Radio bis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mario Girard
La Presse

Vous avez été très nombreux à réagir à ma chronique de la semaine dernière sur la radio. J'y faisais le bilan de l'année sous forme d'abécédaire. Le moins que l'on puisse dire, c'est que vous aimez beaucoup ce médium. Vous l'aimez, mais vous ne vous gênez pas pour exprimer vos impressions sur les animateurs qui entrent dans votre maison tous les jours.

On a toujours dit de la radio qu'elle est le média qui crée la relation la plus intime avec son public. C'est vrai. Vos commentaires contiennent beaucoup d'émotion. On dit aussi qu'on ne peut pas mentir à la radio. Tout paraît, transparaît. C'est vrai. Vos impressions sont nettes, tranchantes. « Lui, je ne suis pas capable. Il sonne faux ! », a écrit une lectrice au sujet d'un animateur.

Tout en appréciant ce bilan, vous avez tenu à ajouter votre grain de sel. Plusieurs fans de Plus on est de fous, plus on lit ! m'ont écrit leur amour pour cette émission littéraire diffusée sur ICI Première. Vous avez raison. J'ai déjà écrit tout le bien que je pensais de cette merveilleuse quotidienne dans une chronique antérieure.

J'ai eu droit à un tir groupé (et visiblement organisé) provenant des auditeurs de la nouvelle station de sports au 91,9FM. Je rassure les inconditionnels de sports, j'ai l'intention de revenir sur cette station lancée l'automne dernier dans une autre chronique.

Dans ce bilan, je disais en avoir marre de l'humour facile qu'on retrouve dans les émissions matinales et de fin d'après-midi de CKOI et Énergie. Dominique Arpin a réagi par l'entremise des réseaux sociaux. L'animateur rappelait que ses collaborateurs et lui avaient apporté des changements dans le contenu et le ton de l'émission. Il a raison. Nous l'avions remarqué. Je dis : tant mieux !

Il est temps que la radio privée, qui dispose de moyens, montre qu'elle est capable de présenter du contenu original et solide. Le 98,5FM atteint très bien cet objectif.

Vous avez aussi tenu à me dire que vous aimez Catherine Perrin et Monique Giroux. Vous défendez Les éclaireurs. Vous adorez À la semaine prochaine au point de faire des imitations de M. Shipping. Vous aimez Bien dans son assiette. Vous mettez un mur de pierres entre la radio publique et la radio privée. « Les publicités, ça m'énaaaarve », me dit une lectrice. Un amateur de musique rétro me dit qu'à la lettre C, j'aurais dû mettre C'est si bon, avec Claude Saucier, sur Espace Musique. Un autre amateur de jazz déplore la mort de Radio Jazz dans une ville qui se dit jazz.

Les journaux et les télévisions d'ici se font concurrencer depuis fort longtemps par d'autres médias internationaux. La radio était protégée contre cela. Avec les nouvelles technologies, cela est terminé. Des lecteurs m'ont dit qu'ils écoutent des radios européennes, de France et d'Angleterre : la BBC, Radio France, Fip Radio, etc.

Bref, vous aviez beaucoup de choses à dire sur ces « amis » qui entrent dans votre maison tous les jours. Et maintenant, vous allez continuer à vous chamailler avec eux dans votre cuisine. Vous allez leur fermer le clapet quand vous serez fâchés. Le temps passera, et vous leur pardonnerez leurs bêtises. L'amitié est ainsi faite. La radio est ainsi faite.

Un James Bond Québécois

Tant qu'à faire un retour en arrière, je reviens sur le successeur de Daniel Craig dans le rôle de James Bond. Il y a une semaine, je vous parlais du « débat » qui a lieu autour de celui (ou celle) qui devrait reprendre le rôle du célèbre agent 007. Avec humour, je précisais que tous les acteurs qui ont campé ce personnage provenaient d'un pays du Commonwealth. Or, comme le Canada en fait partie, je disais que nous pouvions espérer voir un jour un Québécois dans la peau de Bond.

Comme vous ne manquez pas d'imagination, vous avez été très nombreux à me faire part de vos suggestions. Selon vous, Guillaume Lemay-Thivierge ferait un excellent James Bond. L'acteur arrive bon premier dans vos votes. Il pourrait faire ses propres cascades, m'ont dit plusieurs lecteurs.

Celui qui arrive deuxième est François Arnaud, un acteur qui connaît une carrière internationale depuis son rôle dans The Borgias. Plusieurs lecteurs ont également suggéré Yannick Bisson, un autre acteur québécois connu à l'international pour son personnage de l'inspecteur William Murdoch.

Enfin, les noms de Roy Dupuis, Serge Dupire, Éric Bruneau, Martin Laroche, Sébastien Ricard, Stéphane Gagnon, Benoit Gouin, Jean-Nicolas Verreault, Marc-André Grondin, Patrice Godin, Patrice Robitaille, Roch Voisine, Sébastien Delorme, Patrick Hivon, Patrick Labbé et James Hyndman sont revenus plusieurs fois.

Quelques petits rigolos ont soumis les noms de Guy A. Lepage et Marc Labrèche. Il y a même quelqu'un qui a suggéré Justin Trudeau. Quoique... à bien y penser !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer