Mentor, vous avez dit mentor?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Janvier s'en vient. Dans six semaines précisément. Misère. TVA nous l'a brutalement rappelé mercredi en relançant l'impressionnante machine promotionnelle de sa tonitruante téléréalité La voix, qui trônera au sommet des palmarès d'écoute après la pause des Fêtes, c'est aussi prévisible qu'une réplique dithyrambique d'Isabelle Boulay.

Beaucoup de brouhaha, donc, autour de la nomination des quatre mentors qui épauleront Ariane Moffatt, Éric Lapointe, Pierre Lapointe et Marc Dupré dans leur recherche du prochain Yoan Garneau (non!) ou du futur Kevin Bazinet (oui!).

Ancien de Star Académie, Michel Rivard s'assoira derrière le gros fauteuil rouge d'Éric Lapointe, en remplacement de Lynda Lemay. Dans une vidéo publiée sur Facebook, l'interprète de Mon ange décrit Michel Rivard comme «une de [ses] idoles d'enfance», avec qui il a «pratiquement appris à faire de la musique en jouant ses chansons».

Il s'agira du duo improbable de La voix: le rockeur à la voix rauque et l'éternel adolescent au timbre plus doux, selon leurs propres mots. Le premier cherchait la Terre promise et le deuxième voulait voir la mer. Belle complémentarité, ici.

Marc Dupré a choisi de rembaucher son mentor de l'an passé, Alex Nevsky. Pas question de détruire une équipe gagnante. L'hiver dernier, Dupré et Nevksy ont épaulé Kevin Bazinet dans sa longue marche vers la victoire.

La sensibilité pop de ces deux artistes les place déjà premiers sur la ligne de départ. 

Séparément, ils ont écrit des vers d'oreille comme Les coloriés, Nous sommes les mêmes ou On leur a fait croire, qui ont tourné en boucle sur les radios commerciales.

Après avoir recruté Philippe B l'an passé, Pierre Lapointe a requis les services de l'auteure-compositrice-interprète Diane Tell, qui a très peu fait de télévision au Québec. Sera-t-elle intéressante, pertinente? Les éditions précédentes de La voix ont montré que ce ne sont pas tous les musiciens qui font de la bonne télévision. N'est-ce pas, Jean-Pierre Ferland?

Finalement, Ariane Moffatt collaborera avec Marie-Pierre Arthur, son ancienne bassiste, dans sa tentative de remporter La voix pour la deuxième fois. Ne l'oublions pas, c'est l'équipe Moffatt qui avait recruté Valérie Carpentier lors de la toute première saison de l'émission vedette de TVA.

Pour découvrir Marie-Pierre Arthur, téléchargez sa pièce Rien à faire. Si vous en aimez le son rétro à la Fleetwood Mac, le reste de son album Si l'aurore vous charmera.

Le maniaque de Mémoires vives!

Grosse révélation dans Mémoires vives mardi soir. Comme le veut la tradition, l'alerte au divulgâcheur entre ici en fonction. Ça va, maintenant? Bon. On a enfin vu le visage de celui qui retient prisonnière la petite Olivia Vigneault-Despins depuis une demi-saison: c'est un personnage campé par le comédien Pier-Luc Funk. Et ce kidnappeur au regard fou s'appelle Jérémie. Jusqu'à présent, il n'a prononcé qu'une seule phrase à Olivia: «Tu refais une autre crise, pis je te tue!» 

Clope au bec, on avait brièvement aperçu Jérémie, à la fin de l'épisode de la semaine dernière, alors que la marche de soutien à Olivia se mettait en branle. C'est un contre-emploi fort intéressant pour Pier-Luc Funk, que le public connaît davantage pour ses rôles comiques (SNL Québec, Le nouveau show, MED et Madame Lebrun).

Le plus tordu, c'est que ce mystérieux Jérémie a enfermé - à triple tour - Olivia dans l'ancienne maison de feu Jérôme Fortier (Roger La Rue) et Laurie Berthier (Sophie Paradis) à Saint-Denis-sur-Mer. C'est du moins ce que révèle la bande-annonce du prochain épisode. L'auteure de Mémoires vives, Chantal Cadieux, n'a manifestement pas perdu son esprit tordu.

L'étau se resserre également autour du très louche Bobby Lambert-Prescott (Yan Rompré), qui connaît assurément ce dangereux Jérémie. Votre oeil de lynx, comme le mien, a sûrement remarqué que la petite Olivia a dessiné exactement le même S.O.S. sur sa feuille de papier que celui découvert sur le ventre de la poupée empruntée par Bobby Prescott.

Au lieu de visiter Charlevoix, Bobby s'est donc rendu à Saint-Denis-sur-Mer avec la poupée, l'a prêtée à Olivia et l'a rapportée à Nicolas (Patrick Drolet) sans se rendre compte qu'Olivia l'avait barbouillée. Nostradumas souscrit à cette théorie. Vous?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer