Avoir hâte à l'automne. Pour vrai.

Les principaux artisans de la nouvelle série Feux: Daniel... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

Les principaux artisans de la nouvelle série Feux: Daniel Brière, Maude Guérin, Camille Felton, Alexandre Goyette et Fanny Mallette

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les annonces concernant de nouvelles téléséries québécoises bourrées de potentiel s'empilent à un rythme essoufflant depuis quelques semaines déjà. À un point tel que j'ai vraiment hâte à l'automne - peut-on sauter par-dessus l'été 2016? - pour dévorer, décortiquer et analyser toutes ces émissions fraîchement assemblées.

Pour la saison prochaine, TVA a programmé le suspense à revirements L'imposteur, qu'incarnera l'énigmatique Marc-André Grondin. À l'horaire de la chaîne de Québecor Média, il y aura également le téléroman L'échappée avec Julie Perreault, de même que L'heure bleue, une série dramatique tricotée autour de Céline Bonnier, sans oublier Blue Moon 2 sur le Club illico, bien sûr.

À Radio-Canada, place à la comédie Les Simone, un trio de jeunes Y campées par Anne-Élisabeth Bossé, Marie-Ève Perron et Rachel Graton. Autres productions comiques de la SRC en chantier: Lâcher prise d'Isabelle Langlois, qui réunira Sophie Cadieux et Sylvie Léonard, ainsi que Trop avec Évelyne Brochu, Virginie Fortin, Éric Bruneau et Pierre-Yves Cardinal.

Et comment ne pas espérer le meilleur du thriller Fatale-Station de Stéphane Bourguignon?

Sur cette pile déjà haute, il faut absolument déposer le drame psychologique Feux de l'auteur Serge Boucher, qui a aussi signé les excellentes productions Aveux et Apparences.

Comme son nom l'indique, Feux s'articulera autour d'un incendie ayant ravagé une résidence familiale à Rimouski, en 1982. À l'époque, Marc Lemaire avait 8 ans. Sa maman a péri dans les flammes, qui ont détruit la maison peu de temps après le départ de la gardienne Claudine, une ado du coin. Mais qui a allumé le brasier et pourquoi? Mystère.

Plus de 30 ans après l'incident, Marc Lemaire (Alexandre Goyette), un courtier immobilier prospère, croisera, par hasard, le chemin de son ancienne gardienne Claudine Grenier (Maude Guérin), qu'il n'avait pas revue depuis le tragique évènement.

C'est ici que le passé rattrapera le présent des deux protagonistes. Marc vit en couple avec Mylène (Fanny Mallette). C'est un bon vivant, un résilient, un homme charmant.

Claudine dirige aujourd'hui le service des ressources humaines d'une importante firme montréalaise. Son mari électricien (Daniel Brière) et elle ont élevé deux beaux enfants. «Claudine est bien dans sa vie, dans son corps et dans sa tête. Elle a réussi», raconte le scénariste Serge Boucher.

La rencontre entre Marc et Claudine provoquera des étincelles.

«Il y a un aspect thriller dans les textes. Il y a une tension. Tu veux savoir ce qui va arriver, tu veux reconstruire le puzzle», estime le réalisateur Claude Desrosiers au sujet de Feux.

Valérie Blais incarnera Carole, la soeur mouton noir de Claudine, qui a hérité du mandat de s'occuper des parents (Louise Turcot et Michel Forget). Denis Bernard interprétera le père de Marc, un médecin devenu prêtre dans une église évangélique. Sylvie Léonard sera sa conjointe.

Isabelle Vincent deviendra Francine, une coiffeuse de la rue Saint-Hubert, et amie d'enfance de Claudine, dont le retour fera (encore) rebondir le récit.

Serge Boucher, fasciné par les rapports familiaux complexes, écrit probablement les dialogues les plus naturels et les plus réalistes de la télé québécoise. On jurerait entendre parler nos oncles ou nos tantes quand on s'assoit devant une de ses téléséries.

Alors, il arrive quand, cet automne? Mettons qu'on a beaucoup de trucs intéressants à l'agenda.

De garde 24/7, c'est reparti

Quels médecins renfileront leur sarrau pour la deuxième saison de la captivante docuréalité De garde 24/7, dont Télé-Québec a officiellement autorisé la mise en chantier la semaine dernière? Dans mon top 3 personnel, il y aurait l'interniste Chantal Vallée, la gynéco-obstétricienne Christine Alexander et l'urgentologue Laurent Boisvert.

Si nous étions à La voix, je voterais pour ce trio sans hésiter une nanoseconde. Par contre, la douzaine de docteurs que les caméras ont talonnés dans la première année ne seront pas tous rappelés pour un autre quart de travail. Comme De garde 24/7 suivra maintenant des infirmières ou des inhalothérapeutes, il faudra retirer des premiers rôles aux médecins. Bien hâte de découvrir qui restera, qui partira, mais ne touchez pas à la Dre Vallée, OK?

«C'est une demande des téléspectateurs d'intégrer d'autres professions et de montrer les équipes qui entourent les médecins. Nous allons élargir nos horizons», détaille la productrice au contenu de De garde 24/7, Nadia Ruel, de chez Avanti.

L'hôpital Charles-Le Moyne, sur la Rive-Sud de Montréal, demeure le lieu de tournage principal. Les équipes de production y débarqueront fin mai, début juin, et Télé-Québec programmera les nouveaux épisodes à l'hiver 2017. De garde 24/7 a été un de mes gros coups de coeur de l'automne dernier. De la télé intelligente, émouvante, stressante et divertissante.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer