| Commenter Commentaire (1)

Quand TVA se prend pour Radio-Canada

Kent Nagano et l'OSM étaient au Banquier, dimanche.... (PHOTO FOURNIE PAR TVA)

Agrandir

Kent Nagano et l'OSM étaient au Banquier, dimanche.

PHOTO FOURNIE PAR TVA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'était le monde à l'envers dans nos téléviseurs, dimanche soir. À TVA, Le banquier a décollé avec du Béla Bartók et les 90 minutes suivantes ont été consacrées à l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM), qui célèbre ses 80 ans, et son maestro Kent Nagano.

À Radio-Canada, l'animateur-vedette de LCN, Denis Lévesque, discutait avec Guy A. Lepage et Dany Turcotte du disque Sous mes pas qu'il vient de lancer. Et, non, Denis Lévesque n'a pas été relégué à la toute fin de Tout le monde en parle. L'intervieweur de LCN/TVA est passé en premier sur le plateau et les deux animateurs, malgré quelques remarques acerbes à propos de ses entrevues parfois loufoques, ne l'ont pas passé dans le tordeur.

De la musique classique au Banquier et Denis Lévesque qui éteint les lumières du studio de la SRC en claquant des doigts, la permutation (temporaire) de vocation des deux émissions canons avait de quoi faire sourire. Surtout pendant la soirée la plus impitoyable dans la guerre des cotes d'écoute.

Pour les amateurs de chiffres, sachez que Le banquier a attiré 1 251 000 curieux, contre 1 340 000 pour Tout le monde en parle. La grand-messe de Radio-Canada a donc battu le grand jeu de TVA. Il faut toutefois souligner l'audace de Stéphane Laporte et Julie Snyder, qui ont offert à leurs fidèles une émission à thématique beaucoup plus pointue que d'habitude. Pour les cotes d'écoute, une Dominique Michel est bien plus payante qu'un altiste ou un flûtiste de l'OSM.

Il reste que ce Banquier a permis à la musique classique de se faufiler dans des centaines de milliers de chaumières, en heure de très grande écoute. Un bel exercice de démocratisation. Dimanche, TVA retourne au programme habituel avec les populaires costumes d'Halloween.

Parlant de Julie Snyder, la démone a accordé deux entrevues sans faux-fuyant vendredi à propos de sa perte de poids et de son état de santé. Le matin, chez Catherine Perrin au 95,1 FM. Le soir, à Ça finit bien la semaine sur TVA.

La course à la direction du PQ l'a vidée de son énergie. Au point où son médecin l'a presque forcée à l'arrêt de travail. Offre refusée, a tranché l'animatrice et productrice. «Je vais me refaire une santé quand la diffusion du Banquier sera terminée», a confié Julie Snyder au micro de Catherine Perrin.

Inutile d'écrire sur la page Facebook de Julie qu'elle est «maigre, maigre, maigre», pour reprendre ses propres mots. Elle le sait. Et elle s'affaire présentement à se sentir mieux.

Du côté de Tout le monde en parle, qui a entamé sa 12e saison en septembre, l'émission a encore démontré sa pertinence avec son mélange d'humour, de confidences touchantes et de sujets percutants. Tout de suite après Denis Lévesque, Seal, superstar britannique, a été aussi sympathique que généreux. Quel plaisir de voir un artiste international pas blasé une seconde de revisiter ses plus grands succès comme Crazy, Kiss from a Rose ou Prayer for the Dying et qui les chante avec un bonheur évident.

Ça nous change des airs bêtes qui refusent d'interpréter leurs plus gros tubes sous prétexte qu'ils sont écoeurés de les entendre. Désolé, mais les fans, eux, ils les adorent, ces chansons-là.

Les deux activistes Melissa Mollen Dupuis et Michèle Audette ont été bouleversantes à propos de leurs consoeurs autochtones disparues ou agressées. Gros coup de chapeau, par ailleurs, à la journaliste Josée Dupuis de l'émission Enquête qui a assemblé ce reportage-choc - vu par 632 000 personnes - sur des policiers de la SQ à Val-d'Or qui ont maltraité des femmes autochtones pendant plusieurs années. Le document est toujours disponible sur le site web de Radio-Canada. C'est à voir, absolument.

À Vol 920, suivi par 590 000 irréductibles, un évènement hautement improbable s'est aussi produit: la réconciliation entre les deux ennemis jurés de la téléréalité, Carl et Marc-André.

Le triangle amoureux entre Marie-Christine (une de mes préférées), Mélo et Gabriel a généré de nouvelles tensions, comme dans les belles saisons d'Occupation double.

Des prédictions, maintenant? Le grano Raphaël, la hippie Marie-Ève, l'intense Virginie (très drôle elle aussi) et l'intello Ariane pourraient partir bientôt. J'aime de plus en plus la policière Mélanie, très discrète au début, de plus en plus importante dans les dernières destinations.

C'est pratiquement contre l'ADN de TVA, qui fonctionne à l'intérieur de son propre écosystème, mais tous les épisodes de Vol 920 sont maintenant disponibles sur YouTube ainsi que sur le site web de l'émission. Bienvenue en 2015, TVA!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:2525685:box

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer