Les insomniaques ne s'amusent plus

Photo du plateau de Voyance direct prise en... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK)

Agrandir

Photo du plateau de Voyance direct prise en août dernier.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les émissions de clairvoyance, relayées aux heures creuses de la nuit, accompagnent les insomniaques depuis des lunes. Comment pensez-vous que la trop heureuse JoJo Savard, avant de migrer sur YouTube, ait pu se décorer d'autant de beaux bijoux semi-précieux?

La chaîne V a cependant renouvelé le genre en extirpant du plus profond de l'univers astro-télévisuel le titre Voyance direct, qui nous illumine l'aura du jeudi au dimanche, entre minuit et 3 h 30. C'était complètement sauté avant les Fêtes, où deux télépathes, les jumeaux Hin, ont notamment prédit l'avenir en fixant une roche tombée du ciel, à Rimouski.

C'est tout aussi surréaliste depuis janvier, alors que l'animatrice habituelle Chanel Clément, qui a remis sa démission, a été remplacée par trois voyantes «professionnelles». Eh boboy! Pendant trois heures trente, ça jase de tarot doré, d'écriture automatique, de canalisation avec les archanges, de libération énergétique, de tirage de runes ou de l'oracle de Belline.

C'est tellement flyé que ça nous scotche, bien malgré nous, au petit écran, en pleine nuit.

La médium «multidisciplinaire» la plus célèbre de Voyance direct, la flamboyante Julie Leblanc, offre un spectacle fort divertissant, il faut l'avouer. Quasiment en transe devant la caméra, Julie joue du tambour amérindien ou frappe sa cloche de verre, en plus de pousser l'incantation divine après avoir dépoussiéré vos chakras. Son solo de bol tibétain, couplé à un puissant chant vibratoire, aurait séduit les quatre coachs de La voix, c'est écrit dans le ciel.

Très souvent, on se croirait dans un sketch psychotronique des Appendices. Mais non. Il y a vraiment des gens qui déboursent 3,49 $ la minute pour consulter Julie Leblanc et ses amis Donald, Mme Chantal, Ki-on ou Julissa.

«Tout se passe dans le coeur, c'est difficile à expliquer. Tout le monde a des ressentis différents», confie la médium Julie Leblanc, jointe à son domicile de Prévost, dans les Laurentides.

Voyance direct, inspirée de Psychic Today en Angleterre, a rangé jeux de cartes et cloches musicales depuis une semaine. Les astres annonceraient-ils un retrait des ondes de V? Le producteur et réalisateur de l'émission, Frédéric LaBrie, assure que l'éclipse n'est que temporaire. Voyance direct a quitté les studios de MusiquePlus pour s'installer dans ses propres locaux de l'avenue du Mont-Royal, en plein coeur du Plateau. Les pendules bougeront de nouveau en avril, une info que V refuse toutefois de confirmer.

Selon Frédéric LaBrie, entre 15 000 et 25 000 clients - il ne les appelle pas des téléspectateurs - regardent Voyance direct, majoritairement des femmes âgées de 35 à 55 ans.

Cette opération «boule de cristal» sur V ne ferait pas encore ses frais. «On est à 90 % rentable. On savait que la voyance avait mauvaise réputation et que ça serait difficile au début», remarque le réalisateur Frédéric LaBrie.

Chanel Clément, 25 ans, ne regrette pas son passage de quelques mois à Voyance direct, même si l'émission a été souvent ridiculisée - avec raison - sur les réseaux sociaux. «J'ai adoré l'expérience, mais mon coeur n'y était plus. Je suis une bonne thérapeute. J'aime aider les gens. J'y croyais profondément. Je ne suis pas une actrice et je n'ai jamais été une vendeuse. Je veux faire du bien aux gens, mais plus par la clairvoyance», explique-t-elle en entrevue.

C'est Chanel Clément qui a eu à dégeler les jumeaux Hin, totalement pétrifiés devant les caméras. Ils ont tellement été pourris qu'ils n'ont plus jamais été réinvités. Un beau gros malaise. Cette séquence est devenue virale à l'automne.

Chanel Clément rejette l'idée que ces infopubs déguisées en émissions de programmation régulière exploitent des gens vulnérables. Son producteur aussi. «Sur les 10 000 personnes qui ont appelé à Voyance direct, il y en a peut-être cinq qui avaient vraiment besoin d'aide psychologique», indique Frédéric LaBrie.

Julie Leblanc, mère seule de quatre enfants, jure ne pas exploiter ses dons paranormaux pour s'enrichir. «Ce n'est pas facile pour le travailleur de lumière. Je ne suis pas là pour l'argent. Je ne gagne pas ma vie avec Voyance direct. Nos conditions ont été mal négociées», détaille-t-elle.

Oui, ça coûte cher de connaître son destin à Voyance direct, mais contrairement à L'instant gagnant, les règles sont claires: c'est 3,49 $ par minute. À vous, maintenant, de croire (ou non) aux dettes karmiques et aux lancements d'os de renard.

Enfin, Le clan 2!

Le plan de diffusion très confus de la minisérie Le clan de Joanne Arseneau a mélangé plusieurs téléspectateurs. Alors, voici une mise au point. La première saison, qui comprenait six épisodes, a été programmée en octobre et novembre sur l'antenne principale de Radio-Canada. Les six heures de la deuxième année débarqueront à ARTV à partir du mercredi 16 mars, à 22 h. Si vous n'êtes pas abonnés à cette chaîne culturelle, la SRC rediffusera Le clan 2 plus tard au printemps. Une autre mise au point s'imposera, j'en ai bien l'impression.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer