| Commenter Commentaire (1)

Vite, une suite à De garde 24/7!

L'épisode de lundi soir, qui portait sur la... (PHOTO FOURNIE PAR AVANTI)

Agrandir

L'épisode de lundi soir, qui portait sur la carapace que se forment les spécialistes au fil des interventions, m'a encore plus fait aimer la Dre Chantal Vallée.

PHOTO FOURNIE PAR AVANTI

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il ne reste que quatre courts épisodes à l'excellente série De garde 24/7 à Télé-Québec. Et pour le moment, pas question de manufacturer une suite à cette incursion privilégiée dans les coulisses de l'hôpital Charles-Le Moyne, sur la Rive-Sud de Montréal.

Peut-on exercer des pressions «sur le gouvernement», comme le font actuellement bon nombre de camarades de la fonction publique, pour que Télé-Québec commande une deuxième saison aux producteurs de chez Avanti?

Parce que les «personnages» de cette docuréalité, de vrais médecins, sont hyper attachants, en plus d'être compétents. Parce que les émissions ne versent jamais dans le racolage ou le sensationnalisme. Et parce que De garde 24/7 dégage beaucoup de compassion, même dans les situations les plus critiques.

L'épisode de lundi soir, qui portait sur la carapace que se forment les spécialistes au fil des interventions, m'a encore plus fait aimer la Dre Chantal Vallée, qui a souffert d'un cancer comme plusieurs de ses patients. Quelle femme empathique et chaleureuse. Elle et la gynéco-obstétricienne Christine Alexander demeurent mes préférées, avec l'efficace urgentologue Laurent Boisvert.

Toujours lundi soir, nous avons suivi une jeune grand-mère anglophone, Wendy Janacek, qui souhaitait à tout prix sortir des soins palliatifs pour assister à la collation des grades de ses trois enfants, en juin dernier. Vérification faite auprès de la production hier: la dame de 54 ans, atteinte d'un cancer foudroyant, n'a jamais pu se rendre à l'évènement. Elle est morte en juillet et le dernier épisode lui a été dédié. Difficile de retenir ses larmes devant une histoire aussi triste.

Chacun des épisodes de De garde 24/7 s'articule autour d'un thème précis: les résidents, la première fois ou le travail de week-end. Lundi prochain à 19h30 (2 novembre), il y sera question de l'adrénaline et la semaine suivante, de «vivre avec la mort».

Malheureusement, De garde 24/7 a hérité d'une case horaire achalandée où se bousculent la série à succès Boomerang de TVA, la comédie bien installée Les Parent à Radio-Canada et un deuxième épisode des Détestables sur les ondes de V. Malgré cette compétition acharnée, les médecins de Charles-Lemoyne ont réussi à captiver une moyenne de 153 000 téléspectateurs, ce qui inclut les enregistrements.

Bonus: tous les épisodes sont encore accessibles sur le site web de Télé-Québec. Gâtez-vous.

Ça fait un bye

Si vous aimiez les capsules de Jeudi 16h à Télé-Québec la saison dernière, vous retrouvez leurs deux créateurs, Jocelyn Lebeau et Martin Proulx, dans un format humoristique similaire sur Tou.TV depuis mercredi. Le titre de cette nouveauté web: Ça fait un bye, un clin d'oeil à la célèbre revue de fin d'année de la SRC.

Autour d'une bière, les deux complices discutent - pendant 13 minutes - de l'actualité ou des nouvelles artistiques, le tout entrecoupé de sketches dont le budget de costumes semble avoir été bonifié.

Debbie Lynch-White était la première invitée de Ça fait un bye et elle y a imité notamment la policière Stéfanie Trudeau, alias Matricule 728. Martin Proulx et Jocelyn Lebeau personnifient Céline Galipeau, Céline Dion, Fred Pellerin, Chantal «Chandail» Hébert et Tasha Kheiriddin.

Il y a encore du travail à faire sur les textes, qui visent souvent le gag prévisible. Cela dit, ce n'est pas désagréable à visionner.

Les quatre premiers épisodes de Ça fait un bye débarqueront sur Tou.TV les mercredis jusqu'au 18 novembre. Valérie Blais, Sébastien Benoit et Phil Roy s'y succéderont à titre d'artiste de la semaine.

Le secret de Sarah

Épisode charnière, lundi soir, dans la télésérie Pour Sarah à TVA. On se doutait que la belle Sarah (Marianne Fortier) cachait des infos à ses parents et qu'il s'était passé quelque chose avec son patron au resto, Jérôme (Jean-François Nadeau). Les détails ont été dévoilés en bloc: Sarah, 17 ans, couchait bel et bien avec Jérôme, dont la femme Sophie (Madeleine Péloquin) attend le premier enfant. Les deux amants se sont-ils vus le soir du drame?

L'histoire de Pour Sarah emprunte de nouveaux tournants. Semble aussi que Cédric (Félix-Antoine Duval) ait consommé de l'ecstasy après avoir quitté la fête chez Manu (Alyssa Labelle). Et Gégé (Guillaume Gauthier), qui a toujours marché dans l'ombre de Cédric, aurait-il joué un rôle dans cet accident tragique? Bien hâte de connaître la suite de l'intrigue.

Pour Sarah cartonne avec ses 1 238 000 fans à l'écoute, ce qui fait mal à Nouvelle adresse (618 000). À 20h, Yamaska de TVA (1 209 000) éclipse L'auberge du chien noir (698 000), tandis que Boomerang (1 353 000) ne fait qu'une bouchée des Parent (529 000).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer