Nos intégristes à nous

Durant son séjour aux États-Unis, le pape François... (PHOTO TONY GENTILE, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Durant son séjour aux États-Unis, le pape François a rencontré en catimini Kim Davis, la fonctionnaire municipale du Kentucky, qui a refusé de délivrer des permis de mariage aux couples de même sexe.

PHOTO TONY GENTILE, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Collectivement, nous avons cliqué « J'aime » devant ce pape François moins coincé que ses deux prédécesseurs, qui lave les pieds de prisonnières et de sidéens. Pape conciliant qui dit au sujet des homosexuels : « Qui suis-je pour juger ? »

Time en a fait son homme de l'année 2013, le Rolling Stone a mis sa photo à la une, frappée des mots « Les temps changent ».

Rock Star Pope, souriant successeur de saint Pierre.

Et qu'a fait François lors de sa visite aux États-Unis ?

En catimini, il a reçu Kim Davis en audience. Kim Davis est cette fonctionnaire municipale du Kentucky qui est devenue la Jeanne d'Arc de la droite religieuse, après avoir refusé de délivrer des permis de mariage aux couples de même sexe. En parfaite contravention de la décision de la Cour suprême des États-Unis.

Mme Davis correspond en tous points à la définition d'une personne homophobe. Ceux qui l'ont appuyée sont des homophobes patentés, Mike Huckabee en tête. Et c'est à cette personne que le pape François aurait dit - dixit Mme Davis : « Merci pour votre courage ! » 

Vous le comprenez, le marketing papal ?

Le même marketing que tous les autres, au fond. Le même marketing que celui qui te fait soudainement découvrir que le yogourt grec, c'est bien meilleur que le yogourt tout court. C'est le vernis qui maquille la réalité. Et le pape qui tient des propos en public conciliants envers les homosexuels, c'est trompeur comme les pubs d'Exxon Mobile pour l'environnement.

Ce pape-là est comme ses prédécesseurs : il gouverne une Église revancharde et brutale, qui combat encore officiellement l'avortement, la contraception et les efforts législatifs encadrant le suicide médicalement assisté pour les malades en phase terminale.

Je vous l'accorde, il est plus souriant que Benoît XVI. Ça fait de meilleures couvertures de magazines.

Les émissaires du pape François au Québec sont de la même étoffe. Les évêques québécois actuels ne sont pas aussi baveux que Mgr Marc Ouellet quand il sévissait ici, leurs mots sont moins durs, mais ils sont tout aussi déconnectés que pouvait l'être Mgr Ouellet, qui, rappelons-le, prêchait qu'une femme victime de viol ne devrait pas se faire avorter, entre autres certitudes moyenâgeuses.

Mercredi, Kathleen Lévesque éventait dans La Presse le plan de l'Assemblée des évêques catholiques du Québec pour guider les catholiques - notamment ceux oeuvrant en santé - qui veulent faire échec aux dispositions de l'aide médicale à mourir, qui entreront en vigueur en décembre.

Étaient cités dans ce papier Mgrs Christian Lépine, archevêque de Montréal, Cyprien Lacroix, archevêque de Québec, et Paul Lortie, évêque de Mont-Laurier et président de l'Assemblée.

Christian Lépine, au sujet de la loi québécoise sur l'aide médicale à mourir, qui a fait écho à un solide consensus sur la question : « Au bout du compte, la vie est plus grande que la loi. »

Ce que Mgr Lépine dit, c'est qu'il se fiche de la séparation de l'État et de l'Église. Une loi votée par les représentants élus des Québécois, en phase totale avec le consensus sur l'aide à mourir, est ouvertement combattue par lui et les autres officiels de l'Église québécoise. C'est noté.

Imaginez que les paroles soient sorties de la bouche de quelque imam. Imaginez les tribunes téléphoniques, les unes hystériques et les mots durs de Denis Coderre, qui a condamné cet imam excité, l'hiver dernier.

Mais Mgr Lépine est un catholique, issu de « notre » religion, celle de la majorité, et en conséquence, il a droit à une sorte d'accommodement raisonnable dans nos indignations collectives : il n'est ainsi pas traité comme l'intégriste qu'il est. Au contraire, il sera accueilli avec un certain respect.

L'exemple vient d'en haut. La Cour suprême des États-Unis a rendu le mariage des couples de même sexe légal aux États-Unis, mais ça n'a pas empêché le patron de messeigneurs Lépine, Lortie et Lacroix de donner à l'homophobe Kim Davis un chapelet qu'il venait de bénir.

Le cardinal Lacroix, lui, a fait écho à cette lubie des opposants à Mourir dans la dignité, qui chuchotent indignement que l'État est favorable au suicide médicalement assisté - et librement consenti - pour des questions de... rigueur budgétaire. Une folie : l'État voudrait vous tuer en douce pour épargner sur les soins de santé. Oh, Mgr Lacroix n'a pas dit que cela était vrai, non, je vous ai dit qu'ils sont très polis, ces ensoutanés-là... Il dit plutôt que c'est ce que les gens disent : « Ça court dans les rues », a-t-il déclaré à Kathleen, et on devine bien que ce n'est pas lui qui donnera un croc-en-jambe à la rumeur pour qu'elle cesse de courir. Au contraire, il a un peu d'EPO pour la rumeur.

Si on vivait dans la société laïque que vous idéalisez quand vous capotez sur une poignée de femmes qui portent le niqab aux cérémonies de prestation de serment, chers lecteurs, les évêques québécois seraient dénoncés vertement pour ce combat contre une loi votée par les élus du Québec, dénoncés comme des intégristes.

Si on vivait dans une société laïque, l'État cesserait aussi d'accorder des congés fiscaux aux lieux de culte et pour la pratique du culte, qu'il soit catholique, musulman ou raëlien, un cadeau de 100 millions par année pour vénérer des amis imaginaires de toutes sortes*.

Mais on ne vit pas dans cette société laïque, nous sommes des catho-laïques. La laïcité, c'est notre marketing intérieur à nous, Québécois, quand il est question de religion. Ce sont les religions des « autres » qui nous irritent, jamais celle qui est portée par les intégristes comme les Lacroix, Lépine et Lortie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer