Exclusif

| Commenter Commentaires (3)

Nathalie, la mise en demeure

Anne Gibeault a été obligée de retirer la... (Photo: fournie par Anne Gibeault)

Agrandir

Anne Gibeault a été obligée de retirer la chanson Nathalie de son site, mais pas son clip dénonçant les politiques homophobes de Vladimir Poutine.

Photo: fournie par Anne Gibeault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À l'origine, le guide avait les cheveux roux et portait le prénom de Natasha. Mais Gilbert Bécaud n'y croyait pas. Il trouvait ridicule cette chanson sur un touriste en visite à Moscou qui tombe amoureux de son guide. Devant ses réticences, son complice Pierre Delanoë a sorti l'artillerie lourde et un nouveau couplet: «La place Rouge était vide, devant moi marchait Nathalie, mon guide». Gilbert Bécaud a tendu l'oreille. C'était en 1964. Le reste appartient à l'Histoire.

Or, l'Histoire, ces jours-ci, connaît des rebondissements un peu amers. Vous vous souvenez du clip Nathalie en Russie? Lancé pendant les Jeux olympiques de Sotchi par Anne Gibeault, une productrice de jeux vidéo chez Ubisoft, à Montréal, le clip était un pied de nez musical aux politiques homophobes de Poutine.

On y voyait une joyeuse bande de gais, de lesbiennes et d'hétéros s'embrasser à pleine bouche et danser avec des masques de Poutine au visage, sur l'air de Nathalie, le classique de Gilbert Bécaud et de Pierre Delanoë, arrangé en version dance.

Les gens sensibles à la cause pouvaient acheter la chanson pour 99 cents ou encore commander un t-shirt avec l'inscription Nathalie en Russie, avec l'assurance que les profits seraient versés à un collectif d'avocats russes qui défendent les droits de la personne.

En principe, tout était réglé avec la maison Universal, qui avait cédé les droits de la chanson pour un an sur YouTube pour une centaine de dollars.

En réalité, Universal avait oublié de prévenir Gaya Bécaud, le fils du chanteur, nommé par son père héritier moral des chansons paternelles. Or, dès que Gaya Bécaud a eu vent de l'affaire par des amis québécois et, surtout, dès qu'il a visionné le clip, les problèmes ont commencé.

Gaya Bécaud s'est plaint à Universal, qui a envoyé une mise en demeure à la productrice Anne Gibeault pour qu'elle cesse de diffuser la chanson.

Comme la productrice avait un contrat en bonne et due forme, Universal a cherché une faille et l'a trouvée. Un couplet de la chanson originale a été coupé dans la nouvelle version, ouvrant une brèche pour non-respect de l'intégrité de l'oeuvre.

Anne Gibeault a donc été obligée de retirer temporairement la chanson Nathalie de son site, mais pas le clip. Elle songe à enregistrer une version a capella de Nathalie avec tous ses couplets, ce qui en principe lèverait la mise en demeure.

Quant à Gaya Bécaud, réalisateur de films publicitaires pour des produits de luxe comme Gherlain, je l'ai joint hier en France par téléphone pour lui demander pourquoi il était contre le clip Nathalie en Russie.

«Parce que les images ne correspondent absolument pas à la chanson originale, et que cette chanson emblématique qui est connue à travers le monde n'a jamais été associée à aucune cause, tout comme mon père au demeurant. Gilbert Bécaud n'a jamais appuyé aucune cause, et ce n'est pas aujourd'hui, alors qu'il est mort, qu'il va commencer.»

Gaya Bécaud m'a répété à quelques reprises qu'il n'avait rien contre les gais et les lesbiennes. Mais n'est-ce pas les images des gais et des lesbiennes qui font problème?

«Oui, a-t-il répondu, parce que ce sont des images très agressives qui risquent de choquer le public de Gilbert Bécaud, pour qui cette chanson était une chanson d'amour et rien d'autre. Les chansons de Gilbert Bécaud n'ont pas à être détournées au nom d'une cause, que ce soit la cause des gais, celle de la lutte contre le cancer ou n'importe quelle cause politique!»

Nathalie n'était peut-être pas un hymne politique, mais la chanson a contribué à changer la perception que les Occidentaux avaient des Russes, à l'époque.

Les Russes, eux-mêmes, ont beaucoup apprécié la chanson de Bécaud. En 1999, ils ont même inauguré un café Pouchkine en son honneur. Les choses ont bien changé, depuis.

Aujourd'hui, si Bécaud et Delanoë composaient une chanson sur la Russie, Nathalie ne serait plus guide, mais avocate. Au lieu de se promener sur la place Rouge, elle enverrait des mises en demeure. Peut-être même qu'elle le ferait au nom de Vladimir Poutine...




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Nathalie Petrowski | Nathalie en Russie

    Nathalie Petrowski

    Nathalie en Russie

    Anne Gibeault a rencontré sa conjointe Nathalie il y a 12 ans. Ce n'était pas sur la place Rouge à Moscou, et Nathalie n'était pas son guide, comme... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer