Moyennes prémonitions

Marc Messier, Pascale Bussières, Benoît Gouin et Lucie... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE)

Agrandir

Marc Messier, Pascale Bussières, Benoît Gouin et Lucie Laurier se donnent la réplique dans la série fantastique Prémonitions.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ça y est, me voici de retour au poste (de télévision). Et comme vous, l'utilisation abusive du mot «rentrée» me fait virer de la même couleur que l'eau de la piscine olympique, alors nous n'en abuserons pas, d'accord? Le Hulk Dumas fâché, ce sera pour la prochaine fois, merci.

Sinon, vous passez un bel été? Personne ne se plaindra de cette météo splendide. Mais pour ceux qui s'ennuient de leurs programmes réguliers, une première nouveauté québécoise s'amène sur AddikTV le jeudi 25 août à 22 h. C'est un thriller à saveur fantastique qui s'appelle Prémonitions. On y suit l'étrange famille Jacob, dont chacun des membres possède un don surnaturel. La distribution cinq étoiles de Prémonitions réunit Pascale Bussières, Sophie Desmarais, Mikhail Ahooja, Benoît Gouin, Éric Bruneau et Marc Messier. Sur papier, ça frappe fort.

Est-ce que c'est bon? C'est moyen, malheureusement. Du moins, si je me fie aux deux premiers épisodes - sur un total de dix - visionnés hier.

La présentation de ce clan «hors du commun», des sorciers de notre époque moderne, est cahoteuse et l'intrigue demeure au neutre longtemps. Par exemple, un personnage principal reste dans le coma pendant un épisode au complet sans aucune forme de suspense: on sait très bien qu'il ou elle ne mourra pas.

Et après les deux premières heures, on ne comprend toujours pas qui menace les Jacob, d'où viennent leurs puissants pouvoirs ou qui leur souhaite autant de mal. Le syndrome Netflix du «ça devient bon plus tard» aurait-il contaminé Prémonitions?

Le vrai vilain de l'histoire, campé par Marc Messier, ne débarque qu'au troisième épisode. C'est un peu tard, d'autant plus qu'un autre méchant à tendance douchebag (Éric Bruneau) nous entraîne sur une fausse piste. 

L'idée de base de cette télésérie, qui rappelle Heroes, est cependant séduisante. La matriarche Clara Jacob (Pascale Bussières) voit dans l'avenir et se sert de ses visions pour mener une florissante carrière de joueuse de poker. Ses deux jumeaux Lili et Arnaud, interprétés par Sophie Desmarais et Mikhail Ahooja, possèdent également des dons particuliers: Lili envoûte les gens en plantant son regard dans le leur, comme dans True Blood, tandis qu'Arnaud lit dans les pensées des autres, qu'il peut aussi effacer.

Chacun des protagonistes maîtrise plus ou moins bien ses forces magiques. Mis en veilleuse ou surutilisés, leurs pouvoirs déclenchent une panoplie d'effets secondaires non désirés. Je vous le précise, car ce n'est pas clair dans le scénario.

Au quotidien, les Jacob ne portent pas de capes de superhéros et se fondent dans la masse anonyme de Montréal.

Comme Prémonitions ne se vautre pas dans les effets spéciaux à gros budgets, tout repose sur l'ambiance angoissante et la musique inquiétante, parfois trop insistante.

À la réalisation, Charles-Olivier Michaud (Boomerang) a accompli un boulot remarquable. Sa série en teintes de bleu-gris est magnifique et son esprit évoque celui des Revenants, notamment en raison de la présence du barrage. Ce qu'il manque? De la clarté, du rythme et de la concision.

Comme AddikTV sera débrouillée du 22 août au 12 septembre, vous aurez trois épisodes de Prémonitions pour vous faire votre propre tête.

Cinq incontournables d'AddikTV

Mr. Robot (saison 1)

Techno-thriller sur l'univers souterrain des pirates informatiques, qui a raflé un Golden Globe l'hiver dernier. Le comédien principal, Rami Malek, qui éclipse Christian Slater, vous jettera par terre. Bref, une excellente série, qui commence le mardi 11 octobre à 21 h.

Blindspot: mémoire tatouée (saison 1)

Gros succès à NBC ce printemps. Une femme ayant perdu la mémoire se réveille le corps recouvert de tatouages, des dessins qui serviront au FBI pour résoudre un crime. L'acteur québécois François Arnaud y apparaît vers la fin. Début : le mercredi 24 août à 22 h.

Suits: Les deux font la paire (saison 5)

Une de mes séries d'avocats préférées. L'étau se resserre autour de Harvey Specter et Mike Ross, dont les secrets remontent dangereusement à la surface. Et Louis réussit l'impossible: avoir l'efficace Donna comme bras droit. L'action au cabinet de l'impériale Jessica Pearson reprend le mercredi 24 août à 20 h.

Opérations narcos (saison 1)

Série documentaire québécoise qui téléportera les téléspectateurs dans les coulisses d'enquêtes, grosses comme petites, sur le commerce illégal de drogues. Le comédien Luis Oliva enfile ici le chapeau de réalisateur. À partir du mercredi 2 novembre à 21 h.

Mensonges, la suite

L'auteur Gilles Desjardins a finalement déposé un plan pour une éventuelle quatrième saison de cette captivante série policière. Le feu vert n'a toutefois pas encore été donné par AddikTV. Mais comme le troisième chapitre s'est conclu sur un gros punch, on imagine que notre trio d'enquêteurs favori reprendra du service rapidement. Faisons de la pression!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer