Mariloup sans Guillaume dans Trahison

Guillaume Lemay-Thivierge et Mariloup Wolfe devaient partager la... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Guillaume Lemay-Thivierge et Mariloup Wolfe devaient partager la vedette dans la série Trahison, qui s'appelle maintenant Sur-Vie, mais à la suite de la rupture du couple, Guillaume Lemay-Thivierge a été écarté du projet.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Trahison à Séries +. Ruptures pour Radio-Canada. Décidément, les titres des téléséries sur lesquelles a planché Mariloup Wolfe dans les derniers mois ont été, comment dire, prémonitoires.

Pour rajouter une couche de désagrément à cette année cahoteuse, la vaillante IPL interprétée par Mariloup Wolfe dans Unité 9 a été noyée dans une cuvette des toilettes avant d'être abandonnée dans la baignoire, les poignets tailladés. Aïe.

Bref, la vie professionnelle et personnelle de Mariloup Wolfe - elle s'est séparée de son conjoint Guillaume Lemay-Thivierge à la mi-novembre - n'a pas été de tout repos.

D'autant plus que Guillaume et elle, qui ont eu deux garçons durant leur relation amoureuse de 14 ans, ont aussi tricoté des projets télé ensemble, dont la fameuse série Trahison à Séries +. Qu'adviendra-t-il de cette production de Fabienne Larouche où Mariloup Wolfe et Guillaume Lemay-Thivierge devaient incarner deux acteurs québécois sur le déclin et dont le mariage battait de l'aile?

J'ai obtenu la réponse. Mariloup Wolfe campera toujours l'héroïne de Trahison, qui dérive directement d'une idée qu'elle a soumise à la productrice Fabienne Larouche chez Aetios. C'est Guillaume Lemay-Thivierge qui disparaîtra de l'émission. Le rôle du conjoint fictif de Mariloup n'a pas encore été redistribué, le tournage de Trahison ne s'enclenchant qu'en juin.

Trahison, qui s'appelle maintenant Sur-Vie, raconte les déboires d'un couple de comédiens québécois hyper populaires - et à l'ego disproportionné - qui tentent le tout pour le tout à Hollywood. Hélas! les deux vedettes se casseront la margoulette, dilapideront leurs économies et rentreront de Los Angeles le caquet bien bas. Les producteurs d'ici les détesteront encore plus. Et leurs (anciens) fans les répudieront.

Solution pour redorer leur image publique? Participer à une téléréalité à la Survivor, avec tous les risques de dérapages médiatiques que cela comporte.

Malgré la dislocation du couple chouchou du Québec, pas question pour Séries + de larguer cette minisérie prometteuse de six heures signée par Martine D'Anjou (O'). «On ne tirera pas la plogue sur le projet parce que le couple n'est plus ensemble. L'idée venait de Mariloup et elle tiendra le rôle principal», confirme le porte-parole de Séries +, Michaël Majeau.

Même réponse de Fabienne Larouche: les textes sont bons, Mariloup est disponible, on continue.

Il n'a pas été possible de joindre Guillaume Lemay-Thivierge lundi. Selon son attachée de presse (il n'a pas d'agent), le comédien assurera la promotion de deux films cet été (Nitro Rush et Les trois petits cochons 2), en plus de poursuivre la tournée de Ladies Night.

Mariloup Wolfe n'a pas donné signe de vie non plus. Il est trop tôt pour annoncer quoi que ce soit, a toutefois glissé son agent, Maxime Vanasse. C'est mercredi matin que Radio-Canada présentera aux journalistes les premiers épisodes de Ruptures que la blonde actrice a réalisés. La bande-annonce, qui roule depuis quelques semaines déjà, semble prometteuse.

Avec Mélissa Désormeaux-Poulin dans le rôle principal, ce thriller juridico-légal, dont le tournage a été très houleux, explorera les côtés sombres du droit familial (divorces houleux, enfants de la DPJ, etc.).

Les auteurs Isabelle Pelletier, Daniel Thibault et Jacques Diamant (Toute la vérité) élaborent déjà une deuxième saison de Ruptures, que ne réalisera pas Mariloup Wolfe, trop occupée par le tournage de Sur-Vie qui se déroulera en même temps à l'été 2016.

Vous la reverrez par ailleurs dans 30 vies cet hiver. Elle y reprendra son rôle de la prof d'arts plastiques pour une semaine.

La série du Gros Bill

Grande première pour la chaîne Historia, propriété de Corus Média, qui diffusera sa toute première série fiction québécoise en 2017. Et il s'agira d'une ambitieuse minisérie historique de cinq heures sur les belles années du hockeyeur Jean Béliveau, une des légendes du CH.

Le scénariste Jacques Savoie (Le berceau des anges, Les Lavigueur) se concentrera sur la carrière du Gros Bill entre les années 1950 et 1970. Les rôles principaux n'ont pas encore été attribués. En plus de la star Jean Béliveau, il faudra dénicher des comédiens pour revêtir les chandails du Canadien de Maurice Richard, Émile Butch Bouchard et Bernard Boum-Boum Geoffrion. Dans le film Maurice Richard de Charles Binamé, sorti en 2005, c'est Patrice Robitaille qui portait les patins à tuyaux de Butch Bouchard.

Patrice Sauvé (Karl & Max) s'installera derrière la caméra pour les cinq épisodes. Il y aura tout un travail de reconstitution historique à faire sur cette émission, notamment pour dénicher les équipements sportifs utilisés à l'époque. Cette série, produite par Pixcom, ne porte pas encore de titre officiel. Des suggestions, chers amis lecteurs? Boum-Boum-Bill-Butch ne sera pas accepté, merci.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer