Gino ou Jon Snow ?

Le visage ensanglanté de Jon Snow se retrouve sur... (image fournie par hbo)

Agrandir

Le visage ensanglanté de Jon Snow se retrouve sur les affiches promotionnelles de la sixième saison de Game of Thrones, nourrissant les rumeurs quant au sort du personnage.

image fournie par hbo

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Cela fait pratiquement un an que j'attends, comme Pénélope dans la mythologie grecque, ce moment télévisuel épique, que je compte les dodos me séparant de cet événement grandiose qui marquera le petit écran à tout jamais.

Personne ne sortira indemne de cette émission immensément populaire, qui suscite les hypothèses les plus farfelues depuis plusieurs mois déjà.

Demain soir, le suspense tirera enfin à sa fin. Et j'ai de la difficulté à me gérer tellement c'est gros, tellement c'est énervant. Est-ce que Gino Chouinard, Denis Lévesque, Dave Morissette et Sophie Thibault vont gagner des trophées Artis ?

Bon, mauvaise blague ici. Je parle bien sûr du retour triomphal de la sixième saison de Game of Thrones sur HBO Canada. C'est à 21 h demain - le 27 juin sur Super Écran - et c'est probablement l'épisode dont les critiques ont le plus parlé, sans jamais l'avoir visionné.

Afin de prévenir de potentielles fuites gênantes, insérez ici un gag de sous-vêtement discret offrant une protection maximale, HBO a refusé de montrer aux journalistes les premières heures de sa série vedette, adulée partout sur la planète.

Et pour la première fois dans la fascinante histoire de Game of Thrones, les réponses aux questions qui tarabustent les millions de fans ne se trouvent plus dans les livres touffus de George R. R. Martin. Eh oui, la fantastique télésérie a officiellement pris de l'avance sur les bouquins de l'auteur américain de 67 ans, dont la série dérive.

À l'image des dragons de la tenace Daenerys Targaryen, l'émission phare de HBO s'affranchit de ses attaches littéraires et vole presque de ses propres ailes, ce qui pourrait déboucher sur une fournée d'épisodes encore plus fertiles en rebondissements choquants.

J'active ici l'alerte au divulgâcheur pour ceux et celles qui traînent de la patte dans leur séjour touristique au royaume des Sept Couronnes. Alors, est-il vraiment mort, notre brave Jon Snow (Kit Harington) à bouclettes ? J'ai lu toutes les théories à ce sujet. Oui, car l'acteur britannique a fait couper sa belle tignasse, ce que son contrat lui interdisait tant qu'il incarnerait le fils bâtard de Ned Stark. Non, car Kit Harington aurait été vu sur un des plateaux de tournage de Game of Thrones en Europe.

Autre indice que Jon Snow pourrait ressusciter : son visage ensanglanté placarde les affiches promotionnelles de Game of Thrones 6 commercialisées par HBO. La prêtresse rouge Melisandre pourrait-elle le ramener à la vie ? Jon se métamorphosera-t-il en Marcheur blanc ?

C'est très rare qu'une oeuvre de fiction déclenche autant de réactions enflammées. Le président américain Barack Obama y est tellement accro qu'il a demandé aux créateurs de lui livrer à l'avance les nouveaux chapitres à la Maison-Blanche. Impossible de dire non à l'homme le plus puissant du monde.

Cette sixième tranche tournera autour des femmes fortes de Westeros et d'Essos. Aux dernières nouvelles, Daenerys avait été enlevée par les Dothrakis, Cersei se remettait d'une méga-humiliation publique, Arya avait été punie (cécité !) pour le meurtre de Meryn Trant, Brienne avait enfin abandonné son poste de garde à Winterfell et Sansa tentait de fuir son époux psychopathe Ramsay Bolton.

Qui survivra ? Qui périra ? Aucune information n'a filtré, mais on sait tous qu'aucun personnage, même les plus adorés du public, n'est à l'abri d'une décapitation surprise ou d'un gobelet contenant un doux élixir infusé au poison.

Game of Thrones a éliminé, au fil des ans, des familles entières, dont celle de Ned Stark, sa femme Catelyn et leur fils Robb, qui formaient un des rares clans de « gentils » dans la série. L'an passé, l'adorable adolescente Shireen Baratheon a même a été brûlée vive par ses parents.

Heureusement, plusieurs vilains ont aussi été rayés de la carte, dont le jeune roi tyrannique Joffrey et son détestable grand-père Tywin Lannister.

À plus de 10 millions US l'épisode, Game of Thrones revendique le titre de la série la plus coûteuse de la télé américaine. C'est également la meilleure, au-delà du Mur et par-delà la mer étroite.

RETOUR AU VINYLE !

C'est mardi à 22 h que Super Écran amorce la diffusion de Vinyl, un autre produit d'époque luxueux manufacturé par HBO. Nous sommes en 1973, dans l'industrie du disque à New York. La distribution, les costumes, la musique et la reconstitution historique : le contenant de Vinyl est magnifique. Par contre, le contenu mériterait d'être resserré. Le premier épisode, réalisé par Martin Scorsese, est un long vidéoclip un peu vide. Résisterez-vous à la tentation d'enfoncer la touche « avance rapide » de la télécommande ?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer