Julie Snyder ressuscite Occupation double à V

Pour les fans de téléréalité (salut !), la résurrection d'Occupation... (Photo La Presse)

Agrandir

Photo La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour les fans de téléréalité (salut !), la résurrection d'Occupation double chez V équivaut au déballage d'un premier cadeau de Noël. Sans blague. Pour les grinchs (bouh !), le retour de ce feuilleton-savon dopé aux amourettes de voyage représente, ni plus ni moins, l'un des sept signes annonciateurs de l'apocalypse télévisuelle.

Julie Snyder fait le saut chez V à... (Photo Olivier PontBriand, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Julie Snyder fait le saut chez V à titre de productrice. Pour annoncer la résurrection d'Occupation double, elle était entourée de Luc Doyon, chef de l'exploitation chez V, et de Maxime Rémillard, grand patron du Groupe V Média.

Photo Olivier PontBriand, La Presse

Oublions les râleurs et ne boudons pas nos plaisirs, coupables ou assumés. D'autant plus que V promet d'injecter encore plus d'argent que TVA dans cette 11saison d'Occupation double, dont la diffusion s'enclenchera en octobre 2017. Aucun animateur ou animatrice n'a été encore confirmé.

Deux vedettes se partageront vraisemblablement la tâche, car V relaiera quatre émissions quotidiennes de 30 minutes en semaine, en plus du traditionnel spectacle d'élimination de 90 minutes, qui pourrait atterrir le dimanche soir contre les gros canons de TVA (La voix junior, qui reviendra en 2017, selon des sources bien branchées) et de Radio-Canada (Tout le monde en parle).

V sauterait ainsi, après une longue absence, dans le ring dominical du combat des cotes d'écoute. Et ça risque de fonctionner, notamment auprès des plus jeunes, si les participants provoquent des drames de coeur ou des chicanes épiques.

Julie Snyder, qui détient les droits d'Occupation double, qu'elle a rachetés à Éric Salvail, supervisera l'orchestration de cette coûteuse production. Non, elle ne l'animera pas. Et pas question de retourner à Terrebonne, comme à l'époque d'Éric-les-pectoraux : les célibataires les plus tatoués/musclés/gonflés du Québec exerceront leurs rapprochements dans une destination exotique, qui n'a pas encore été déterminée. Les rumeurs évoquent déjà Bora Bora.

Le concept original ne bougera pas trop avec les maisons luxueuses, le jeu de la bouteille, l'enveloppe rouge fatale et les escapades en sol étranger. « Nous allons remanier et réimaginer le format sans le dénaturer », précise Julie Snyder, dont la société Productions J reprendra officiellement du service en télévision avec Occupation double.

Comme la téléréalité n'est pas admissible à du financement du gouvernement provincial, la démone peut exercer ses fonctions de productrice sans obstacle. Fin de la parenthèse technique.

La bande-annonce des 10 saisons d'Occupation double regorge de moments qui ont fait jaser ses 2 millions de fans, dont les déclarations à la Roméo et Juliette entre Chrystina et Dany, la pauvre Nancy qui a largué et repris Georges-Olivier en pleine finale de 2011, les crises de larmes d'Isabelle G., les pétages de coche de Laurie Doucet, les explications douteuses de Kaled, la présence de Jimmy le danseur du 281, de même que la jolie romance entre Hubert et Andréanne.

La nouvelle mouture d'Occupation double accotera-t-elle les éditions précédentes ? « Rien ne va nous arrêter. On aime ça, faire exploser les limites », répond Julie Snyder.

Tout de suite après tous les épisodes quotidiens relayés par V, MusiquePlus diffusera l'équivalent de L'antichambre à RDS pour discuter des derniers revirements.

L'investissement du Groupe V Média dans cette émission est colossal. Selon Maxime Rémillard, grand patron de l'entreprise, il s'agit de « la plus grosse acquisition depuis la naissance de V ». Luc Doyon, chef de l'exploitation chez V, prédit un « hit majeur » pour Occupation double 11.

Julie Snyder a eu droit à un traitement de reine, hier midi, pour ce grand dévoilement. Tout l'état-major de V, en costume et cravate, multipliait les révérences devant cette actrice importante du showbiz québécois.

Selon mes espions, Julie a toujours un projet sur le feu comme animatrice à Radio-Canada. Mais rien ne presse, me dit-on. C'est quelque chose de très différent par rapport à ce qu'elle a accompli dans le passé.

Cet automne, Julie Snyder a offert à TVA de raviver Occupation double et Star Académie. La chaîne principale de Québecor a écarté les deux propositions. L'animatrice et productrice admet ne pas trop savoir pourquoi. « Ce n'est vraiment pas clair. Je ne pense pas qu'il y avait de raison officielle », dit-elle.

Occupation double a été acheté par Endemol France et une vente a récemment été conclue avec une « importante société américaine », dont l'identité demeure secrète en vertu d'une entente de confidentialité.

Quant à sa séparation très publique d'avec Pierre Karl Péladeau, Julie Snyder ne l'a pas évoquée, sauf à la blague, en glissant : « Je suis célibataire... et presque toute nue ! » 

Ça coûte cher, de bons avocats.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer