits pour les enfants, pour que la fratrie dorme mieux que dans le lit des parents. La Fondation achète trois lits neufs.

Ou Bruno se reprend en main après une adolescence faite de petits crimes, mais pour aller à son école de métiers, il n'a pas les moyens de payer sa carte OPUS. La Fondation lui paie sa carte OPUS.

Dans le grand ordre des choses, des miettes : 100 $ ici, 400 $ là, ça peut être davantage. Mais des miettes aussi hautes que l'Everest, quand t'as pas d'argent ou que t'as pas de parents. En fin de compte, plus de 13 000 enfants et familles grimpent l'Everest chaque année, grâce à la Fondation.

C'est une des mille et une fondations qui sollicitent votre générosité. Celle-ci ne m'a pas sollicité pour que je parle de ses programmes et de ses campagnes de financement : j'ai simplement vu passer dans mon fil Facebook une lettre écrite par un enfant aidé par la Fondation, pour la remercier d'avoir payé son inscription au YMCA.

Je cite : Sans la Fondation, j'aurais pas pu aller au YMCA car ma mère n'a pas beaucoup d'argent elle a mon frère et moi qui veulent des activités... Je suis un ado et j'ai besoin de bouger souvent...

Là, comprenez-vous, je suis devenu tout mou en dedans, je me suis tâté pour remercier le ciel auquel je ne crois pas de m'avoir fait tomber dans une famille où personne ne me tripotait, où mes parents étaient imparfaits, mais parfaitement aptes à m'aimer, où il y avait de l'argent pour m'acheter une paire de patins par année...

J'ai contacté la Fondation : 

« Avez-vous d'autres lettres comme celle-là ?

- Oui.

- Ben, je veux les lire. »

Ils ont dit oui et ils m'ont confié une chemise rose dans laquelle il y avait des dizaines de petits mots écrits à la main par des enfants, par des parents.

Prenez ça comme des cartes postales provenant de la vraie vie.

Merci de m'avoir donné l'opportunité d'avoir une sortie au Lazer quest. C'est pas tous les jeunes qui peuvent vivre cette activité alors je vous remercie encore une fois.

- S.

Voici un mot de remerciement pour m'avoir aidé à financer mon projet de modification de tatouage lié aux gangs de rue. Ce geste fut apprécié et m'a fait réaliser que j'étais encouragé dans mes démarches. Aujourd'hui je vais au cégep en techniques d'architecture. Je suis impliqué et motivé. J'ai l'intention de demander une révision de peine dans les jours qui suivent afin de demander une remise en liberté début novembre.

- S.

Sur une grande carte bleue : 

Merci pour les beaux vélos !

Sur la carte, il y a des autocollants de vélos.

Sous les vélos, ils ont signé : Les gars de l'Unité X

Les unités sont les pavillons où les enfants vivent sous la supervision d'éducateurs.

La danse me permet de sortir du foyer et ça me fait bouger, j'apprends plusieurs choses dans cette activité. Je vous remercie du fond de mon coeur.

- C.

J'avais un projet de finir mon secondaire 3 et aller faire un DEP en pose d'armatures de béton, mais cela fait beaucoup de dépenses et mes économies ne suffisaient pas. La Fondation m'a aidé en me donnant 500 $ avec lesquels j'ai pu payer mon cours, acheter mes bottes et je pourrai aussi acheter ma carte d'autobus. Un gros merci pour m'avoir aidé pour ma formation professionnelle.

- M.

Bonjour, mon nom est S.

Depuis deux ans, vous me permettez de vivre les meilleurs moments de ma vie. Cela est très gentil à vous de contribuer à mon football. Grâce à vous, je me suis construit un bon cercle d'amis, j'ai gagné deux trophées et le plus important, vous m'avez permis de m'accrocher à la vie et vouloir travailler mes difficultés.

Depuis que je pratique ce sport, mes notes ont remarquablement monté. Je prévois continuer à jouer cette année, pour ensuite aller au cégep du Vieux-Montréal. Je suis très anxieux pour la prochaine saison dont le paiement se fait au mois d'avril. Je n'ai pas d'argent pour payer cette année, c'est pourquoi je vous supplie d'accepter ma demande pour la dernière fois. Je tente de travailler, mais c'est très difficile de se trouver un travail, car en plus je dois étudier pour me diriger en secondaire 5.

L'année d'après, je vous promets que je paierai moi-même mon activité. J'aimerais pouvoir la payer moi-même mais c'est presque impossible pour cette saison. Finalement, je voulais vous dire merci de m'avoir donné la joie de vivre, merci de m'avoir donné la motivation à aller à l'école, de m'avoir donné un espoir. Merci de m'avoir motivé à arrêter de fumer pendant un an. Merci de m'avoir ouvert les portes qui me mèneront à un futur proche. J'espère du fond du coeur que ma dernière demande sera acceptée.

- S.

Je suis une finissante de l'école secondaire, une finissante qui a eu la chance d'avoir de l'aide pour ce qui est du bal des finissants. Cette soirée inoubliable que vous m'avez permis de vivre me remplit de joie. Je vivrai mes dernières heures d'étudiante en pensant très fort à vous. Je vous remercie pour l'ensemble des contributions que vous m'avez accordées : la danse, mon voyage, mon cheerleading. Ces moments de plaisir et de joie ont pu être vécus grâce à vous.

Je quitte les Centres jeunesse mais je ne vous quitterai pas de pensée. Vous resterez dans ma mémoire à jamais

- Signé, une D. heureuse et transformée

Bonjour, je vous remercie pour le lit parce qu'il est très chouette et confortable. Je vous donne un gros merci.

- E.

Merci à la Fondation du centre jeunesse de MTL de m'aider à payer ma carte Opus. Ça m'aide à aller à l'école. Car l'école pour moi c'est vraiment important et je voudrais avoir un bon avenir et en plus ça m'aide à acheter de la nourriture. Sans ma carte je ne pourrais pas aller à mes travaux communautaires régulièrement.

K.

Bonjour je m'appelle A. et j'aurais besoin d'argent pour ma fin d'année. J'ai persévéré de secondaire 1 à secondaire 5 en passant par des moments de profonde tristesse comme la séparation de moi et de ma famille. Maintenant, je suis tout seul pour affronter la vie avec le soutien de mes éducateurs préférés. Je vous remercie de m'avoir payé mon activité de boxe. Au début, je ne croyais pas que ça allait se concrétiser, mais avec votre aide, et celle de mon unité, j'ai finalement obtenu cette activité.

Sachez que grâce à vous, ma vie s'est énormément améliorée. Vous avez changé ma vie.

- A.

Je vous remercie pour la bourse que vous m'avez offerte et qui m'a permis d'aller à l'école de construction.

- T.

Et au bas de la feuille, sous les mots écrits par T., son éducatrice a ajouté : 

De plus, T. s'engage à donner au suivant en rendant service à une voisine.

Une petite main écrit, tout simplement : 

Merci pour les fournitures scolaires je vais les utiliser

- Sans signature.

Je vous remercie de m'avoir offert un don d'argent pour que je puisse acheter du linge. Sincèrement, j'étais bien heureux de pouvoir avoir fière allure. Je vais tout le temps avoir une pensée pour les gens qui offrent un aussi beau cadeau pour une personne qui a pu connaître la fierté grâce à vous.

- G.

Un formulaire d'une page. Titre : « Demande d'équipement de hockey »

Et il y a des espaces pour le prénom (A.), le sexe (M) et l'âge (9 ans) et le Milieu de vie (en foyer).

Question du formulaire : 

Pourquoi donner l'équipement à cet enfant-là ?

Réponse : A. est un sportif-né ! Il adore le sport et est doté d'un potentiel incroyable pour assimiler chaque discipline sportive. Recevoir cet équipement est une source de motivation pour lui à continuer à faire de grands efforts, tant à l'unité qu'à l'école.

Par-dessus le formulaire, on a collé une demi-page blanche marquée de huit mots immenses, qui couvrent tout l'espace, huit mots écrits par A. quand il a su la réponse de la Fondation : 

J'aime beaucoup jouer au hockey

Merci beaucoup

- A.

J'aimerais vous remercier pour le don de 100 $ que vous avez donné pour que je puisse me procurer la poussette pour ma fille N. De toute la famille

- Et sous ces mots, les noms de tous les membres de la famille, père, mère, quatre enfants.

Je vous remercie pour le super porte-bébé il est très utile pour moi pour ma chère petite fille S. Il lui apporte un meilleur confort et pour moi me facilite la tâche pour mes déplacements dans la maison de thérapie. Je vous remercie énormément car ma fille est très précieuse à mes yeux et à mon coeur. Vous m'apportez du soutien et m'encouragez à cheminer dans ma thérapie de Portage Mère Enfant.

- L.

Mon nom est J. j'ai 16 ans et je suis en centre jeunesse. Je vous écris cette lettre pour vous dire un grand merci par rapport à ce que vous avez fait pour moi, vous m'avez permis de me procurer la paire de chaussures de soccer dont j'avais besoin pour m'inscrire et pouvoir jouer tout l'été.

Votre écoute et votre accueil sont d'une grande chaleurosité et j'aimerais encore une fois vous dire un grand merci !

- J.

(Note du chroniqueur : je décrète que « chaleurosité » est désormais un mot admis de la langue française.)

Je voudrais vous remercier pour les cadeaux de Noël. Je me suis vraiment sentie spéciale pendant des années.

Merci !

- A.

Message d'une mère : 

Nous tenons à vous remercier. Nos enfants adorent leurs nouveaux lits et ont plus d'espace pour jouer.

Je voudrais vous remercier pour le don d'argent que vous m'avez remis. Cela a vraiment aidé ma maman et moi pour pouvoir me déplacer à l'école et sauver un peu d'argent du portefeuille de ma mère. Nous sommes très reconnaissantes elle et moi.

- L.

Je ne sais pas pourquoi j'ai voulu faire une chronique avec ces remerciements.

Peut-être que ça vient d'une certitude que j'ai : tomber dans une « bonne » famille est la première et la plus grande des chances dans la vie. Sinon, bonjour, la résilience.

Mais je trouve aussi que nos médias sont trop souvent monopolisés par l'actualité formatée par les porte-parole, par les politiciens, par les professionnels de la communication... Untel a déclaré ceci... L'opposition a dénoncé telle patente... Il y aura un Sommet Machin la semaine prochaine... Le PM a entamé hier un voyage de trois jours au Zimbabwe et...

Et il y a beaucoup d'événements dans l'actualité, mais finalement pas beaucoup de vie (des morts, mets-en, par contre)... Mais juste la vie, la vie sans grands titres ?

Pas tant que ça.

Peut-être que la vie, ce n'est pas d'actualité ?

Et les petits mots que vous avez lus, ces mots de personnes qui n'ont pas tiré le billet gagnant à Loto-Destinée, je trouvais juste que c'est ça, de la vie, dans tout ce qu'elle a de beau, de rassurant et de désespérant à la fois. Ni tout à fait belle ni tout à fait laide...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer